Trinkets, la série Netflix pour ados aura une saison 2 !


Trinkets, la série Netflix sur des ados qui adorent voler à l'étalage revient très vite pour une saison 2 !

Trinkets, la série Netflix pour ados aura une saison 2 !

Mis à jour le 31 juillet 2019 —

Sortie le 14 juin 2019 sur Netflix, Trinkets avait réussi à faire son chemin jusqu’au cœur de Kalindi avec ses personnages féminins complexes et son intrigue reposant sur une addiction peu traitée dans les séries : le vol à l’étalage.

Trinkets, renouvelée pour une deuxième et ultime saison

La saison 1 se terminait en laissant le destin de ses personnages principaux en suspens et les fans sur leur faim : qu’est-il arrivé à Moe ? Tabitha a-t-elle été arrêtée ?

Eh bien toutes ces questions trouveront des réponses prochainement, puisque Trinkets va avoir le droit à une saison 2 !

Vous aviez des questions. Nous avons les réponses. La conclusion de Trinkets. La dernière saison sortira en 2020.

Tu pourras donc retrouver Elodie, Tabitha et Moe en 2020 pour une saison 2 qui, tu l’auras compris, sera aussi la dernière.

J’aurais souhaité plus de deux saisons avec ces jeunes filles au tempérament bien trempé, mais je me rassure en me disant qu’au moins elles auront le droit à une vraie conclusion à leur histoire.

Publié le 30 juin 2019 —

Il y a trois ans encore, tu m’aurais entendu dire « Pouark » pour qualifier n’importe quel objet culturel destiné aux ados.

Sans doute parce que je voulais jouer à l’adulte qui n’avait plus aucun goût pour tout ce qui était amourettes de lycée, roulages de pelles dans la cours et petites trahisons entre copains…

Les séries pour ados sont aussi agréables pour les adultes

Et puis, par curiosité, j’ai maté 13 Reasons Why, Euphoria, Stranger Things, How to sell drugs online (fast), le film Love, Simon et j’ai compris qu’il n’était pas nécessaire d’avoir 16 ans pour finalement kiffer les teen-séries.

C’est que depuis un petit lot d’années, on est bien loin je trouve des One Tree Hill et autres Summerland dont j’ai soupé un max quand j’étais moi-même au lycée.

J’ai l’impression qu’un renouveau s’est fait, que chaque produit pour ado comporte désormais une analyse sociale intéressante, et que de vrais gros sujets sont posés sur la table, sans qu’ils soient recouverts forcément d’un vernis glamour (à l’inverse par exemple de Newport Beach).

Le harcèlement scolaire, le viol, la drogue, le désamour de soi : autant de thèmes qui sont désormais décortiqués et m’ont réconciliée avec le genre.

Le dernier programme en date qui m’a convaincue ? Trinkets, une teen-série sur un sujet peu exploité par la télé…

Trinkets, de quoi ça parle ?

Elodie (Brianna Hildebrand) vient de débarquer dans un tout nouveau lycée. Et pour elle, l’intégration est très difficile.

Qu’elle soit au bahut ou en soirée, elle se sent invisible. Et pour cause, elle n’a rien du cliché de la fille populaire, contrairement à Tabitha (Quintessa Swindell), jeune femme entourée d’amis qui sort avec un mec sportif (et surtout abusif)…

Les deux ados qui n’ont rien en commun se retrouvent toutefois dans un lieu spécial : une réunion des « Voleurs à l’étalage anonymes ». 

Eh oui, toutes les deux ont quelques soucis à régler avec leur addiction, qui consiste à chourer un peu de tout dans les magasins.

Dans ce groupe, il y a également Moe (Kiana Madeira), une jeune femme plutôt agressive et loin, elle aussi, d’être populaire.

Contre toute attente, les trois meufs vont se lier d’amitié, se soutenir et parfois se lancer des défis, comme voler le truc le plus cher dans une boutique de fringues de luxe.

Mais au-delà d’être des voleuses, ce sont surtout trois jeunes femmes qui font preuve de solidarité féminine et viennent casser les clichés sur les lycéennes américaines.

Trinkets explore une addiction dont on parle peu

Yeeeeeees !

Cette fois-ci, le vice caché des ados/héros n’est ni la drogue, ni l’alcool mais bien le vol à l’étalage. 

Une addiction que j’ai peu vu portée à l’écran (dans des objets culturels destinés aux ados), bien que le sujet ait par exemple été effleuré dans Newport Beach, puisque dans mes souvenirs Marissa piquait parfois des trucs dans les grands magasins.

Le vol à l’étalage, c’est le point d’entrée du show. C’est l’élément narratif qui va permettre d’explorer les angoisses, les complexes et la personnalité de chacune des héroïnes.

Que cache leur addiction ? Pas mal de craintes, en réalité…

C’est donc par ce biais malin que la série fait une incursion dans l’esprit torturé de ses héroïnes.

Trinkets, des personnages féminins pluriels et complexes

J’aime l’idée de réunir plusieurs profils de lycéennes vraiment différents.

Ici, la série ne s’articule pas qu’autour des personnages populaires ou de ceux qui ne le seront jamais, mais réalise un mix astucieux qui pourra permettre à plein de jeunes femmes de se reconnaître. 

Moi-même j’ai perçu un peu de la moi de 16 ans dans le personnage de Moe et un peu celui d’Elodie… Et puis aussi celui de Tabitha finalement !

Tout ce nuancier de personnalités m’a renvoyé aux insécurité que j’avais quand j’étais ado et m’a aussi rappelé quelques bons souvenirs comme la naissance de certaines amitié.

Bref, Trinkets (créée par Amy Andelson, Emily Meyer, et Kirsten Smith) c’est amusant, à la fois léger et profond, marrant, nuancé et parfait à mater chez soi quand il fait 200°C dehors.

Alors, tu te laisses tenter et tu mates les 10 épisodes dispos sur Netflix dès ce soir ?

À lire aussi : Comment garder discrètement un œil sur tes séries Netflix en plein cours ?

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

LauBaz

Tout pareil, j'ai commencé à regarder sans grande conviction, puis en fait j'ai adoré ! La relation entre les 3 filles n'a absolument rien à voir avec ce qu'on pouvait voir dans les teen-movies et séries de "mon époque" (j'ai presque 28 ans), leur relation est pleine de bienveillance, saine et positive, il y a parfois des mensonges entre-elles mais elles communiquent et crèvent l'abcès pour arranger les choses. La série aborde, à travers elles, plein de sujets interressants et assez rarement exploités (où pas de cette manière en tout cas), il n'y a pas vraiment tous les clichés dans lesquels on a (malheureusement) baigné dans la pop culture de notre enfance et adolescence (pour les madz de mon âge)... et même si c'est parfois triste ça m'a mis du baume au coeur <3
Les 3 protagonistes sont hyper touchantes et attachantes, on peut se reconnaître en elles, elles ont toutes les 3 une vraie personnalité, pas seulement les clichés de "la fille populaire-et-riche-qui-a-tout-pour-elle-et-qui-est-super-méchante-avec-toutes-les-filles-même-ses-3-BFF-mais-elles-l'adorent-quand-même-parce-qu'elles-sont-bêtes-hihi", "la solitaire moche-mais-quand-elle-retire-ses-lunettes-et-se-maquille-au-bal-de-promo-en-fait-elle-est-trop-belle-donc-ça-va" et "l'anticonformiste énervée-après- la-societé-et-la-hierarchie-du-lycée-donc-elle-harcelle-les-populaires-harceleurs-du-coup-c'est-une-harceleuse-aussi-en-fait"...
Bref j'espère qu'il va y avoir une suite et que cette série aura du succès auprès des plus jeunes :top:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!