Live now
Live now
Masquer
Brassière-Etam
Test

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

Clémence Boyer a une forte poitrine et un petit tour de dos : ça peut être une tannée de trouver brassière à son buste. Elle a testé un modèle Etam censé convenir à ses pratiques sportives. Voici son crash-test.

Avoir des gros seins mais un petit dos, ça peut vite devenir galère pour trouver un soutien-gorge adapté. Un problème que ne connait plus Clémence Boyer, ancienne responsable de Daronne chez Madmoizelle, qui n’en porte plus depuis belle lurette !

Mais sur le site d’Etam, elle a trouvé une brassière censée lui rendre les pratiques sportives plus confortables. Crash-test.

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

NAYA Brassière de training – Maintien fort — Etam — 29,99€.

Crash-test d’une brassière Etam en taille XL pour du 85E

Au prix de 29,99€, la NAYA Brassière de training – Maintien fort d’Etam se compose de 83% de polyamide et 17% d’élasthanne, et a été fabriquée en Chine. La marque la présente comme une « brassière de training » dotée d’une « bande de maintien sous poitrine » pour assurer un « maintien fort », censée être adaptée aux « sessions sport à forts impacts. »

Clémence Boyer a choisi cette brassière dans une taille XL :

« Je ne porte plus de soutien-gorge depuis deux ans. Et comme mes seins ont vécu une grossesse et un allaitement dans l’intervalle, ils ont pas mal changé de volume. Mais avant j’étais plutôt sur un 85E. »

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

NAYA Brassière de training – Maintien fort — Etam — 29,99€.

Trouver une brassière de sport avec le bon maintien pour une forte poitrine

La taille lui convenait parfaitement, et les images sur le site étaient fidèles à ce qu’elle a vraiment reçu. En revanche, elle a trouvé que la brassière n’assurait pas un maintien suffisant pour une pratique de sport intensive :

« La brassière est confortable pour des activités douces, type yoga ou pour une journée un peu sportive où on ne veut pas avoir un sein qui se fait la malle. Elle est confortable à porter et bien respirante, mais elle n’offre pas un maintien suffisant pour les sports à impact type course à pieds. Notamment parce que la bande élastique en bas n’est pas assez large/serrée. »

Bon à savoir aussi, niveau coques et entretien, ajoute Clémence :

« La brassière est livrée avec des coques, mais heureusement, on peut les enlever facilement. Elle sèche aussi très rapidement après lavage (et ça, c’est top car on peut la réutiliser vite !). »

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

NAYA Brassière de training – Maintien fort — Etam — 29,99€.

Les notes finales de cette brassière Etam

C’est un avis subjectif que nous livre Clémence sur son expérience avec cette brassière. On s’est concentré sur les détails techniques afin de vous éclairer au mieux (d’autres crash-tests de brassières testées par des femmes aux morphologies encore différentes suivront). Voici donc le bilan de Clémence concernant cette pièce Etam :

  • Esthétique : 7/10. Elle est sobre, mais le tissu fait un peu cheap.
  • Confort : 8/10. On est très bien dedans, pas serrée et ça ne gratte pas.
  • Maintien : 5/10. Vraiment le point faible de cette brassière ! OK pour la vie quotidienne et des activités sportives douces, mais pas pour des sports à impact.
  • Solidité (a priori) : 7/10. Il n’y a pas l’air d’avoir de points fragiles sur la brassière qui a l’air plutôt robuste.
  • Rapport qualité / prix : 7/10. Vu le prix, c’est une bonne brassière du quotidien pour celles qui ne veulent pas être en no-bra.

Note finale : 6,8.

C’est une bonne brassière du quotidien pour celles qui ne veulent pas être en no-bra.

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

NAYA Brassière de training – Maintien fort — Etam — 29,99€.

À lire aussi : La brassière en jean d’Emrata et Lena Situations nous donne chaud (et nous gratte d’avance…)

Crédit photo de Une : Etam.

Les Commentaires
3

Avatar de ImperialN
1 décembre 2021 à 19h56
ImperialN
Les seules brassières que j'ai trouvé qui maintiennent correctement c'est shock absorber. Je serai intéressée de découvrir d'autres modèles qui font le taf.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Test

Conseils sexe
Toko de Shunga est un lubrifiant à base d'eau

Notre test du lubrifiant aromatisé Toko de Shunga : on en boufferait, alors ?

Conseils sexe
Notre test du gode ceinture Strap-on-Me

On a testé le gode-ceinture sans ceinture pour voir si le futur vaut le coup

Conseils sexe
Notre test du Pure Pleasure, le lubrifiant vegan d'Amorélie

Notre test du Pure Pleasure, le lubrifiant vegan d’Amorélie qui sert aussi pour les massages

Conseils sexe
Lubrifiant Love & Care

Notre test du lubrifiant naturel Love & Care : simple, naturel et vegan !

Hygiène
silkn-toothwave-test

J’ai testé la brosse à dents électrique ToothWave de Silk’n, et mes dents de fumeuse ont apprécié

Test
test de la vaginette Fleshlight Quickshot Vantage

Notre test de la vaginette Fleshlight Quickshot Vantage, mou est le bout

Jules Auriac

28 déc 2021

21
Test
mantric-lovehoney-test

Découverte du stimulateur vibrant Mantric de LoveHoney, un masseur pour les pros qui se tâtent

Jules Auriac

21 déc 2021

Test
issa-3-foreo-test

J’ai testé la brosse à dents électrique ISSA 3 de Foreo, et mazette quelle douceur pour mes gencives

Test
tenga-wavy

Notre test du masturbateur Tenga Wavy : pas de branlette sans casser d’oeuf

Jules Auriac

15 déc 2021

Test
Wand chauffant Confidence de Zalo

Notre test du Wand chauffant Confidence : le stimulateur de clito le plus hot ?

La société s'écrit au féminin