Live now
Live now
Masquer
Gwendoline Christie a clôturé le défilé Maison Margiela Artisanal 2024 par John Galliano // Source : Capture d'écran YouTube
Actualité mode

John Galliano clôture la fashion week avec drama vu son défilé Maison Margiela Artisanal 2024

Le controversé John Galliano a présenté sa collection Maison Margiela Artisanal Collection 2024 façon défilé de poupées de porcelaine cireuses, désarticulées et déformées, dans une mise en scène de bistrot abandonné bien lugubre qui a rappelé ses plus grandes années chez Dior. Mais peut-on séparer l’homme du grand couturier ?

« Sous le Pont Alexandre III, baigné par la lumière de la première pleine lune de l’année, le directeur créatif John Galliano capture un instant : une promenade dans les entrailles de Paris, déconnecté. » C’est ainsi que se conclut la note d’intention du défilé Masion Margiela Artisanal 2024 qui a eu lieu le 25 janvier 2024 dans le cadre de la Paris Fashion Week haute couture.

À lire aussi : Le défilé Alaïa été automne 2024, ou le prêt-à-porter tout en courbes, digne de la haute couture

Défilé Maison Margiela Artisanal Collection 2024 par John Galliano

Cela faisait près d’un an que ce spectacle de mode se tramait. Et il a dépassé les attentes, puisque les 250 invité·e·s, ainsi que les fans de la maison qui l’ont regardé en live sur les réseaux ne s’en sont toujours pas remis·e·s. On clame même que ce défilé vaudrait bien ceux des années chez Dior de Galliano. C’est dans une mise en scène de bistrot Belle Époque, laissé à l’abandon depuis trop longtemps, bien lugubre comme il faut, que l’artiste unibrassiste Lucky Love est d’abord venu pousser la chansonnette, « Now I don’t need your love », accompagné d’une chorale gospel. « Maintenant, je n’ai plus besoin de votre amour » : faut-il y entendre un message de la part de John Galliano ?

À lire aussi : Quand Simone Rocha sublime les épines des roses chez Jean Paul Gaultier haute couture

Poupée de cire, poupée de son

Un court-métrage présente ensuite un Paris nocturne et pluvieux qui met en abyme la réalité, avant que le premier mannequin ne franchisse ce quatrième mur qu’est l’écran pour donner vie à la fiction. C’est Leon Dame, muse de John Galliano, qui déambule torse-nu, la taille ultra-marquée par un corset très serré, et un pantalon noir, confirmant le ton macabre de la mise en scène. Celle-ci ne serait pas la même sans les mises en beauté de poupées de porcelaine, cireuses et épouvantables, signées Dame Pat McGrath.

À lire aussi : Quand Rihanna et Natalie Portman sympathisent au défilé Dior haute couture printemps-été 2024

Les vêtements s’enchaînent, tous plus difficiles à décrire les uns que les autres, tant ils mélangent les matières et les techniques, pour déformer le corps plus que le sublimer, jouant à former des excroissances ou des étrécissements de l’anatomie. Notamment grâce à des corsages qui ont l’air d’être en porcelaine mais sont en fait du cuir. Beaucoup de pièces s’amusent même à révéler la nudité plutôt que de la masquer, par des jeux de transparence déroutants. Jusqu’au passage final, incarné magistralement par Gwendoline Christie (Brienne de Torth dans la série Game of Thrones), façon mariée désarticulée.

Ne pas séparer l’homme du grand couturier

C’est un défilé de poupées monstrueuses, pas du tout pour les enfants, marchant clopin-clopant bientôt au rythme d’« Hometown Glory » d’Adele qui a pris le relai de Lucky Love côté bande-son.

À lire aussi : Zendaya et Hunter Schafer illuminent le défilé Schiaparelli haute couture printemps-été 2024

« I ain’t lost, just wandering » (« je ne suis pas perdu, je ne fais qu’errer ») scande la diva britannique, décrivant parfaitement l’allure des mannequins, et peut-être aussi la carrière même de John Galliano, depuis ses scandaleux propos raciste et antisémites de 2011, qui lui ont coûté la tête de Dior. C’est en 2014 qu’il accède à celle de Maison Margiela. Cela fait donc dix ans qu’il dirige le plus discrètement possible cet empire de l’anonymat, alors que l’antisémitisme explose en France (les actes antisémites se sont multipliés par quatre entre 2022 et 2023, et ont connu un pic de +1000% entre octobre et novembre). Si le pardon est impossible, qu’on ne peut séparer l’homme du grand couturier, ce dernier continue de tenter de s’expliquer, et le fera une nouvelle fois à travers la sortie d’un nouveau documentaire en mars 2024 : High & Low : John Galliano.

High & Low John Galliano
Réalisé par Kevin Macdonald, le documentaire High & Low : John Galliano sortira en mars 2024.

Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Bilal Hassani pour Zalando // Source : Zalando
Mode

Bilal Hassani : « Le vêtement peut nous rassurer et nous armer de confiance »

Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

Humanoid Native
Pour le musical du Diable s'habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

Pour le musical du Diable s’habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly

Que trouve-t-on dans la boutique culturelle Saint Laurent Babylone ? // Source : Courtesy of Saint Laurent
Actualité mode

Pourquoi Saint Laurent ouvre sa librairie (ou la culture comme nouveau produit d’appel) ?

1
Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser les yeux fermés ? // Source : Gucci ; Chanel, Miu Miu ; Gucci ; Celine
Actualité mode

Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser ?

4
La top plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

La mannequin plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode

3
Autopsie du dressing de l'artiste Thérèse // Source : URL
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d'archive pour l'avant-première de Dune // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d’archive pour l’avant-première de Dune 2

Quand le designer Thom Browne joue les maîtres corbeau version Edgar Allan poe bien perché
Mode

Quand le défilé Thom Browne s’inspire d’Egar Allan Poe

4
Juliette Binoche dans la peau de Gabrielle Chanel pour la série The New Look de Apple TV+ // Source : Lorenzo Agius pour Apple TV+
Actualité mode

Juliette Binoche en Gabrielle Chanel, Ben Mendelsohn en Christian Dior : la série The New Look est sortie !

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

Dans la série des enseignes mode qui ferment en France, Burton of London est placée en liquidation judiciaire

La vie s'écrit au féminin