Live now
Live now
Masquer
Pexels
Société

Finalement les règles ne seraient pas un obstacle aux performances sportives (bien au contraire)

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue « Neuropsychologia », les femmes athlètes auraient de meilleures performances cognitives durant leurs règles, et donc, auraient moins de risque de se blesser.

Avoir ses règles durant une compétition sportive a toujours été décrit comme une galère de la part des athlètes, notamment à cause de leurs effets. À l’image de la championne d’athlétisme Rénelle Lamote qui, en août 2023, avait témoigné des des conséquences des règles sur les sportives de haut niveau, entre le calcul de dates et douleurs durant les compétitions.

Pourtant, selon une étude repérée par le HuffPost menée par l’Institut du sport, de l’exercice et de la santé (ISEH) de l’UCL publiée dans le journal Neuropsychologia, les femmes athlètes auraient de meilleures performances cognitives durant leurs règles.

De meilleures performances cognitives même si leurs conditions physiques sont dégradées

Publiés le 17 mai dernier, cette enquête a été menée sur 241 participants, dont 96 hommes et 47 femmes sous contraception et sans règles régulières. Ils ont passé plusieurs tests cognitifs réalisés en ligne, mais aussi une grille d’évaluation de l’humeur et un questionnaire à compléter sur leurs symptômes. Le tout à compléter deux fois, à deux semaines d’écart.

À lire aussi : 3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

Ainsi, les résultats démontrent que la précision, le niveau d’attention et le temps de réaction des femmes sont meilleurs durant leurs règles, ce qui aurait pour conséquence de rendre les athlètes plus efficaces sur le terrain. Ceci, même si elles se sentent en moins bonne condition physique. Ce qui pourrait, selon les chercheurs de cette étude, réduire leur risque de blessure.

Pourtant, de nombreuses précédentes recherches affirment qu’il existe bel et bien un lien entre menstruations et risques de blessure. Ce que les chercheurs justifient comme ceci : « Les théories existantes sur les causes de l’augmentation du risque de blessure chez les femmes en période de menstruation se concentrent en grande partie sur les mécanismes biomécaniques, avec peu de considération pour les déterminants cognitifs possibles du risque de blessure », ont-ils écrit dans le texte introductif de l’étude.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

"@rawpixel"
Santé

Le « syndrome post-contraception », quand le corps change après l’arrêt de la pilule

metoopolitique
Société

Ces députés accusés de violences sexuelles pourraient se représenter aux législatives

Source : Fizkes de Getty Images
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur les familles monoparentales aux oubliettes ?

Les enfants confiés à l'ASE subissent toujours des violences sexuelles une fois placés // Source : Unsplash
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur la protection de l’enfance passent à la trappe

1
gabby petito plainte utah
Société

C’est quoi le « syndrome de la femme blanche disparue » ? Ou quand le racisme imprègne les médias

Source : Symeonidis Dimitri / Getty Images
Politique

Plan Procu : le site de rencontre pour faciliter les procurations

21
Source : Canva
Société

La « slowmance », qu’est-ce que cette nouvelle tendance de dating chez les LGBTQIA+ ?

2
Source : BootEXE
Société

Élections européennes : toutes ces fois où le RN a voté en défaveur des femmes

7
Crèmes solaires pour peaux noires SPF50
Santé

J’ai testé et approuvé sur peau noire 8 crèmes solaires SPF50 parfaites pour toutes les carnations

16
Trois femmes noires assises sur un banc // Source : nappy de Pexels
Société

Ce pays est le « champion européen » en matière de droits des femmes

La société s'écrit au féminin