Live now
Live now
Masquer
rupauls-drag-race-netflix
Télé-réalité

Pourquoi j’adore RuPaul’s Drag Race (la saison 12 commence !)

28 fév 2020 32

RuPaul’s Drag Race, c’est un concours de drag-queens qui en met plein les yeux. Paillettes sur les seins et longs-cils à foison, plongez dans un univers incroyable !

Le 14 juillet 2017

Ça faisait un moment que j’entends parler de RuPaul’s Drag Race.

Ce concours de drag-queens diffusé depuis 2009 aux États-Unis est une mine de gifs, de répliques cultes et de mèmes sur Internet.

Mais je n’avais pas pris le temps d’y jeter un œil jusqu’à ce week-end.

Et je suis tombée dans un vortex pailleté fort agréable.

À lire aussi : En 2017, à la plage, le cul se porte pailleté !

RuPaul’s Drag Race, c’est quoi ?

RuPaul’s Drag Race, c’est l’émission de RuPaul, drag queen américaine débordante de talent devenue célèbre dans les années 1990.

Le point lexique : une drag queen, c’est un homme qui s’habille, se maquille en femme et se crée tout un personnage poussant souvent les curseurs de la féminité à l’extrême.

Les drag queens ne sont pas tous homosexuels, et le fait de se vêtir ainsi n’a rien à voir avec leur identité de genre. C’est une performance, généralement dans le cadre d’un spectacle.

Dans cet article, on parlera des drag queens au féminin, comme dans RuPaul’s Drag Race !

Dans RuPaul’s Drag Race, 14 drag queens s’affrontent chaque semaine dans diverses épreuves mettant à l’honneur leur créativité.

Chaque épisode comporte généralement un mini-challenge (comme par exemple un concours de costumes à thématique imposée), une grosse épreuve et, pour départager les deux les moins bien notées, un duel de play-back !

Dans le jury, il y a bien sûr RuPaul, ses deux acolytes Michelle Visage & Santino Rice, ainsi que des guest-stars.

À la clef, 100 000$ ainsi qu’un énorme lot de maquillage. Chaque semaine est élue la gagnante de l’épreuve hebdomadaire, qui remporte un cadeau supplémentaire : une parure de bijoux, un voyage, une robe sur mesure…

Voici quelques raisons pour lesquelles je vous conseille absolument de regarder RuPaul’s Drag Race !

À lire aussi : #Dragformation, des photos avant/après d’artistes drag totalement époustouflantes !

Les drag-queens de RuPaul’s Drag Race vous en mettront plein la vue

J’en ai déjà parlé sur madmoiZelle : mon rapport à la féminité ne s’est pas fait sans heurts.

Tout ce qui est maquillage, talons, corsets, push-ups, ce n’est pas vraiment ma passion. Je privilégie le confort et l’aspect pratique.

Du coup, je défaille devant le talent des drag queens de RuPaul’s Drag Race !

Leur science du contouring affine leurs mâchoires et redessine leurs pommettes, leurs faux cils sont si longs qu’elles manquent de s’envoler à chaque clin d’oeil, leur rouge à lèvres ne déborde jamais.

Elles rembourrent leurs hanches, leurs fesses et leurs poitrines avec du « padding » pour obtenir une silhouette féminine, gainent leurs tailles pour atteindre l’effet sablier…

Et par-dessus tout ça, elles portent des tenues délirantes, débordantes de plumes, de paillettes, de sequins, des talons vertigineux, des bijoux comme s’il en pleuvait. Souvent, elles ont confectionné elles-mêmes ces costumes !

Être drag queen dans RuPaul’s Drag Race, c’est une discipline complète. Les candidates cousent, brodent, maquillent, peignent leurs ongles démesurés, dansent, jouent la comédie, font du play-back, chantent…

L’idée est de montrer toutes les facettes du personnage qu’elles ont créé, et c’est proprement impressionnant.

Surtout qu’elles n’ont souvent que 24h pour confectionner plusieurs costumes, inventer une chorégraphie…

RuPaul’s Drag Race, c’est une dose de positivité concentrée

J’avais un peu des idées reçues sur RuPaul’s Drag Race. Je pensais qu’on y encourageait vraiment les couteaux dans le dos, les langues de vipère…

Je n’avais pas tout à fait tort, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Oui, il y a une rivalité entre les candidates et oui, elles ont la langue bien pendue et ne reculent jamais devant une pique acerbe. Mais c’est pour le jeu, tout ça.

Déjà, c’est super marrant de les voir se tailler car ça ne devient pas vraiment méchant. C’est limite une façon de pimenter l’aventure ! Et quand elles doivent bosser ensemble, ça se passe généralement bien.

Ensuite, tout ça disparaît quand un sujet devient sérieux. Les candidates ne tapent pas là où ça fait mal, et savent se soutenir dans les moments difficiles.

Pendant la saison 6, par exemple, une drag queen plutôt réservée a fini par confier aux autres qu’elle était séropositive. Elle n’a rencontré que soutien, tendresse et amour.

Même quand une candidate est éliminée à cause d’une grosse erreur, ou parce qu’elle est bornée et n’écoute pas les critiques, RuPaul fait preuve de tendresse en la congédiant.

Elle lui rappelle ses points forts, lui conseille de ne rien lâcher, de toujours vouloir s’améliorer. Sa phrase de clôture de l’émission est d’ailleurs :

« Si vous n’êtes pas capable de vous aimer vous-mêmes, comment diable allez-vous réussir à aimer quelqu’un d’autre ? »

À lire aussi : Le discours inspirant d’un drag queen contre l’homophobie

Dans RuPaul’s Drag Race, il n’y a pas qu’une féminité

Avant de regarder RuPaul’s Drag Race, je ne connaissais pas grand-chose à l’univers drag queen. Mais je savais que ces performeuses utilisaient des éléments-clefs de la « féminité » : maquillage, talons, robes…

Cependant, je n’avais pas conscience de la diversité de ce milieu. Chaque artiste crée son personnage, et il existe de très nombreux styles différents !

Selon les épreuves de RuPaul’s Drag Race, une même candidate peut défiler dans une robe de pin-up, un micro-bustier clouté, une jupe patineuse, un tutu bouffant…

La seule règle, c’est d’en faire BEAUCOUP. Car ces tenues ne sont pas faites pour être portées au quotidien.

Elles sont des oeuvres d’art, des reflets de la personnalité d’une drag queen, des preuves de sa créativité et de ses nombreuses nuances !

À lire aussi : Pourquoi la Haute Couture est-elle importable ?

Et les drag queens existent dans toutes les tailles, orientations sexuelles, couleurs de peaux, niveau social, localisation géographique. Avoir des kilos n’empêche pas d’être fabulous !

Où regarder RuPaul’s Drag Race ?

Je vous sens convaincues, et ça tombe bien : vous pouvez regarder RuPaul’s Drag Race tout à fait légalement en France, sur Netflix !

Sashay away, maintenant, mes queens, et bon binge-watching !

À lire aussi : Pourquoi je suis obsédée par la télé-réalité japonaise Terrace House, disponible sur Netflix

Les Commentaires
32

Avatar de Ethyll
10 janvier 2019 à 06h48
Ethyll
@Ethyll Merci pour ces infos ! Dans un autre genre Bianca del Rio va jouer son nouveau spectacle à Paris en aout au Trianon (bon moi j'étais enceinte lors du dernier passage werq the world et maintenant j'ai un petit truc collé à moi H24 donc je peux rien voir de tout ça :crying

Ah oui J’ai oublié Bianca ! Personnellement, je n’y vais pas car mon anglais est limité et elle parle super vite, je ne comprendrait pas grand chose !
0
Voir les 32 commentaires

Plus de contenus Télé-réalité

Actu sexe
Youtube – critique – OnlyFans

Des youtubeurs s’improvisent critiques de comptes OnlyFans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Série télé
une-affaire-francaise-vertical

Une affaire française, la série TF1 sur le petit Grégory, l’obsession de trop ?

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Actu en France
neonbrand-nZJBt4gQlKI-unsplash

Avec #LePoidsDesMots, Instagram France s’engage contre le cyberharcèlement

Eva Levy

21 sep 2021

Culture Web
the-damelio-show

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

Eva Levy

21 sep 2021

Musique
Brian Molko par Mads Perch

Placebo sort Beautiful James, premier extrait d’un 8e album attendu comme le vaccin

Anthony Vincent

21 sep 2021

10
Série télé
asa-butterfield-vertical

« Cassez-vous » : la colère légitime d’Asa Butterfield (Sex Education) contre les fans qui le prennent en photo

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

12
Série télé
le-jeu-de-la-dame-vertical

Le Jeu de la dame n’aura pas de saison 2, mais consolez-vous, il y a une bonne nouvelle quand même

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Spiritualité
fantôme-ombre

Ces histoires d’enfants flippants n’ont rien à envier aux pires films d’horreur

Manon Portanier

20 sep 2021

5

La société s'écrit au féminin