Live now
Live now
Masquer
elyse
Tech

Elyze, le « Tinder de la présidentielle », va-t-elle révolutionner le vote en 2022 ?

Une application permet de découvrir de façon ludique les propositions de tous les candidats et candidates à l’élection présidentielle de 2022 et de connaître grâce à un algorithme notre compatibilité. De quoi séduire les primo-votants ?

Elyze, c’est son petit nom, et c’est peut-être elle qui va changer la donne dans cette présidentielle qui s’amorce en ce début d’année 2022.

C’est en tout cas ce qu’espère la petite équipe qui en est à l’origine : les deux créateurs, Grégoire Cazcarra et François Mari, ainsi que Wallerand Moullé-Berteaux, co-fondateur du média Le Crayon, et le vidéaste Gaspard G, qui a répondu à nos questions pour nous faire découvrir Elyze.

Elyze, le « Tinder de la présidentielle », va-t-elle révolutionner le vote en 2022 ?

Créer « le Tinder de la présidentielle » : c’est comme cela que Gaspard G résume l’ambition derrière cette appli. Et effectivement, elle reprend le fameux swipe à droite ou à gauche pour non pas matcher, mais marquer son adhésion ou non avec des propositions — toutes réelles et extraites de programmes des candidates et candidats déclarés.

Les plus observateurs noteront que oui, parmi les candidats et candidates que compte Elyze, apparaît bien… Emmanuel Macron, qui n’a pas encore officialisé sa candidature. Qu’à cela ne tienne : les créateurs de l’appli se sont basés sur son programme de 2017. Et qui sait, cela fera peut-être sortir le loup du bois.

Elyze, comment ça marche ?

Le principe est simple : on télécharge gratuitement l’appli sur l’App Store ou Google Play, on entre quelques infos déclaratives sur son profil, son âge, sa localisation, son genre, et nous voilà face à une série de propositions.

« Doubler le nombre de lits de réanimation (pour atteindre 10 000) en cinq ans », « augmenter le SMIC de 10% », « ajouter le “burn-out” dans la catégorie des maladies professionnelles », … face à chacune d’elle, on peut montrer son soutien à une idée par un coeur vert, montrer son rejet par une croix rouge ou son indécision par l’emoji pensif.

Exemple de proposition – Elyze
Exemple de proposition – Elyze

« Une expérience de jeu » pour permettre de faire un choix en fonction de ses convictions, mais aussi d’avoir des clarifications succinctes en tapant sur « en savoir + ». C’est un algorithme qui va permettre de découvrir le top 3 des candidats et candidates dont le programme semble correspondre le mieux aux opinions de la personne utilisant l’appli.

Une application pour capter l’attention des jeunes votants

Pour Gaspard G, la mission est avant tout d’aller au devant des « 19-24 ans », celles et ceux qui voteront pour la première fois à une présidentielle.

« On arrête pas de nous dire qu’on est désengagés, mais non, les jeunes ne sont pas démissionnaires, ils ont envie de s’intéresser », assure le créateur de contenu qui s’adresse justement à eux sur sa chaîne et souhaite rendre plus accessible les débats et les questions qui agitent la sphère politique.

La clef, selon lui, c’est justement de « s’adapter » à cet électorat et tout faire « pour que le plus grand parti des jeunes ne soit pas l’abstention » en avril prochain.

En moins de 24 heures, l’appli a déjà comptabilisé 1 300 000 swipes rien que par le bouche-à-oreille, confie Gaspard G.

Les codes de l’appli de rencontres au service du vote : un mélange des genres porteur ?

Elyze, ce sont aussi des descriptions des candidats et des candidates qui ont tout du profil Tinder, où l’on peut découvrir le plat préféré ou le livre favori de chacun et chacune. De quoi les rendre tous et toutes terriblement accessibles et charmants…

Vous apprendrez par exemple que la série préférée de Jean Lassalle est Desperate Housewives. Vous n’y lirez cependant pas qu’il est accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes.

De quoi nous rappeler que si Elyze nous fait swiper à gauche ou à droite en fonction des propositions anonymisées, on ne balaie pas si aisément des décennies d’incarnation de la fonction présidentielle.

Cette petite innovation permettra-t-elle vraiment aux futurs votants et votantes de faire un choix basé sur des propositions et de voter pour un programme, et non pour celui ou celle qui semble le plus amical et qui a le plus grand capital sympathie ?

À lire aussi : Une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la bonne idée du jour

Les Commentaires
18

Avatar de eLLuLa
18 janvier 2022 à 07h55
eLLuLa
Usbek et Rika vient de sortir un article intéressant s'interrogeant sur les limites et problèmes que pose de l'appli:
1
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Tech

Tech
Ghosting

Comment cette appli de rencontres punit le ghosting pour décourager les malpolis

Eva Levy

24 jan 2022

10
Culture Web
Qui-sont-les-personnalités-TikTok-les-mieux-payées

Pour être dans le top des tiktokeuses les mieux payées, mieux vaut être blanche que très suivie

Anthony Vincent

13 jan 2022

2
Tech
BrooksNader

Stalkée en soirée grâce à un AirTag d’Apple, cette mannequin lance l’alerte

Mélanie Wanga

10 jan 2022

Tech
girl-with-red-hat-unsplash

Lécher un écran pour sentir un goût sera bientôt possible. Oui, c’est dégueu.

Maëlle Le Corre

24 déc 2021

Tech
Whatsapp

On peut ENFIN réécouter ses audio WhatsApp avant envoi, miracle de Noël

Eva Levy

23 déc 2021

Bons plans
[Site web] Visuel vertical

Ouloulou, ce casque Bluetooth Marshall au look rétro est à moins de 100€

Eva Dillais

23 déc 2021

Tendances Mode
Une-pub-iconique-de-liPod-originel

Pourquoi l’iPod redevient tendance et séduit les 2000, 20 ans après sa sortie

Anthony Vincent

22 déc 2021

21
Bons plans
Femme qui utilise sa montre connectée Xiaomi Mi Watch Lite

Un coach sportif sur votre poignet à moins de 50€ : cette montre connectée Xiaomi est en promo

Eva Dillais

22 déc 2021

Bons plans
marshall-stockwell-2

Une petite taille pour du gros son : cette enceinte Marshall est à -22%

Eva Dillais

21 déc 2021

Culture Web
Marvel

News très 2021 : Stan Lee, qui est mort, promeut des NFT sur Twitter

Eva Levy

16 déc 2021

2

La pop culture s'écrit au féminin