Trouver sa voix sur Instagram, sans pression !

Connais-tu ces 10 personnalités inspirantes mises en avant sur Instagram ? Depuis le mois de décembre 2019, ils et elles sont à l'honneur sur madmoiZelle, l'occasion de redécouvrir leur parcours de vie empouvoirant !

Trouver sa voix sur Instagram, sans pression !

En partenariat avec Instagram (notre Manifeste)

Depuis le mois de décembre 2019, des instagrammeurs et instagrammeuses sont mis à l’honneur sur madmoiZelle !

Pour notre série Insta Story, madmoiZelle a rencontré et fait le portrait de 10 femmes et hommes qui passent, via la plateforme Instagram, un message puissant et vecteur de confiance en soi qui mérite d’être entendu par le plus grand nombre.

Parmi ces profils, des membres de la communauté bien connus et d’autres plus anonymes, mais toujours des personnalités qui, derrière leur feed et leurs photos, sont inspirants et donnent envie de s’affirmer et de trouver la force de se lancer dans les choix de vie qui nous rendent heureux et heureuses.

Des portraits de personnes inspirantes via Instagram

Pour parcourir les différents articles portraits mis en ligne sur madmoiZelle, il suffit de consulter la liste ci-dessous :

Et pour un récap plus détaillé, c’est par ici !

Roro le Costaud, devenu tétraplégique, parle de joie, de virilité et d’amour

Romain du compte Instagram @roro_le_costaud a été le premier à dévoiler un peu de son intimité à madmoiZelle.

Avant ces 30 minutes d’interview, il était inconnu de la rédaction, et il a marqué par sa joie de vivre et son courage.

Après son accident raconté un peu plus longuement dans l’article, Romain, grand amoureux du sport et tout jeune papa, s’est retrouvé en fauteuil roulant.

View this post on Instagram

« Parfois une souffrance évidente en cache une autre Bien plus discrète mais bien plus douloureuse » Romain. . 😔Il y a des sujets où les mots sortent très facilement de ma bouche, il y a des moments comme cet instant où c’est plus difficile…😔 . ✍️La plupart des gens, la plupart d’entre vous pensent au premier abord que ce qui manque le plus à une personne en fauteuil roulant, c’est de pouvoir remarcher… La vérité est tout autre ! ✍️Derrière cette flagrance des jambes immobiles se cachent bien d’autres problèmes inhérents au handicap… . ✍️En effet, pour beaucoup d’entre nous, il y a la spasticité, les douleurs fantômes, les problèmes urinaires et enfin pour moi, la seule ombre au tableau du handicap que j’essaye de vous peindre, la digestion… . ✍️Soyons concret car je suis ainsi, il a fallu réapprendre beaucoup de choses avec mon nouveau corps, eh bien oui, il a fallu aussi apprendre à « faire caca » 💩 . ✍️Pas facile d’apprendre à un corps qui pouvait aller aux toilettes quand il voulait (mes copains m’appelait le canard😂)à seulement se contenter d’un seul passage toutes les 24 ou 48 heures… un apprentissage difficile, long, avec son lot d’échecs, et que de souffrance morale. . ✍️Oui, je ne maîtrise pas ce phénomène 💩, j’habitue mon organisme et ça se passe très bien mais malheureusement comme tout le monde il m’arrive d’être malade, D’être déréglé…Ces moments Qui arrivent font ressortir la noirceur, la gêne voir même la honte ! . ✍️« J’ai eu un problème… » Même moi je n’accepte toujours pas d’utiliser les vrais mots… et aujourd’hui je vous écris ces mots car j’ai envie de me libérer de tout ça. Ne me jugez pas, je voulais simplement vous immerger un peu plus dans la « face cachée de mon handicap »♿️ . ✍️Je me plains très peu de mon handicap vous qui commencez à me connaître, mais pour finir sur une note positive comme toujours, c’est vrai parfois c’est la merde…😂💩😉 . #daddy #penseepositive #papapoule#feelgood #wheelchair #quadriplegic #handicapped #handisport #fauteuilroulant #wheelchairmodel #pompier#toursmaville#resilience #tetraplegique #nevergiveup #famille #familygoals

A post shared by Roro le costaud (@roro_le_costaud) on

L’histoire de Romain met une sacrée claque, donne une sacrée leçon de vie — pas une claque moralisatrice mais bien une claque d’amour et de positivité.

Pour lire le portrait dans son intégralité, c’est par ici !

Angelo Foley de @balancetapeur, OVNI vulnérable d’Instagram

Comment décrire le compte d’Angelo Foley, @balancetapeur, qui secoue beaucoup d’utilisatrices et utilisateurs d’Instagram chaque jour ?

Familière du personnage, la rédaction de madmoiZelle avait 18 000 questions à lui poser sur son parcours, son rapport à la peur, son chemin de développement personnel qui l’a mené à partager des mots si justes sur Instagram.

Et Angelo y a répondu avec la profondeur qui le caractérise.

Thérapeute, artiste et musicien, Angelo est un homme admirable qui impose le respect par sa sagesse, mais qui montre aussi avec beaucoup de sincérité qu’il est faillible, comme tout être humain.

View this post on Instagram

L’environnement est le reflet de ce qui se joue en nous, tout comme notre société, nos relations, nos projets, notre vie. Mon environnement est la matérialisation et le miroir de mon système de croyances, de mes tiraillements, de mes envies, de mon histoire, de mes blessures, de mes émotions, de ma créativité.⠀ ⠀ La nature est notre plus grande enseignante. Lorsque la mer recrache des bouteilles en plastique, elle nous montre à quel point nous pouvons être toxiques pour nous-mêmes. Notre état naturel n’est pas la souffrance ni le conflit mais bien la quiétude et la fluidité. Mais nous sommes aveugles de nous-mêmes, c’est pourquoi nous avons besoin de mettre à l’extérieur ce qui se joue à l’intérieur. Pour pouvoir rendre visibles nos propres conflits intérieurs à l’extérieur de nous, projetés sur l’environnement et nos relations.⠀ ⠀ Une bouteille en plastique n’est pas toxique. C’est la fabrication du plastique et le fait de le jeter dans la nature qui est toxique. Mes conflits et mes blessures ne font pas de moi quelqu’un de toxique. Mais c’est le fait de les fabriquer, de les entretenir et de les jeter dans la nature et dans mes relations qui pollue ma vie.⠀ ⠀ Quand je veux changer les autres ou le monde, je jette mon propre jugement, avec toutes mes blessures et toutes mes croyances à l’extérieur et de ce fait je condamne la vie à être séparée entre le camp des bons et le camp des mauvais, entre le bien et le mal.⠀ ⠀ Pareil à mon échelle personnelle. Quand je veux changer, je me fantasme autrement, la plupart du temps en une meilleure version de moi-même, refusant d’être simplement qui Je suis dans le présent, ni plus ni moins. Et c’est comme ça que je passe à côté de ma vie.⠀ ⠀ La planète n’a pas besoin de nous car elle s’accepte telle qu’elle est. Elle nous renvoie à notre orgueil et notre impuissance. Le seul pouvoir que nous avons c’est sur nous-mêmes. Paradoxalement, c’est quand j’accepte qui Je suis que je change.⠀ ⠀ 👻 #balancetapeur #empowerment

A post shared by Balance ta peur (@balancetapeur) on

Chacune de ses publications fait réfléchir : Angelo invite chacun et chacune à se livrer, se questionner, partage des témoignages, des textes… c’est une source d’inspiration et de réflexion inépuisable !

Pour découvrir l’article écrit après une longue discussion, n’hésite pas à cliquer !

J’ai des taches sur 70% de mon corps, et je m’aime ! — Julie, @lafillequiadestaches

Julie est la créatrice du compte Instagram @lafillequiadestaches, elle a des angiomes sur 70% de son corps, et elle a décidé de s’en foutre du regard des autres sur son apparence.

C’est une femme solaire, extrêmement bienveillante et souriante.

Dans ce portrait, elle raconte son parcours d’acceptation de son corps et de son identité avec beaucoup de sourires, malgré certains épisodes révoltants qu’elle a traversés.

Julie est un soleil à moitié rouge de taches qui la rendent exceptionnelle, et grâce à sa confiance en elle, elle sensibilise les utilisateurs et utilisatrices d’Instagram à la différence, tout en encourageant les personnes à la peau et au physique atypiques à s’affirmer et à s’aimer.

View this post on Instagram

Pause. 🌼🍃. . . 📷: @by_same ☀️. . . . Après trois mois confinée à la maison, avec les difficultés que j’ai dû affronter, j’avais vraiment besoin d’une pause. Ces deux jours passés en pleine nature m’ont fait un bien fou. . Je vais très certainement vous faire profiter dans mes prochains posts du cadre de rêve qu’offre le @moulindestempliers ( et il ne faudra pas m’en vouloir 🙊). . Merci à mes deux acolytes de voyage ( @by_same & @be.n.family ) pour ces fous rires , et ces moments suspendus dans le temps ! . . . . . . . . . . #nature #spa #jacuzzi #bourgogne #pause #verdure #foret #moulindestempliers #curve #bienetre #ronde #angiome #birthmark #bodypositif #smile #happy #nofilter #instamoment

A post shared by 𝕁𝕌𝕃𝕀𝔼 💜 (@lafillequiadestaches) on

Pour la connaître un peu plus intimement, voici son portrait !

Comment mon engagement bodypositive a changé ma vie — Gaëlle Prudencio

Vivre chaque jour dans la peau d’une femme noire taille 56 ambassadrice bodypositive sur Internet depuis de nombreuses années, c’est difficile. Même en 2020.

C’est de cela que Gaëlle Prudencio a parlé pour son portrait.

Elle a raconté son parcours, du Bénin et du Sénégal à la France, de son blog à son compte Instagram, en passant par la création de sa marque, son rapport aux vêtements et à son corps, de la manière inspirante qui la caractérise.

Gaëlle est une de ces femmes incroyables à qui personne n’a rien donné mais qui ont tout pris. Elle a saisi ce qu’elle voulait par la force de son caractère, sa niaque, et surtout l’urgence pour elle de ne plus être discriminée, de pouvoir vivre sa vie sans rien demander à personne.

Pour un contenu boosteur de confiance en soi, direction son portrait sur madmoiZelle !

Quand le combat contre le cancer inspire une marque engagée — Charlotte Husson

L’histoire de Charlotte Husson, c’est un récit sincère et touchant de maladie, mais surtout de reconstruction, de transformation de peine et de colère en force incroyable.

Après avoir combattu un cancer agressif de l’ovaire qui a été difficile à diagnostiquer, Charlotte, styliste de formation, est devenue entrepreneuse, a créé sa marque de vêtements et a décidé d’œuvrer pour la recherche contre le cancer.

L’aura de Charlotte et son sourire son impressionnants, et son récit amène un questionnement :

Si demain quelqu’un d’entre nous apprenait qu’il ou elle avait une maladie très grave qui l’obligerait à revoir tous ses objectifs, déconstruire et reconstruire toutes mes perspectives professionnelles et personnelles, est-ce qu’il ou elle aurait la force de rebondir comme Charlotte l’a fait ?

Pour en savoir plus sur les étapes par lesquelles elle est passée, c’est par ici que ça se passe !

Pourquoi je brise le tabou de la PMA sur Instagram — Mélanie, @pm_amour

Le portrait de Mélanie, créatrice du compte Instagram @pm_amour, est celui qui a le plus touché nos lectrices au moment de sa sortie.

Dans le débat public, on parle souvent du sujet, mais qui sait réellement à quoi ressemble un parcours de PMA, son impact sur la vie professionnelle, intime et son impact psychologique ?

Personne, à part les principales et principaux concernés, auxquels on ne donne que trop rarement la parole.

Mélanie est une battante, alors quand elle a commencé son parcours de PMA, elle a voulu offrir à tous et toutes ce qu’elle aurait aimé pouvoir lire avant de se lancer : un récit sincère, non-édulcoré et pratique de ce qu’elle traverse.

View this post on Instagram

Voilà le genre de photo de PMA qu’on ne montre jamais. J’ai le ventre d’une femme enceinte de quatre mois. C’est ironique, non ? J’ai recommencé le traitement depuis seulement 4 jours, après une pause de 3 mois, et je ne rentre déjà plus dans mes vêtements. Honnêtement, God bless les pantalons à taille élastique (Uniqlo en fait des super, si vous cherchez). J’ai choisi de ne pas me peser pendant ce processus, parce que c’est vraiment trop compliqué à assumer, et parce que j’ai peur que ça me conduise à le vivre encore plus mal. Mais malgré tout, le reflet du miroir ne ment pas, et c’est encore un truc en plus à accepter. Une copine m’a dit que pendant son traitement, elle avait pris 5 kilos en 10 jours. Tout dans le ventre. Ca vous donne une idée de la chose. A la pénibilité des traitements, à la contrainte des rendez-vous, aux douleurs de la stimulation ovarienne, il faut donc ajouter l’inconfort de voir son corps changer à toute allure, sa peau devenir toute grasse, ses cheveux fillasses et rèches, bref, la PMA c’est vraiment dur pour l’estime de soi (par ailleurs déjà pas mal entamée par l’infertilité). Est-ce qu’on m’a déjà laissé une place dans le bus en pensant que j’étais enceinte avec mon petit bidon tout rond ? Absolument ! C’est la double peine : tu ne peux pas avoir de gosse, et la terre entière te croit enceinte. Le bon côté, c’est que j’ai quand même accepté la place, faut pas déconner, c’est toujours ça de pris ! 😊

A post shared by Parlez-moi d’amour (@pm_amour) on

Au moment de l’écriture de cet article, Mélanie n’avait pas encore eu de succès dans son processus de procréation médicalement assistée, mais aujourd’hui ça y est : elle l’a annoncé, elle attend un bébé pour le mois d’octobre !

Pour en apprendre plus sur la PMA, l’article sur Mélanie est disponible ici !

Le jour où j’ai cru que ma vie était finie… et que j’ai tout recommencé — Steves Hounkponou

Le parcours de Steve fait beaucoup penser à celui de Charlotte Husson.

Steve a eu une vie incroyable qui a démarré à Cotonou au Bénin : adolescent, il s’est fait repérer pour devenir joueur de football professionnel.

Mais quand il est arrivé en France pour réaliser son rêve sportif et intégrer une formation Sports Études, il s’est blessé, et a dû appuyer sur le bouton reset, repenser toutes ses perspectives d’avenir.

Alors que les médecins lui annonçaient qu’il ne pourrait plus jamais remarcher, Steve s’est battu et a décidé qu’il n’était pas question qu’ils disent vrai. Le fait est que c’est bien en marchant qu’il a passé la porte de la rédac de madmoiZelle !

Alors que les obstacles qu’il a rencontrés auraient pu le faire abandonner à maintes et maintes reprises, il a gardé le cap, et est devenu un entrepreneur remarquable et le créateur d’une marque de prêt-à-porter, BHP (BlackHats Paris).

Pour rencontrer cet homme inspirant, cap sur son portrait !

Je tatoue des tétons « en 3D », mêlant art et estime de soi sur Instagram — Alexia Cassar

À mi-chemin entre art, soin et développement personnel, l’activité de tatoueuse d’Alexia Cassar est d’une utilité remarquable pour les femmes qui passent sous son aiguille.

Alexia aide les femmes qui se sont battues contre un cancer du sein à adoucir le regard qu’elles portent sur le corps en leur tatouant des tétons là où elles n’en ont plus, et ce avec un réalisme à couper le souffle.

Avant de créer son salon de tatouage 100% dédié à la reconstruction après un cancer du sein, Alexia œuvrait déjà dans la recherche contre le cancer avec son bagage de biologiste.

Mais c’est un évènement familial tragique ayant touché sa fille qui l’a poussée à se mettre plus au contact avec l’humain.

Alexia est unique en son genre et dans sa pratique du tatouage, alors pour ne pas manquer l’article qui lui est dédié, rendez-vous sur madmoiZelle, à ce lien !

Romain Costa libère la parole LGBT+ sur Instagram

Dans un monde où être soi-même est un combat militant et politique, Romain Costa excelle en la matière.

Ambassadeur sur Instagram de la lutte contre l’homophobie, il porte la voix et le message des personnes LGBT+. Il a créé un programme pour soutenir les jeunes de l’association Le Refuge : James Dîne.

Au téléphone pendant le confinement, Romain a raconté son coming-out à la rédac de madmoiZelle, ainsi que ce qui l’a motivé à prendre position dans le débat public pour la cause LGBT+.

Pour les personnes faisant partie de la communauté LGBT+ ou les autres, le portrait de Romain est une agréable source d’inspiration !

Avec Make My Lemonade, je cultive la joie sur Instagram — Lisa Gachet

Dans la famille des brillantes entrepreneuses, voici Lisa Gachet, créatrice de la marque Make My Lemonade déjà mise en avant par le passé sur madmoiZelle !

Professionnelle du DIY, du peps et de la joie de vivre, Lisa est pétillante. Elle offre à travers sa personnalité et sa marque un univers joyeux, unique et si agréable à contempler.

De prime abord très timide et réservée, Lisa est réellement habitée par ses propos et son plaisir de créer quand il s’agit de décrire son activité et sa marque.

Pour celles et ceux pour qui Lisa et Make My Lemonade sont encore inconnus, l’article est accessible en un clic !

Instagram, vecteur de confiance en soi et de militantisme

Ces dernières années, Instagram s’est démarqué comme le réseau social plateforme du militantisme et de l’affirmation de soi, un réseau social d’où il est possible de tirer énormément d’inspiration et de leçons de vie.

En mettant en avant et en soutenant des profils comme les 10 ci-dessus présentés, Instagram fait avancer le monde de quelques millimètres chaque jour !

À lire aussi : 5 comptes Instagram à suivre pour le plaisir des yeux

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Clematis

@Mewen @Oceane
Oui, « find my/your/their voice » est une expression anglophone qui veut dire « oser s’exprimer » en gros. Mais c’est une expression quoi...la traduire littéralement est un peu source de confusion/difficultés de compréhension pour moi, je vais être honnête. Mais enfin vous faites comme vous voulez ^^’
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!