Live now
Live now
Masquer
3bCd3viUDLmlX4rLYwK7QFwY6p2
Série télé

Dexter is back ! Mais le retour du serial killer était-il vraiment nécessaire ?

Des années après qu’il a disparu des radars, Dexter fait son grand retour à la télévision. Mais le premier épisode ne convainc pas…

Il y a les séries qui s’arrêtent trop tôt, comme Downton Abbey ,dont on aurait bien soupé pendant encore au moins deux saisons, et il y a celles dont on aurait bien aimé qu’elles tiennent leur fin pour dite.

Le second cas est notamment celui de Dexter, qui des années après son point final revient dans une suite qui — en dépit de quelques qualités — ne soulève malheureusement chez nous aucun engouement.

La faute sans doute à notre ras-le-bol des chaîne (Showtime, ici) qui étirent leurs concepts à l’infini, sans égards pour la lassitude potentielle de leur public… En tout cas, c’est l’impression qu’on a eue après le premier épisode de Dexter : New Blood.

Découvrez Canal + à partir de 19,99€

Dans Dexter : New Blood, qu’est-ce qui a changé ?

Dexter: New Blood (2021) Official Trailer | SHOWTIME

Finis les couchers de soleil sur fond de ciel floridien. Désormais, Dexter vit à Iron Lake, un bled recouvert de couches de neige épaisses où il a l’air de se geler les miches.

Sa nouvelle passion ? La chasse en forêt, où il essaie vainement de tuer des cerfs.

Pour gagner sa croûte, il vend des fusils dans un magasin de chasse et pêche, où il se fait emmerder à longueur de temps par son collègue qui lui montre des photos de son chien.

Bref, il a une vie banale. À ceci près qu’il a une petite amie flic (Julia Jones), qui adore faire semblant de le fouiller avant de le chevaucher dans sa voiture de police aux quatre coins de la ville.

Notre Dexter est donc rangé. Désormais, il s’appelle Jim Lindsay, et a arrêté de découper des jarrets d’humains.

Sa seule préoccupation ? Aller au dancing avec sa go qui a manifestement la coordination jambes/bras d’un albatros borgne. Ils y reproduisent des chorégraphies avec plein d’autres villageois, en s’abreuvant le gosier de grandes bières.

Mais, vous vous en doutez, Dexter va renouer avec ses plus vils instincts et dégainer sa hache de nouveau…

Le décor, seul élément qui vaut le coup dans cette nouvelle saison de Dexter

Si la fin de la série initiale était franchement décevante, perdant notre anti-héros dans la tourmente de l’ouragan Laura, cette nouvelle saison a ceci d’intéressant qu’elle a complètement délocalisé Dexter dans un bled où il se repent.

Ainsi, Iron Lake est un personnage central de l’intrigue, et son petit nombre de villageois confère à la série un aspect très « jeu du loup-garou », plutôt mystérieux et propice au ton du programme.

Dexter is back ! Mais le retour du serial killer était-il vraiment nécessaire ?

Malheureusement, et parce qu’on a déjà soupé des huit saisons de Dexter, il est difficile d’être surprise par les rebondissements scénaristiques de ce premier épisode, qui pour l’heure est terriblement cousu de fil blanc…

On peut facilement imaginer qu’endormir ses téléspectateurs n’était pas le but principal de la chaine Showtime, et pourtant c’est précisément ce qui est arrivé.

Dommage pour une série à suspens qui est censé tenir en haleine de bout en bout.

Des critiques en demi-teinte pour le retour de Dexter

Il est de retour et il est toujours excellent : Michael C.Hall, qu’on a du mal à s’imaginer autrement qu’en Dexter, déploie ses talents avec la même aisance qu’avant.

Il est donc agréable de le retrouver dans la peau de ce personnage iconique, qui a marqué l’histoire du petit écran en découpant soigneusement des criminels qui ont échappé au système judiciaire, tout en essayant d’être un frère, un fiancé et un daron.

Dexter is back ! Mais le retour du serial killer était-il vraiment nécessaire ?

Si notre avis sur le premier épisode, uniquement, de cette saison 9 est plutôt mitigé, la critique américaine, qui a pu voir l’intégralité de la saison en avant-première, est bien plus clémente, voire indulgente — en nous rejoignant cependant sur l’aspect quelque peu réchauffé du programme.

The Wrap écrit :

« Dexter, en tant qu’ultime gentil génie du mal, est fascinant à regarder. Dès le lancement de cette nouvelle série, on s’attache énormément à lui, à sa tentative de bâtir une nouvelle vie. Et parce qu’il est attachant, on espère qu’il s’en tirera avec ses crimes.

Néanmoins, la série est victime de son héritage, battue à son propre jeu avec son prédécesseur qui nous a déjà montré toutes les variations de l’anti-héros. »

Quant à Decider, il explique :

« Ce qu’il y a de génial avec Dexter : New Blood, c’est que c’est à la fois sans vergogne et amusant. Les épisodes à disposition de la critique sont teintés d’un humour très noir tout en offrant un drame humain convaincant. Cette mini-série ne révolutionne pas profondément sa formule, mais offre aux fans du personnage une bonne sortie pour ce dernier. »

Pour conclure, Indiewire se montre moins généreux :

« Dexter reste Dexter. La plupart des histoires racontées par New Blood pourront être familières, voire rassurantes. Voir Dexter se démener avec expertise pour couvrir les traces de ses crimes reste toujours captivant… mais le reste n’est pas aussi bienvenu.

Les personnages secondaires ne sont pas assez caractérisés. La représentation des coutumes locales est assez superficielle, et le dédain de la série pour le journalisme est bien présent. »

Côté presse américaine, on est plutôt unanime : Dexter : New Blood, c’est prenant mais ça ne transcende pas le programme original.

Ainsi, on est quasiment devant une série-doudou — enfin… pour les fans d’hémoglobine — qui ne révolutionne pas son concept.

D’après nous, si c’est pour faire du tiède, autant laisser les séries au tiroir. Ça nous évite des heures de binge-watching au goût amer de déjà-vu. Mais on vous laisse décider par vous-mêmes.

Pour l’heure, Dexter : New Blood n’est pas encore disponible en France mais débarquera en décembre sur Canal+.

Découvrez Canal+ à partir de 19,99€

À lire aussi : Récap d’un épisode de DALS mémorable, qui nous a laissées sur le cul

Les Commentaires
4

Avatar de Cococinulle
9 novembre 2021 à 13h01
Cococinulle
J'ai jamais réussi à passer l'aspect "apologie de la peine de mort" que m'a toujours renvoyé cette série, donc je pense que la suite ne va pas davantage m'attirer.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Série télé

Actualité mode
Le sac à main Area x MyReality de Christine Quinn intrigue dans Selling Sunset

Que raconte le sac-chaise inutilement brillant de Christine Quinn dans Selling Sunset ?

Anthony Vincent

03 déc 2021

Série télé
got-cout-prequel-annule

On connaît le coût du préquel de Game of Thrones annulé et il fait mal au cul

Kalindi Ramphul

03 déc 2021

2
Série télé
vih-series-elite-skam-jo-manuela

En montrant des adolescentes séropositives, ces séries font avancer la sensibilisation au VIH

Hanneli Victoire

01 déc 2021

Série télé
friends-vert

Même en 2021, tout le monde (ou presque) aime Friends. Mais pourquoi donc ?

Lena Haque

30 nov 2021

10
Série télé
Extrait de la docu-série Le Petit Bleu avec Lexie du compte Instagram @aggressively_trans

Toute la pluralité des transidentités est explorée dans cette série-documentaire aussi accessible que passionnante

Anthony Vincent

27 nov 2021

Bons plans
pexels-cottonbro-4009036-1

L’offre ciné-séries de CANAL+, qui inclut Netflix, Disney+ et leurs potes, est à 25,99€ par mois !

Eva Dillais

26 nov 2021

Série télé
squid-game-jeu-reel-youtube

Un gros youtubeur lance Squid Game en vrai, avec un butin, parce que la série ne nous a rien appris visiblement

Kalindi Ramphul

25 nov 2021

5
Série télé
netflix-decembre-sorties

Les films et séries qui arrivent sur Netflix en décembre 2021

Kalindi Ramphul

24 nov 2021

Série télé
Zendaya-toujours-aussi-irresponsable-pour-la-saison-2-dEuphoria-1

Euphoria revient ! Découvrez le premier teaser et la date de sortie

Anthony Vincent

24 nov 2021

Série télé
hellbound-netflix-critique

Après Squid Game, Hellbound est la nouvelle sensation sud-coréenne qui transcende les abonnés Netflix

Kalindi Ramphul

24 nov 2021

2

La pop culture s'écrit au féminin