Live now
Live now
Masquer
Source : Instagram / Rénelle Lamote
Sport

« J’avais peur qu’on voit mon sang » : la championne d’athlétisme Rénelle Lamote brise le tabou des règles dans le sport

Depuis quelques semaines, la sportive multiplie les prises de parole et témoigne des conséquences des règles sur les sportives de haut niveau.

« C’est des choses que le public ne sait pas, mais qu’on doit gérer ». Alors qu’elle s’est qualifiée pour les demi-finales des mondiaux d’athlétisme de Budapest ce mercredi 23 août, la double championne de France d’athlétisme Rénelle Lamonte, s’est par la suite longuement confiée au micro de franceinfo sur les conséquences que peuvent avoir ses règles sur ses performances.

Ainsi, à l’issue de sa course, elle a expliqué être confiante pour la demi-finale, car elle ne sera pas en période de règles :

« Je compte beaucoup sur la chance que ça ne tombe pas le jour J. Là, par exemple, je suis en fin de règles et je suis contente, car je sais que je ne serai pas handicapée pour ça pendant la course. »

Calcul de dates et astuces contre la douleur

La question des menstruations des athlètes ne sont pas seulement présentes sur le terrain. Lorsqu’elle reçoit les calendriers des compétitions, Rénelle Lamote effectue des calculs pour savoir si oui ou non, elle aura ses règles durant.

Mais parfois, manque de bol, ça tombe mal : « Quand j’ai mes règles je peux prendre deux kilos. C’est très inconfortable pour courir : des douleurs en bas du dos, des ballonnements, des diarrhées, des douleurs musculaires », détaille la championne.

Ce n’est pas la première fois que la sportive prend la parole et brise ce tabou. En juillet dernier, c’est dans une story publiée sur son compte Instagram qu’elle a expliqué avoir particulièrement mal vécu une course, devant faire face à de multiples symptômes :

« C’était mon premier jour de règles et ce premier jour est très compliqué. Sur la ligne de départ, j’avais envie de péter, c’était chaud. Je suis ballonnée, j’ai pris plus d’un kilogramme d’eau cette semaine donc je ne me sentais pas en top forme. J’avais mal au ventre, j’étais en stress car j’avais peur qu’on voit mon sang qui coule dans mon slip. Ce sont des choses que le public ne sait pas mais qu’on doit gérer. »

Alors, depuis quelques années, elle trouve des astuces pour soulager ses douleurs et symptômes, d’autant que la prise de médicaments anti-douleurs est très encadrée pour les sportives : « J’essaie de manger plus de fibres, de ne pas manger trop salé, de boire des tisanes… »

Sa publication sur Instagram lui a valu de nombreux remerciements de la part de ses consœurs : « J’ai eu beaucoup de retours de sportives confrontées aussi au même problème. Ça touche un peu toutes les femmes », explique-t-elle au micro de franceinfo. 

À lire aussi : Dans le sport de haut niveau, les règles sont toujours hautement tabou


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Sport

Salo Al / pexels
Sport

Les femmes s’interdisent de faire du vélo (et la raison va vous hérisser)

63
Source : Madmoizelle
Sport

Paris 2024 : « Mon objectif, c’était de battre mon frère ! » rencontre avec B-Girl Syssy, prodige du breakdance

Athletes_JO_V
Sport

JO 2024 : ces 8 athlètes féminines qu’on espère voir briller aux Jeux de Paris

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Sport

Le sexisme se niche jusque dans les crampons des footballeuses, dénonce le Parlement britannique

1
Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18

La société s'écrit au féminin