Live now
Live now
Masquer
ecole-bande-dessinee-brassart-delcourt
Culture

Une école de BD ouvre à Paris en octobre !

Une école de bande dessinée ouvrira à Paris en 2014. L’Académie Brassart Delcourt accueillera sa première promotion d’étudiant•e•s en octobre.

Le Groupe Delcourt Soleil et le groupement d’écoles d’arts appliqués Brassart se sont entendus pour développer une nouvelle école de formation au 9ème Art.

Trois ans de formation professionnalisante

La formation proposée durera trois ans, et sera parrainée par un auteur. C’est ZEP qui sera le parrain de la première promotion de 25 étudiant•e•s. L’objectif à la sortie est d’être un véritable auteur de bande dessinée, grâce aux techniques acquises et développée pendant le cursus, dont notamment :

  • la mai?trise des techniques graphiques et narratives
  • l’exploration des outils et supports de cre?ation (notamment informatiques)
  • la sensibilisation aux dimensions culturelles, technologiques, e?conomiques et juridiques de l’univers de la bande dessinée.

Candidates, prêtes ?

L’académie fait le choix de n’accepter qu’un nombre restreint d’étudiant•e•s, il n’y aura donc que 25 places à pourvoir pour la rentrée 2014. Si tu veux tenter l’aventure, rendez-vous sur le site de l’académie de la bande dessinée !

 Il te faudra remettre ta candidature avant le 31 mai 2014 : 

academie delcourt

Deux autres écoles proposent déjà des formations spécifiques à l’univers de la bande dessinée : l’école Jean Trubert et le CESAN.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

3
Avatar de lalaya
1 février 2014 à 03h02
lalaya
Je sais pas trop quoi en penser...
Il  existe une très bonne formation BD au lycée Auguste Renoir à Paris, accessible à bac+2 (après un diplôme type DMA Illustration, DMA cinéma d'animation, BTS design graphique ou autre...), qui me semble un choix assez judicieux si la BD vous intéresse, parce que d'une, elle est gratuite, de deux, ça permet d'avoir en amont une formation plus large que la BD pour seule formation, ce qui pourrait aider a survivre (il me semble que très très peu d'auteurs en France vivent uniquement de la BD...).
Je trouve ça suicidaire, en fait de faire une école BD de trois ans, parce que ça risque de coûter cher, ça ne garantis en rien d'être publié et dans de bonnes conditions après.
Et puis ça me parait vraiment long comme formation, trois ans. Autant dans des métiers d'arts très qui nécessitent des techniques très pointues, autant en BD, une fois qu'on a une bonne maitrise de la composition (que l'on peut en partie apprendre par des formations graphiques plus larges) et de la narration, le reste a plutôt intérêt à être très intuitif. Il y a le risque d'être un peu formaté à un type de productions BD (surtout venant de Delcourt, je vois bien le genre) alors même que la BD d'aujourd'hui tends vers une diversification des styles, des personnalités.


Du coup, je me demandais, les filles qui seraient intéressées par cette formation. Quel est votre profil?  Que pensez vous que cette école puisse vous apporter? Qu'attendez vous de cette école?
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin