Les 15 et 16 juin prochains, la Rails Girls s’installe à Paris


Envie d'en apprendre un peu plus sur l'informatique ? La Rails Girls, dont madmoiZelle est partenaire, s'invite pour deux jours à Paris !

Vendredi 15 et samedi 16 juin 2012, la Rails Girls s’installe pour la première fois à Paris. Cet évènement international, qui a vu le jour en Finlande, s’est baladé un peu partout dans le monde avant de poser ses valises pixellisées pour deux jours dans la capitale française. Elle se présente sous la forme d’un atelier où une soixantaine de femmes désireuses de s’adonner aux joies de la programmation informatique via Ruby on Rails seront entourées d’une vingtaine de coach issues de la communauté Ruby on Rails de France. Le but de cet évènement est de rendre la technologie plus accessible à celles qui voudraient bien maîtriser un peu plus l’informatique mais qui n’arrivent pas à trouver, dans leur entourage, de personne assez patiente et pédagogue pour leur apprendre.

En gros, l’atelier se déroule sur une journée pendant laquelle les participantes apprendront les bases de la schématisation, du prototypage et de la programmation au travers d’exercices, de cas pratiques et de présentations pédagogiques. Bon, dit comme ça, passer la journée à apprendre les rudiments de la programmation informatique, ça fait pas frétiller, et pourtant ! Si on rajoute à tout ça qu’il y aura des buffets et des coaches sympathiques, c’est déjà beaucoup plus attrayant. Tout l’intérêt de l’évènement réside dans le fait de permettre à des filles et des femmes de s’intéresser au coding et de se lancer dans un domaine encore largement dominé par la gent masculine. En ce sens, on ne peut que saluer la mise en place de ce rendez-vous d’initiation à la programmation dans une ambiance bon enfant et décontractée.

Grâce à la Rails Girls Paris, les plus maladroites en matière d’informatique (celles qui en sont encore à faire des montages photos sur Paint) (celles qui ont Googlé chaque mot de cette news) sauront désormais se dépatouiller, et celles qui ont déjà des bases pourront les approfondir dans la joie et la bonne humeur.

Intéressée par la Rails Girls ? L’évènement aura lieu les 15 et 16 juin prochains au Camping.

Sophie Riche

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires

edgyz

Je ne peux pas m'empecher de participer au débat, je voudrais juste rajouter ma propre expérience:

Je pense qu'il y a aussi un gros préjugé inverse, qui vient carrément des filles, qui pensent que la programmation c'est nul et chiant, tout comme plein de métiers typiquement masculins. Alors, attention, j'ai pas dit que c'était de leur faute, parce que ces a priori sont véhiculés par les gens, la société, etc.

Mais enfin, typiquement, c'est comme ma mère qui "ne sait pas utiliser un magnétoscope/lecteur dvd/ PC" parce que dans sa tete, c'est "pas pour elle". Alors que bon, en fait, elle pourrait apprendre, seulement au moment d'apprendre, je crois qu'elle pense tellement ne pas y arriver que ca ne passe pas.

J'ai fait une formation multimédia qui allait du graphisme, marketing au dev et à la 3D, et pas de surprise: les filles faisaient la grimace en cours de code, tous comme les mecs qui étaient plutot créatifs/artistiques. Et en arrivant avec leurs préjugés, forcément ils/elles n'ont jamais réussi à apprendre (est ce qu'ils avaient envie aussi....).

Donc pour moi, le but d'un évenement comme celui ci, c'est plutot de prendre par la main et de rassurer, de dire "ma petite, tu peux faire des maths, de la science, mettre les mains dans le cambouis et faire du developpement, ya pas de soucis". Et je trouve ca très très bien. Franchement, j'aimerai voir ce genre d'initiatives avec tous les metiers "typically macho" et vice versa, ya pas de raisons. A la limite, moi je ferai carrément un truc "apprendre a coder pour les graphistes", "apprendre a faire des maths pour les littéraires", etc. On est souvent victimes de ses cases et c'est dommage.

Sinon, de MON point de vue de fille plutot tech-savvy, je trouve ca cool de me retrouver entre nanas pour faire du code! De la bombe bébé! Finalement j'ai reussi à avoir une place et j'ai hate! D'ailleurs s'il y a des Madz sur place, vous pouvez me faire signe en PM ;)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!