Live now
Live now
Masquer
léna situations // Source : léna situations
Culture

Réforme du métier d’influenceur : quelles sont les mesures prévues par le texte ?

Les quelques 150 000 professionnels de l’influence en ligne que compte la France sont probablement sur le point de voir leur quotidien transformé par un projet de loi. Concrètement, quels sont les changements prévus par cette réforme acclamée à l’Assemblée Nationale ?

Les influenceurs sont-ils sur le point de connaître des bouleversements majeurs dans leur profession ? Le monde de l’influence en ligne est secoué par l’annonce d’une proposition de loi visant à mieux encadrer le métier, afin de limiter les possibles arnaques et autres dérives qui sévissent parfois sur les réseaux sociaux. Quelles sont les mesures proposées par ce nouveau texte ?

Protéger les influenceurs et les consommateurs

Ce mardi 28 mars, l’Assemblée nationale n’échangeait pas seulement à propos des retraites, mais se consacrait aussi au projet de loi encadrant le métier d’influenceur. Selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, ces derniers représenteraient aujourd’hui 150 000 personnes, en ligne de mire de ces nouvelles règles.

Porté par des députés issus de différents partis politiques, le texte entend protéger les internautes et les influenceurs, que ces derniers s’adressent aux Français depuis l’Hexagone ou depuis l’étranger.

Pour cela, le projet de loi prévoit notamment de bannir la promotion de certains produits et services, mais également de mettre en place des sanctions contre les professionnels du secteur qui auraient des « pratiques douteuses« , dont les conséquences sur la santé ou le porte-monnaie des consommateurs sont parfois « dévastatrices », comme l’a expliqué le député socialiste Arthur Delaporte, selon Le Monde.

Léna situation // Source : Léna situation
Léna Situations // Source : Léna Situations

Un métier de publicitaire

Les mesures portées par ce projet de loi marquent un rapprochement entre le métier d’influenceur et les règles régissant le secteur de la publicité, notamment en ce qui concerne la promotion de produits financiers, d’alcool ou de tabac. Quant à la publicité pour de la chirurgie esthétique, elle sera tout simplement interdite sur les réseaux sociaux.

Le travail des influenceurs de moins de 16 ans sera également mieux régulé, en rattachant ces derniers à la loi de 2020 qui encadre le travail des enfants sur Youtube, TikTok, Instagram, et toutes les plateformes en ligne.

Vers le filtre « retouché » obligatoire ?

En faisant défiler son fil d’actualité Instagram ou en regardant une vidéo sur Youtube, il n’est pas rare de lire les mentions « sponsorisé » ou encore « partenariat rémunéré », obligatoires lorsque les influenceurs sont payés par une marque pour promouvoir leur produit.

Avec cette réforme, il se pourrait qu’une nouvelle mention fasse son apparition sur les réseaux sociaux : il s’agit de la mention « retouchées » , obligatoire lorsque les influenceurs retouchent leurs photos ou les images des produits promus sur leur profil. Autant dire que si la loi est adoptée, cette mention pourrait bien devenir monnaie courante !

Amende, prison, suppression de son compte… Quels sont les risques encourus par les influenceurs en cas de fraude ?

L’un des changements majeurs du projet de loi réside dans les sanctions prévues à l’encontre des professionnels de l’influence qui ne respecteraient pas ces nouvelles mesures. Fervent soutien de cette réforme, Bruno Le Maire a annoncé le 28 mars les risques encourus par les influenceurs fraudeurs, qui pourraient purger une peine de prison ou même voir leur compte supprimé :

« Les influenceurs qui ne respectent pas ces règles en matière de publicité trompeuse ou d’interdiction sectorielle seront soumis à de nouvelles sanctions pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende. Le juge pourra également prononcer une d’interdiction d’exercice de l’activité d’influence. Autrement dit, nous pourrons suspendre le compte d’un influenceur. »

Dans un souci d’écoute des internautes, le ministre de l’économie a également annoncé la mise en place « d’une brigade d’influence commerciale », composée d’une quinzaine de personnes « chargées de répondre aux signalements des internautes et de les faire remonter à la justice« .


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

3
Avatar de Vintage Phonic
30 mars 2023 à 11h03
Vintage Phonic
C'est un bon point, mais cela ne s'appliquera qu'aux influenceurs sur le sol français. Les "influenceurs" français partis s'expatrier (coucou Dubaï...) pourront continuer leurs pratiques cheloues. On ne va pas se mentir ce sont souvent ceux-là qui font la promo des pires trucs
1
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

[Image de une] Horizontale
Musique

Voici le top 10 des meilleurs albums de tous les temps, avec son top 1 indiscutable

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Ce détail dans la scène de sexe de Bridgerton fait fondre les abonnés, et il était improvisé

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

13
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T103209.737
Culture

Derrière Bridgerton, cette nouvelle série coréenne est le carton inattendu sur Netflix cette semaine

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Sur Netflix, 5 films et séries aussi torrides que Bridgerton, à regarder cette semaine

4
Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

14
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

La pop culture s'écrit au féminin