5 astuces pour « casser » vos Dr Martens avant qu’elles ne cassent vos pieds


Que celles qui n’ont pas fini en sang après leur premier jour en Dr Martens nous jettent le premier godillot ! Des pansements hydrocolloïdes, aux protège-talons en silicone, voici nos meilleures techniques pour faire ses Doc sans y laisser sa peau.

5 astuces pour « casser » vos Dr Martens avant qu’elles ne cassent vos piedsDr Martens

Le 23 février 2021

Elles ont beau nous casser les pieds, on continue de les adorer, les Dr Martens ! Certaines personnes leur vouent même un culte en ne portant qu’elles, jusqu’à ce qu’elles deviennent aussi confortables que des chaussons.

Les Dr Martens, objets de torture… pendant un temps au moins !

Seulement, les modèles Dr Martens peuvent rester inconfortables longtemps. Ce qui peut enclencher un cercle vicieux : on essaye de les faire à son pied, on finit en sang, alors on les délaisse, avant d’y revenir et de devoir recommencer depuis le départ. Malédiction !

En fait, tout est une question de dating réussi entre la forme de la chaussure et celle du pied. La peau doit s’y habituer en s’épaississant aux bons endroits afin de ne plus créer d’ampoule et faire bon ménage. Et comme vous le voyez ci-dessous, il faut souffrir pour s’épaissir…

Sur Twitter, le médecin Baptiste Beaulieu se plaint des plaies ensanglantées que lui laissaient ses Dr Martens. L’ironie veut qu’elles aient été créées par un autre médecin, de l’armée allemande cette fois-ci : Klaus Märtens, qui mit au point en 1947 la première chaussure montée sur coussin d’air à usage orthopédique !

Depuis, l’entreprise a beaucoup changé. Après des décennies de production exclusivement au Royaume-Uni, beaucoup de modèles sont fabriqués depuis 2003 en Chine, en Thaïlande, au Viêt Nam et en Indonésie. De nombreux aficionados regrettent, depuis, une baisse de qualité, de durée de vie, mais aussi de confort de ces chaussures iconiques.

Mais voici tout de même les meilleures astuces pour casser ses Doc sans y laisser sa peau !

1. Les pansements anti-ampoules à appliquer en prévention

C’est l’astuce la plus évidente, et tant mieux, parce qu’elle prévient bien les dégâts. Plutôt que d’attendre d’avoir des ampoules pour les utiliser, vous pouvez justement appliquer des pansements hydrocolloïdes à titre préventif. C’est le nom savant des produits anti-ampoules comme les biens connus Compeed !

Ils contiennent généralement du gel hydrocolloïde. Celui-ci absorbe l’humidité et facilite la cicatrisation. Ces pansements ont également un effet coussinet qui évitera à vos talons d’être blessés par les chocs dans vos Doc. Oui, c’est un mini airbag pour pied.

2. Les protège-talons en silicone (ou le millefeuilles de chaussettes)

Moins connus, les protège-talons en silicone se trouvent dans les grandes et moyennes surfaces ou dans les recoins d’Amazon et d’AliExpress. Contrairement aux pansements, cette espèce de mini-gaine pour talon sera facilement réutilisable, ce qui vous permet d’en amortir le coût sur la durée. Et elle va donc prévenir les frottements répétés responsables de la formation de cloques et de blessures dans les Doc.

Une autre astuce dans la même veine, un peu plus Mad Gyver, c’est d’enfiler plusieurs grosses chaussettes. Vous obtiendrez un résultat similaire pour pas un rond supplémentaire.

3. Des coups de marteau en pensant à votre ex

Si vous avez un marteau sous la main, vous pouvez jouer les cordonnières ! Prenez le côté le moins anguleux de l’outil, et rembourrez-le de grosses chaussettes de sport orphelines ou d’un vieux torchon. Cela évitera de laisser de vilaines marques sur le cuir.

Puis vous n’avez plus qu’à donner plein de petits coups sur le contrefort de la chaussure (la partie qui accueille votre talon) afin de l’assouplir sans trop le déformer. Promis, ça défoule !

4. Du rembourrage de soutif en guise d’air-bag à talon

Si vous avez un soutien-gorge rembourré que vous n’utilisez plus, vous pouvez vous en servir pour créer vous-même un air-bag à talon dans vos Doc. À fixer avec du scotch double-face, ou mieux : de la superglu !

Ce coussinet sera ainsi toujours là pour vous, prêt à vous accueillir de tout son moelleux, sans que vous n’ayez besoin de gérer la logistique des pansements ou de protège-talons.

5. Acheter des Doc de seconde-main

Décidément, la seconde-main déborde de qualités ! Sur Vinted, LeBonCoin ou ailleurs, vous pouvez dénicher des Dr Martens du moment ou même des éditions limitées du passé, ce à moindre à frais. Et surtout, elles auront l’avantage d’avoir déjà été assouplies par d’autres personnes avant vous : le cuir du contrefort aura déjà été plus ou moins cassé. Elles se sont sacrifiées pour votre style, alors faites-leur honneur !

Et voilà, on vous laisse tester les astuces ci-dessus — toutes combinables entre elles, d’ailleurs, en cas de douleurs majeures.

À lire aussi : Le pully top ou l’art de porter des cardigans (beaucoup) trop petits

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

Octopuss

Je suis présentement avec une mega ampoule au pied grâce à mes nouvelles sandales doc Martens (les Olson) .
Les bottines, j’en ai plusieurs paires et ma seule technique c’était les ampoules aux pieds pendant deux semaines à trois mois.
Je les utilisais surtout dans le cadre de mon ancien boulot, très pratique quand on prend le risque de faire tomber des objets lourds sur ses pieds.
J’ai récemment dû me séparer de deux paires que j’ai depuis plus de quinze ans car elles sont trop défoncées . Juste pour dire que ça dure longtemps ces bestiaux.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!