Live now
Live now
Masquer
verg
Culture Web

Ces comptes Instagram viennent vous réconcilier avec vos vergetures

Ces artistes célèbrent les corps féminins en magnifiant leurs vergetures et leurs cicatrices. Vous ne verrez plus ces marques de la même manière !

La prise de poids, une grossesse, une opération… Autant d’événements que beaucoup de personnes rencontrent et qui peuvent laisser des traces sur la peau — laquelle craquèle naturellement.

Appelées vergetures, ces petites marques claires ou sombres sont le fruit de l’étirement de la peau et ne présentent aucun problème… si ce n’est esthétique, selon la société patriarcale et grossophobe en tout cas. Mais cela est en train de changer, avec le mouvement bodypositive notamment, qui œuvre depuis plusieurs années déjà pour montrer la beauté de tous les corps.

Ces petites zébrures sont naturelles, certaines les trouvent carrément belles, et il est temps de les afficher. C’est ce que nous proposent ces comptes Instagram : ils affichent marques, cicatrices et vergetures en les magnifiant !

Zelda Elisco, des paillettes et des dessins pour mieux s’aimer

Le compte Instagram Strength Marks, imaginé par la photographe Zelda Elisco, est lié à une campagne bodypositive visant à décomplexer les femmes et montrer que tous les corps sont beaux. Dessins empouvoirants et photos avec marques pailletées alternent pour notre plus grand plaisir !

L’artiste explique sur son site :

« Ce compte Instagram a été lancé avec l’intention d’offrir aux personnes un espace sécurisant dans lequel elles peuvent se sentir belles avec leur corps au naturel. »

« Là d’où je viens, les vergetures [strength marks] signifient force [strength]. »

« Je lui ai donné la vie. Je vois cette cicatrice comme une bataille qu’on a gagnée et je l’aime. C’est par là qu’elle est venue au monde. »

« Je protège ce que j’aime. »

« À force de traîner sur les réseaux sociaux, on veut ressembler à nos instagrameuses préférées. J’ai commencé à remarquer que ça atteignait mon moral. Il faut que je travaille là-dessus : cesser de me comparer aux autres. »

Cinta Tort Cartró, de l’art sur toutes les peaux

Cette jeune artiste espagnole s’emploie depuis plusieurs années à transformer le corps et tout ce qui est habituellement considéré comme ses imperfections – les vergetures et les cicatrices par exemple – en œuvres d’art. Elle célèbre aussi les règles, les vulves, le clitoris et j’en passe ! Sa démarche est résolument féministe. Elle explique son projet à Yahoo :

« Il est important pour moi d’affirmer dans mon art que tout le monde est beau et que ces “défauts” n’en sont pas. Ils nous rendent uniques et spéciaux. »

Capture-décran-2021-12-14-à-15.34.12
(© Zinteta/Instagram)
Capture-décran-2021-12-14-à-15.24.47-1
(© Zinteta/Instagram)

Sara Shakeel, les vergetures à paillettes

En 2017, l’artiste pakistanaise Sara Shakeel faisait beaucoup parler d’elle en célébrant les vergetures des femmes avec des paillettes. Avec Photoshop, les ventres et les cuisses des femmes scintillent pour révéler la beauté (et la puissance !) de ces marques.

L’artiste a fait depuis pas mal de chemin mais réalise toujours de très belles œuvres avec des collages et des paillettes, souvent dans le but de mettre en lumière le corps des femmes. Ci-dessous, une belle réinterprétation de l’émoji femme enceinte :

En bonus, cette photo très poétique de vergetures sur fond de dunes.

Capture-décran-2021-12-14-à-16.05.49
(© Instagram/@sheis.elle)

Alors que les vergetures sont encore trop souvent gommées des photographies pour ne faire apparaître dans nos magazines et sur nos panneaux publicitaires que des corps lisses et minces, ces initiatives font du bien.

Pour la philosophe Camille Froidevaux-Metterie, on assiste depuis quelques années à un « tournant génital du féminisme », qui vise à réhabiliter les seins, le clitoris, les poils… et les vergetures. Célébrons le corps des femmes dans toute leur diversité !

À lire aussi : « Mes vergetures ressemblent à l’arbre de vie » : la belle ode d’Ashley Graham à son corps enceint

Image en une : Sara Shakeel/Instagram

Plus d'articles au sujet du Post-partum


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture Web

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

58
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6

La pop culture s'écrit au féminin