Live now
Live now
Masquer
Sur Instagram, l'influenceuse Aimée Renault alias @coolestgirlsaregreen partage sa vie et ses astuces pour le climat et la justice sociale, la seconde main et la mode durable, et la nourriture vegan // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Les influenceurs peuvent-ils inciter à un mode de vie plus durable ?

Le modèle économique des créatrices et créateurs de contenus est-il compatible avec l’incitation à adopter des habitudes de consommations plus écologiques ? D’après cette étude, les influenceurs peuvent en effet avoir une incidence positive.

Qui veut la peau des influenceurs ? Outre Booba et le projet de loi du gouvernement qui veut réguler certaines pratiques pour prévenir de délétères dérives, les créateurs et créatrices de contenu sont régulièrement mis dans le même panier, souvent assimilés aux pires profils issus de la télé-réalité qui promeuvent dropshipping et tourisme médical.

Une récente menée par Unilever, géant mondial de l’agroalimentaire et des cosmétiques, a étudié l’impact de certains influenceurs sur le comportement des consommateurs par rapport au développement durable. Et les résultats s’avèrent plus positifs que l’on pouvait éventuellement le redouter.

À lire aussi : Éducatifs, politisés, inspirants : 6 comptes Instagram éco-friendly à suivre

75 % des personnes trouvent que le contenu écolo sur les réseaux les inspire à améliorer leurs habitudes pour l’environnement

Unilever s’est penché, avec des scientifiques experts des comportements humains, sur des influenceurs soucieux de l’environnement et leur communauté. En partenariat avec la Behavioural Insights Team (BIT), première institution gouvernementale mondiale dédiée aux sciences du comportement, cette étude a sondé 6 000 consommateurs britanniques, états-uniens et canadiens pour évaluer l’éventuel impact des créateurs de contenus engagés sur leurs habitudes, comme le rapporte Fashion United.

Sur sa chaîne YouTube Vert chez vous, l’humoriste et influenceuse Swann Périssé partage des astuces concrètes pour adopter un mode de vie plus durable.

Il en résulte que 75 % des personnes sondées étaient plus enclines à l’idée d’adopter des comportements en faveur de l’environnement après avoir visionné un contenu relatif au développement durable sur les réseaux sociaux.

Dans ce groupe, 78 % affirment que les créateurs de contenu les influencent dans leurs choix écologiques, ce qui est bien plus que l’influence de documentaires télé (48 %), des articles (37 %) ou encore des campagnes gouvernementales (20 %).

TikTok et Instagram apparaissent comme des plateformes utiles pour trouver et échanger des conseils afin de vivre de façon plus durable pour 83 % des personnes sondées (et même 86 % pour les jeunes entre 18 et 34 ans).

Un lien plus direct entre les conseils écolos des influenceurs et leur adoption par leur communauté

Les influenceurs peuvent concrètement inciter à passer à l’action pour l’environnement, d’après cette étude d’Unilever avec la Behavioural Insights Team. Les usagers apprécient être confrontés à des faits et des chiffres parlants, mais aussi à des contenus plus pragmatiques pour changer les choses.

Pour 69 % d’entre eux, l’exposition à des contenus pratico-pratiques leur a donné envie d’appliquer les conseils dans leur vie quotidienne, par exemple.

Sur Instagram, l’influenceuse Aimée Renault alias @coolestgirlsaregreen partage sa vie et ses astuces pour le climat et la justice sociale, la seconde main et la mode durable, et la nourriture vegan.

Le professeur David Halpern, directeur général de l’équipe Behavioural Insights, estime ainsi dans le communiqué de presse lié à cette recherche :

« Cette étude est une première mondiale en son genre et le plus grand essai contrôlé en ligne visant à tester l’effet de différents styles de contenus partagés sur les réseaux sociaux. Le potentiel de changement de comportement via les réseaux sociaux est clair, et les résultats montrent qu’il existe d’énormes possibilités, offrant un terrain fertile pour une exploration plus approfondie dans ce domaine. »

Notons tout de même que l’étude a été commandée par Unilever (alors juge et partie), qui a donc intérêt à montrer que le marketing d’influence peut avoir une incidence positive sur les habitudes de consommation du grand public.

Et ce, alors même que le modèle économique de la plupart des créatrices et créateurs de contenu repose sur l’incitation à la consommation


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Deux femmes en train de déballer des vêtements d'une boîte en carton // Source : Vinted
Actualité mode

Vinted & co : on vous explique comment faire votre déclaration de revenus 2024  si vous vendez beaucoup de seconde main

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Schiaparelli sort ses premières sneakers, et vous ne devinerez jamais le prix de ce design à orteils dorés // Source : Schiaparelli
Actualité mode

Schiaparelli sort ses premières sneakers, et vous ne devinerez jamais le prix de cette basket à orteils dorés

3
Jacquemus lance sa collection mariage (pour des robes de mariées pur produit du Sud) // Source : Jacquemus
Actualité mode

Jacquemus lance sa collection mariage (pour des robes de mariées pur produit du Sud)

Mélody Thomas et Amélie Zimmermann (@FashionQuiche) sont les invitées du JT Mode du 16 avril 2024
Actualité mode

Peut-on vraiment critiquer la mode ? Le JT Mode avec Melody Thomas et @FashionQuiche

JO Paris 2024 : pas de manches pour les femmes à la cérémonie d'ouverture, car le sexisme tient chaud ? // Source : Capture d'écran Instagram de Berluti
Actualité mode

JO Paris 2024 : pas de manches pour les femmes à la cérémonie d’ouverture, car le sexisme tient chaud ?

8
Comment sera calculée l'écobalyse, l'étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ? // Source : irynakhabliuk
Actualité mode

Comment sera calculée l’écobalyse, l’étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ?

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, les tenues des athlètes des États-Unis insurgent // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, des tenues Nike des athlètes des États-Unis insurgent

2
Une femme pose avec un panneau au logo de la marque Brandy Melville, au sein d'une boutique // Source : Capture d'écran YouTube de la bande-annonce du documentaire "Brandy Hellville & The Cult of Fast Fashion"
Actualité mode

Brandy Melville : la face cachée de cette marque star des années 2010 se révèle dans un docu choc HBO

Comptoir des cotonniers et Princesse tam tam vont fortement baisser leurs prix // Source : Princesse tam tam / Comptoir des cotonniers
Actualité mode

Bon plan mode : ces 2 marques (qu’on adore) vont fortement baisser leurs prix

Pourquoi ces sandales façon œuvre d'art africain a besoin de vous // Source : Omôl
Actualité mode

Pourquoi ces sandales Omôl façon œuvre d’art africain risquent de vous faire du pied ce printemps-été

3

La vie s'écrit au féminin