Live now
Live now
Masquer
Seth-Gueko-rappeur-condamné-pour-violence-aggravée-défile-pépère-à-la-Fashion-Week
Actualité mode

Seth Gueko, rappeur condamné pour violence aggravée, défile pépère à la Fashion week

Le rappeur qui avait été condamné à 18 mois de prison en 2013 pour avoir traîné par les cheveux sur une quinzaine de mètres une femme en 2010, vient de défiler pour la marque française Egonlab à Paris.

Comment se démarquer quand on est une nouvelle marque en manque d’attention, a fortiori pendant une pandémie qui relègue l’intérêt pour la fashion week au second plan ? Les jeunes créateurs français Florentin Glémarec et Kevin Nompeix, qui ont fondé ensemble la griffe Egonlab il y a deux ans, ont choisi pour leur tout premier défilé le 18 janvier 2022 dans le cadre de la semaine de la mode masculine parisienne de jouer sur un casting choc.

Seth Gueko traîne une femme par les cheveux, passe en prison, et revient mannequin

Seth-Gueko-défile-pour-Egonlab
« On est pas des Fashion victime (sic) mais des criminels de la mode… » trouve pertinent de légender Nicolas Salvadori, alias Seth Gueko, après avoir ouvert le défilé Egonlab le 18 janvier 2022. © Capture d’écran Instagram.

Dans l’Oratoire du Louvre, temple protestant au coeur de Paris, le rappeur Seth Gueko a ouvert le défilé vêtu d’un long manteau-cape digne d’un pape gothique, avec un brûle-parfum pour purifier la salle.

Nicolas Salvadori, de son vrai nom, a traîné une femme par les cheveux sur une quinzaine de mètres, tranquillement installé depuis sa voiture le long des Champs-Elysées en 2010. Cet épisode a entraîné 5 jours d’ITT pour victime. Et le rappeur a été condamné en 2013 à 18 mois de prison.

Le look d’ouverture étant censé donné le la d’une collection, la définir, d’autant plus que c’est le plus partagé à travers les médias, qu’Egonlab choisisse une telle personnalité tient d’un choix délibéré.

Egonlab imagine « une liberté totale d’être et de penser »

La note d’intention du défilé le confirme, puisqu’elle précise que cette collection baptisée EGONIMATI (probablement un jeu de mot entre le nom de la marque Egonlab et les théories du complot Illuminati) imagine :

« Une société secrète chargée d’instaurer le bonheur universel – un nouvel ordre mondial fondé sur une liberté totale d’être et de penser ».

Si vous avez l’impression de lire en creux « On ne peut plus rien dire dans la vraie vie, alors faisons-en une fiction mode », bienvenue dans le club des lassées du foutage de gueule.

Egonlab Paris Man FW 22-23

Les créateurs Florentin Glémarec et Kevin Nompeix viennent quand même de recevoir 100 000€ du prix Pierre Bergé lors du concours de mode qu’est l’ANDAM 2021. Ils ont donc choisi pour leur premier défilé avec plus de moyens, d’enchaîner les clins d’oeil religieux grossièrement subvertis par des détails se voulant punk et gothique, tout au long de cette collection qui voudrait réconcilier les générations, les genres, et les sexualités, d’après eux.

La glamourisation des violences sexistes en pleine Paris Fashion Week ?

Notons que la cabine comptait également l’épouse du rappeur condamné pour violence aggravée à l’encontre d’une femme, Ndiaye Salvadori. Les mauvaises langues diront que ça pourrait avoir comme avantage collatéral pour les créateurs de se prémunir de toutes accusations de banalisation et glamourisation des violences sexistes, tout en jouant sur les grosses ficelles d’un storytelling facile autour de l’idée d’un remariage symbolique dans le cadre d’un défilé parodique de messe noire à l’Oratoire du Louvre pour expurger ses fautes passées.

Ndiaye-Salvadori-défile-pour-Egonlab
« À la vie à la mort 💀 🖤 » trouve pertinent de légender Ndiaye Salvadori, épouse de Seth Gueko, qui a également défilé pour la marque Egonlab le 18 janvier 2022. © Capture d’écran Instagram.

On peut se demander si faire ouvrir son défilé par Seth Gueko pourrait participer à l’entretien de la banalisation des violences sexistes. Même si, rappelons-le par souci d’exactitude, la justice n’a pas retenu de dimension sexiste dans l’acte condamné, qui consistait précisément à traîner une femme par les cheveux sur une quinzaine de mètres depuis sa voiture…

L’auteur de ce qui ressemble fortement à une performance de masculinité toxique, qui remonte à 2010 et condamnée en 2013, semble donc aujourd’hui célébré (pour ne pas dire sanctifié) par ce défilé orchestré par deux autres hommes.

Alors, certes, Nicolas Salvadori a purgé sa peine, il n’a pas joui dans son cas précis d’une forme d’impunité comme c’est pourtant si souvent le cas dans les cas de violences commises par des hommes contre des femmes, mais c’est bel et bien sa glamourisation hypermédiatisée dans le cadre de la Paris Fashion Week qui pose aujourd’hui question.

Cela peut d’ailleurs rappeler, dans une configuration et pour des faits purgés différents, la couverture des Inrocks en octobre 2017 consacré à Bertrand Cantat, qui avait commis un uxoricide sur Marie Trintignant. La capitale de la mode a-t-elle les idoles qu’elle mérite ?

À lire aussi : Le retour des acteurs cultes à la fashion week : les Papas-Prada Jeff Goldblum et Kyle MacLahlan défilent avec classe

Crédit photo de Une : Instagram d’Egonlab.

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :

Les Commentaires
4

Avatar de Guerriere-75
20 janvier 2022 à 20h03
Guerriere-75
c est N importe quoi , les organisateurs qui l invite alors que il la frappé une femme c est tellement grave
Mais malheureusement beaucoup de personnes comme lui sont invités partout alors que ils ont frappé des femmes
Un exemple avec deux joueurs de l équipe de France , pourtant condamné pour violence conjugale
Ils joue toujours avec l équipe de France , ce qu'il me dégoûte c est le silence des politiciens , par contre quand c était Benzema ou le handballeur de l équipe de France les politiciens ont ouvert leurs grands bouche
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Actu mondiale
Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis

Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis ?

Anthony Vincent

19 mai 2022

Série télé
Sponsorisé

Comment reconstituer le Paris des années 80 ? La cheffe des décors d’Oussekine nous explique

Humanoid Native
Actualité mode
tiktok-mode

Comment TikTok accélère le jeu de dupes des tendances mode

Anthony Vincent

18 mai 2022

4
Conseils mode
Comment transformer un débardeur en brassière

Ce hack TikTok permet de transformer un débardeur standard en brassière stylée

Anthony Vincent

18 mai 2022

Actualité mode
Lila Moss a son outil d’auto-surveillance glycémique apparent pour la campagne de pub Fendi x Versace

Mannequin, Lila Moss assume son diabète de type 1 jusque dans ses campagnes de pub

Anthony Vincent

17 mai 2022

Actualité mode
Des grossophobes s'enflamment sur la robe moulante d'Amel Bent

Amel Bent, jugée pour sa robe moulante après son accouchement, répond aux grossophobes

Anthony Vincent

16 mai 2022

4
Conseils mode
Un jean trop grand peut devenir à votre taille grâce à un lacet et une épingle, s’étonne TikTok

Un jean trop grand peut devenir à votre taille grâce à un lacet invisible, et ça hypnotise TikTok

Anthony Vincent

11 mai 2022

Baskets
Avec ses baskets pré-détruites, Balenciaga instrumentalise-t-elle notre indignation ?

Avec ses baskets pré-détruites, Balenciaga instrumentalise-t-elle notre indignation ?

Anthony Vincent

11 mai 2022

5
Accessoires Mode
L'influenceuse @paolalct qui porte une casquette Calvin Klein.

La casquette, l’accessoire mode du moment pour dérider n’importe quel look

Anthony Vincent

10 mai 2022

Actualité mode
Make My Lemonade Paris to Memphis.jpg

Envie de plus de couleurs dans votre garde-robe ? Cette collection vous fera de l’oeil !

Anthony Vincent

06 mai 2022

Conseils mode
Comment resserrer la taille d'un pantalon trop grand, selon TikTok

Comment resserrer la taille d’un pantalon trop grand, selon TikTok

Anthony Vincent

06 mai 2022

La mode s'écrit au féminin