Live now
Live now
Masquer
Shein promet 14 millions d’euros pour les décharges de vêtements au Ghana, et c’est la définition du greenwashing
Actualité mode

Shein promet 14 millions d’euros pour les décharges de vêtements au Ghana, et c’est la définition du greenwashing

Le géant chinois de l’ultra fast-fashion évalué à 100 milliards de dollars prévoit de donner 15 millions de dollars à une association qui aide les personnes s’occupant des décharges à ciel ouvert de vêtements qui polluent le Ghana.

Cette semaine se tient à Copenhague (Danemark) le sommet mondial de la mode, ouvert le 7 juin 2022. Il vise à penser un présent et un futur plus durable pour l’industrie textile. Et il a commencé fort, par une promesse inattendue de la part d’un tel géant de l’ultra fast-fashion : Shein s’engage à verser 15 millions de dollars (soit environ 14 millions d’euros) sur trois ans à une organisation caritative travaillant à Kantamanto, à Accra. Capitale du Ghana, cette ville abrite le marché de vêtements d’occasion qui s’affirme comme le plus grand du monde.

Liz Ricketts, directrice de l’association en question qu’est la Fondation Or, a ainsi expliqué en larmes à quoi ressemble le métier de ces orpailleurs textile, comme le rapporte le Guardian :

« Ce sont des migrants économiques du nord du Ghana, et ce sont souvent des femmes et des enfants, dont certains n’ont que six ans. Elles portent des ballots de vêtements sur la tête qui pèsent 55 kg, sont payés un dollar par voyage et rentrent chez elles pour dormir sur des sols en béton.

Certaines portent leur bébé sur le dos. Parfois, elles tombent en arrière à cause du poids des ballots, et leurs enfants sont tués [en dessous]. »

Une opération de greenwashing de la part de Shein ?

D’après cette directrice de l’association Fondation Or, 15 millions de vêtements d’occasion arrivent chaque semaine au Ghana, dont 40% tiennent de déchets. Or le pays ne compte ni décharge digne de ce nom, ni incinérateur. Si bien que les vêtements se dégradent dans l’environnement, débordent dans les égouts, polluent les plages, et se décomposent péniblement dans les océans, abîmant la faune et la flore.

C’est ce que racontaient notamment le récent documentaire Sur le front : Où finissent nos vêtements ?, diffusé en décembre 2021 sur France 5, mais aussi cette pétition du collectif français En mode climat, datée du même mois, pour interpeller le Ministère de l’Écologie afin d’empêcher que l’Occident ne continue de se servir de l’Afrique comme sa poubelle à ciel ouvert de mode jetable.

Cette-pétition-de-En-Mode-Climat-veut-empêcher-la-fast-fashion-de-polluer-lAfrique

Cela peut donc sembler être une bonne nouvelle pour le Ghana. Mais cela sert également d’opération d’écoblanchiment pour Shein. En effet, ce géant chinois de l’ultra fast-fashion se donne ainsi une image responsable et soucieuse de l’environnement par cette action qui représente beaucoup d’argent aux yeux du grand public. Mais pour une entreprise évaluée à 100 milliards de dollars, donner à une association 15 millions de dollars échelonnés sur trois ans tient d’une maigre opération de charité.

Shein pèsera bientôt plus lourd que les groupes Inditex et H&M réunis
Évaluée à 100 milliards de dollars, Shein pèse plus lourd que les groupes de fast-fashion Inditex (Zara, Pull&Bear, Bershka…) et H&M (COS, &Other Stories, Arket…) réunis. © Business of Fashion.

Un petit pansement local sur une industrie mondiale gangrénée

Cette opération de greenwashing tient en fait de pansement trop petit sur une fracture, ou même tout un organisme gangrené. En effet, elle peut donner l’impression qu’il s’agit d’un problème local, alors que c’est toute l’industrie de la mode mondialisée et son hyperproduction qui pose question. Et menace l’environnement partout.

Ce petit geste au Ghana annoncé par un géant chinois lors du sommet mondial de la mode dans une capitale occidentale rappelle et renforce les dynamiques entre pays riches dits du Nord versus les pays dits du Sud. L’industrie textile repose particulièrement sur cette dichotomie dont elle tire un maximum de profit, vendant à l’Occident des vêtements confectionnés en Afrique ou en Asie du Sud par une main d’œuvre souvent sous-payée et maltraitée. Et la pandémie n’a fait qu’aggraver les choses pour les ouvriers textile qui sont surtout des femmes.

Alors, certes, c’est un petit pas dans la bonne direction de la responsabilité sociale et environnementale de la part de Shein. Et d’autres marques gagneraient à en faire de même. Mais prendre le problème à la racine consisterait à produire beaucoup (beaucoup) moins et mieux, ce qui reviendrait à repenser complètement son modèle économique… Mais Shein n’aurait alors plus rien d’un géant qui fait semblant d’avoir la main verte.

À lire aussi : Shein pèse lourd dans le bilan carbone des ados, d’après une nouvelle étude

Crédit photo de Une : Capture d’écran Instagram @sheinofficial


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

À Cannes, Cate Blanchett portait-elle une robe drapeau de la Palestine // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

À Cannes, Cate Blanchett en robe drapeau de la Palestine ?

1
Emilia Perez, film de Jacques Audiard avec Selena Gomez, en compétition officielle du festival de Cannes 2024 // Source : © Shanna Besson / PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTIONS / PATHÉ FILMS / FRANCE 2 CINÉMA / SAINT LAURENT PRODUCTIONS
Actualité mode

Cannes 2024 : Comment la mode finance de plus en plus le cinéma

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l'hilarante série TISSU // Source : Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l’hilarante série TISSU

LE SITE TEMU regorge d'offres agressives // Source : Capture d'écran Temu
Actualité mode

Temu manipule ses consommateurs ? Des assos européennes portent plainte

La marque Esprit dépose le bilan en Europe (oui, l'hécatombe mode continue) // Source : Capture d'écran Instagram d'Esprit
Actualité mode

Emblématique, cette marque dépose le bilan en Europe (oui, l’hécatombe mode continue)

1

La vie s'écrit au féminin