Live now
Live now
Masquer
pexels-liza-summer-dons-associations
Société

Fin d’année rime avec solidarité : c’est le moment de faire des dons aux associations

30 déc 2021
Aide aux personnes précaires, distribution de kits d’hygiène, accès à la santé, hébergement… beaucoup d’association ont besoin de vous pour pouvoir poursuivre leurs actions. C’est le moment de donner !

Le mois de décembre, et plus encore ces quelques jours entre Noël et le jour de l’An, sont des moments propices à exprimer notre générosité et à faire des dons aux associations : élan de solidarité après la frénésie consumériste des fêtes, envie de soutenir une cause qui nous tient à cœur… et bien sur, le fameux rappel qu’un don fait avant le 31 décembre peut nous faire bénéficier d’une réduction fiscale sur notre prochain avis d’impôts.

À quelques jours du passage à 2022, c’est donc le bon moment, et bon nombre d’associations n’hésitent pas à nous le rappeler ! Voilà une liste absolument pas exhaustive de structures qui agissent sur le terrain et qui auront bien besoin de notre soutien pour poursuivre leurs actions.

La Maison des femmes

À Saint-Denis, cette structure fondée en 2016 par la gynécologue obstétricienne Ghada Hatem accueille des femmes victimes de violences conjugales, sexuelles, intrafamiliales, propose des suivis de contraception et d’IVG, et dispose d’une unité dédiée aux victimes de mutilations génitales féminines.

Vous pouvez aider la Maison des femmes à poursuivre ses missions d’aide et d’accompagnement.

Utopia 56

Des maraudes, des distributions de denrées alimentaires et de matériel, de l’hébergement, de la prise en charge de mineurs isolés… Sur toutes ces antennes à travers la France, Utopia 56 vient en aide aux personnes exilées et demandeuses d’asile.

Vous pouvez faire un don financier pour l’aider à poursuivre ses missions, mais aussi matériel, ou bien donner de votre temps pour participer au tri des dons ou aux distributions de matériel et aux permanences.

Le Front d’habitat lesbien

Le Front d’Habitat Lesbien est un projet tout neuf, qui vise à trouver des solutions d’hébergement à des lesbiennes et des personnes trans précaires.

Dernièrement, ce sont trois femmes lesbiennes venues de Côte d’Ivoire qui ont pu bénéficier d’un logement, d’un suivi et d’un accompagnement pour leurs démarches administratives et d’accès aux droits et à l’emploi.

Envie de soutenir le projet ? La LIG, Fonds Lesbiennes d’Intérêt Général, reverse ses dons au FHL.

Le FAST

Le Fonds d’Action Sociale Trans, créé par l’association Acceptess T, vient en aide aux personnes trans en situation de grande précarité : solutions d’hébergement, aide et accompagnement pour se réinsérer ou avoir accès au système de santé.

Depuis le début de la pandémie, Acceptess T n’a pu que constater à quel point les personnes trans migrantes et travailleuses du sexe sont exclues des dispositifs aides et a redoublé d’efforts pour leur venir en aide. Le FAST a donc besoin de vos dons.

ADSF – Agir pour la Santé des Femmes

Aller au devant des femmes qui sont les plus éloignées de l’accès aux soins, leur permettre de rencontrer des professionnels de santé, mais aussi d’obtenir des vêtements et des produits d’hygiène, de faire des dépistages, voilà les actions mises en place par l’ADSF…

Pour soutenir cet acteur majeur auprès des femmes en grande précarité, vous pouvez faire un don mais aussi participer aux collectes.

Règles élémentaires

Association phare dans la lutte contre la précarité menstruelle, Règles Élémentaires organise notamment des collectes de protections périodiques pour permettre aux personnes en difficultés de se procurer serviettes et tampons, des produits pas toujours accessibles quand on est précaire ou étudiante.

Vous aussi, vous pouvez mener votre propre collecte, mais vous pouvez aussi faire un don régulier ou ponctuel.

regles elementaires

Consentis

Consentis milite pour faire des lieux de fêtes et des concerts des espaces où chacune peut se sentir en sécurité et ne craint pas d’être victime de violences sexistes et sexuelles, et où le consentement de toutes et tous est respecté.

Stands de prévention, actions de sensibilisation permettent de toucher un large public. Vous pouvez soutenir Consentis grâce à vos dons, mais aussi en achetant le fabuleux merch de l’association.

En Avant Toute(s)

Un tchat pour recueillir la parole des victimes de violences et les orienter, des études pour connaître leur ampleur, notamment auprès des jeunes femmes, des actions de prévention sur le terrain, en milieu scolaire ou en entreprise…

En Avant Toute(s) se mobilise sur de nombreux fronts et aura besoin de soutien financier pour continuer d’agir.

Et vous, comptez-vous soutenir une association qui vous tient à cœur avant 2022 ?

À lire aussi : Quelles associations soutenir pour aider le peuple afghan ?

Crédit photo : Liza Summer via Pexels

Les Commentaires
1

Avatar de rock-poppy
30 décembre 2021 à 12h34
rock-poppy
Super article! merci
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

La société s'écrit au féminin