Live now
Live now
Masquer
Source : Pexels
Culture Web

Cyprien, Squeezie… des influenceurs se désolidarisent d’une tribune polémique sur l’encadrement de leurs activités

Dans une tribune publiée dimanche, 150 influenceurs alertaient les députés des risques d’un encadrement de leur activité. Plusieurs signataires se sont depuis retirés.

C’est la tribune de la discorde. Ce dimanche 26 mars, plus de 150 influenceurs ont signé un texte publié dans le Journal du Dimanche. Ils y demandent à « conserver leur modèle économique » avant l’examen la semaine prochaine d’une proposition de loi pour encadrer leur activité, notamment commerciales. Une proposition qui vise à lutter contre les fraudes.

Parmi les signataires, y figurent Squeezie, Cyprien, ou encore Seb la Frite, qui s’inquiétaient d’être justement assimilés aux influenceurs accusés de tromper les consommateurs, que certains surnomment « influvoleurs ».

« Votre seule boussole doit être la protection des consommateurs des dérives d’une minorité qui se croit tout permis et la préservation de nos activités et des emplois que nous créons. Ne cassez pas le modèle vertueux que nous construisons aux quatre coins de la France avec et pour les Français. Comprenez-le, protégez-le, faites-le grandir », demandent les influenceurs.

Squeezie, Dr Nozman, Cyprien… Les infleunceurs se désolidarisent de la tribune

Face à de nombreuses critiques, plusieurs influenceurs se sont alors désolidarisés de cette tribune. À commencer par Squeezie, le français le plus suivi sur YouTube : « J’ai fait l’erreur de donner mon accord pour que mon nom apparaisse », écrit-il dans un message publié sur son compte Twitter. « On m’a présenté cette tribune comme un moyen de nous défendre devant des lois trop extrêmes, qui auraient pu pénaliser à tort les honnêtes créateurs de contenu ».

Squeezie n’est pas le seul à regretter d’avoir accolé son nom à la tribune. Plus tôt ce dimanche, le Youtubeur Dr Nozman a précisé avoir changé d’avis après avoir lu « les choses proposées » par le gouvernement : « Quand je vois la réalité, et les choses proposées, je pense qu’elles sont pour la plupart nécessaires pour avancer dans la bonne direction, et qu’elles ciblent justement des réels problèmes et dangers . »

Interpellé sur Twitter, le streameur connu sous le nom de Gotaga, spécialisé dans le jeu vidéo et l’e-sport, a affirmé ne « jamais avoir signé un truc du genre », tout comme Cyprien, qui affirme n’avoir jamais signé ce texte.

À lire aussi : Dylan Thiry, PA7, Marc et Nadé Blata… Les influenceurs de télé-réalité enchaînent les scandales judiciaires

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, avait présenté vendredi 24 mars une batterie de mesures pour réguler un secteur jusqu’ici largement sans contraintes. L’objectif est notamment d’encadrer la promotion de produits pour la soumettre « aux mêmes règles » publicitaires que les médias traditionnels.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

5
Avatar de PetitePaille
27 mars 2023 à 13h03
PetitePaille
@doudouillitsa
Entièrement d’accord. On va pas me dire que les mecs ne lisent pas ce qu’ils signent après une aussi longue expérience sur YT et des millions encaissés.
Ils ont du se dire que c’était une limitation possible pour se faire de la thune et après quand ils ont vu que les gens étaient remontés.. ils ont voulu se désolidariser afin de ne pas ternir leurs images.
11
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

18
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6

La pop culture s'écrit au féminin