Les hommes seraient « moins propres » que les femmes


Seulement un tiers des hommes se lave les mains après être allé aux toilettes ! Une enquête Ifop révèle que les femmes et les hommes n'ont pas les mêmes habitudes d'hygiène en France.

Les hommes seraient « moins propres » que les femmes

L’hygiène aurait-elle une dimension genrée ?

C’est ce que laisse entendre une enquête de l’Ifop pour Le Parisien sur l’évolution de l’hygiène des Français et des Françaises.

Les pratiques hygiéniques ont fait de gros progrès depuis les années 1950 : aujourd’hui, 76% de la population se lave tous les jours, contre 50% à l’époque.

Loin de moi l’idée de dire que les hommes sont des gros dégueus… mais cette évolution des pratiques d’hygiène est nettement différente entre la gente féminine et masculine.

Une hygiène moindre chez les hommes, les personnes isolées et les seniors

L’enquête de l’Ifop révèle que les femmes sont plus consciencieuses que les hommes sur de nombreux gestes d’hygiène. Les seniors seraient également moins à cheval sur certains réflexes.

L’Ifop précise que les personnes isolées, comme celles habitant en zone rurale ou au chômage, sont davantage touchées par le manque d’hygiène.

Ainsi, 81% des femmes contre 71% des hommes font une toilette complète tous les jours. Chez les plus de 65 ans, ce chiffre descend à la moitié des femmes et à… seulement un tiers des hommes.

Des gestes d’hygiène différents chez les femmes et les hommes

Tout le monde ne se lave pas les mains après être allé aux toilettes, et des différences apparaissent selon le genre. Les trois quarts des femmes contre les deux tiers des hommes effectuent ce geste.

Pour ce qui est de la fréquence à laquelle l’on change ses sous-vêtements, les femmes et les hommes n’ont encore une fois pas les mêmes habitudes.

Plus de 90% des femmes changent de culotte chaque jour quel que soit l’âge. Ce chiffre tombe à 73% chez les hommes en général et dégringole à 50% chez les seniors.

21% des hommes changent leur slip ou leur caleçon (ou bien leur string en dentelle, après tout rien n’est interdit) seulement deux fois par semaine !

Comment s’expliquent ces différences d’hygiène ?

Selon François Kraus, directeur du pôle Genre, Sexualité et Santé Sexuelle à l’Ifop, ces différences s’expliquent par des variables sociales.

La sociabilité et la perception du regard des autres sont ainsi les critères principaux qui déterminent le niveau d’hygiène d’une personne.

Le fait que les hommes soient moins à cheval sur l’hygiène que les femmes pourrait donc s’expliquer par le fait que des derniers accordent moins d’importance au regard que portent les autres sur leur propreté.

Cet argument explique aussi une hygiène moins stricte pour les personnes isolées : si l’on vit seule et que l’on a peu de vie sociale, on n’est pas exposée au regard des autres, et à leur jugement.

D’ailleurs, l’enquête révèle que 60% des femmes ne recevant jamais personne à leur domicile sont touchées par le manque d’hygiène.

Selon l’Ifop, le fait que seniors soient moins rigoureux sur les règles  d’hygiène est lié à une fracture générationnelle et à la conservation d’habitudes de l’enfance.

Les plus de 65 ans ont en effet été éduqués selon un rythme de changement vestimentaire et de douches moins soutenu qu’aujourd’hui.

La France en retard sur l’hygiène

Mais avant d’être genré, le manque d’hygiène est surtout français : selon une enquête publiée en 2015, la France se plaçait au 50ème rang sur 63 pays en matière d’hygiène.

De quoi alimenter les préjugés concernant la mauvaise hygiène des Français et des Françaises

Selon François Kraus, la population française est ainsi davantage exposée aux infections virales saisonnières.

Pour les éviter, se laver les mains après être allée aux toilettes, après avoir emprunté les transports en commun ou encore avant de cuisiner est un geste indispensable !

Je le rappelle néanmoins, des débats existent sur la fréquence à laquelle on devrait se doucher.

Un article du Time pose la question à plusieurs médecins qui s’accordent sur le lavage des mains mais pas sur la douche, qui ne serait pas nécessaire tous les jours selon certains.

Alors, est-ce les hommes qui devraient plus se doucher ? Ou les femmes qui se douchent trop souvent ? Le débat est ouvert, et en attendant, je te laisse lire cet excellent article de Louise Pétrouchka !

À lire aussi : Est-ce que tu te douches trop souvent ?

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!