Copie-coller les templates pour modifier merci d’avance+)
Bien-être et soin

Pourquoi les cancers de la peau sont encore sous-détectés chez les personnes noires

Selon le ministère de la Santé, près de 80.000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France. Malheureusement, de nombreux cas ont encore du mal a être détectés, en particulier sur les peaux foncées.

Le cancer de la peau fait partie des maladies dont on entend beaucoup parler. La Skin Cancer Fondation estime d’ailleurs que le nombre de nouveaux cas de mélanomes diagnostiqués va augmenter de près de 6% en 2021.

Et si le sujet est largement abordé, par le gouvernement ou dans les médias, il existe encore des difficultés de diagnostic, notamment sur les personnes noires… Mais quel est le problème exactement ? Eh bien, une étude de 2018, disponible dans le livre Social Science & Medecine, a révélé que seulement 4,5% des images disponibles dans les manuels dédiés à la profession montrent des peaux plus foncées.

Plus tôt, en 2011, une autre étude dans le livre Dermatologic health disparities a révélé que près de la moitié des étudiants en dermatologies estimaient que leur formation n’était pas adéquate pour diagnostiquer et traiter un mélanome sur peau noire. 

Un constat que la dermatologue Dr. Natalie Moulton-Lévy, interrogée pour The Cut, a fait elle aussi de son côté :

« Dans la formation en dermatologie ou la formation en résidence, nous ne voyons tout simplement pas assez d’exemples de manuels sur la couleur de la peau. »

De son côté la dermatologue Jenna Lester, qui dirige la Skin of Color Clinique de l’Université de Californie, à San Francisco, s’est fait le même constat :

Je ne voyais pas très souvent de peau noire dans ces livres, sauf dans certaines circonstances, mais je me demandais si c’était simplement mon impression. Finalement, j’ai mené une étude formelle et j’ai découvert qu’environ 20% des photos générales présentaient une peau foncée.

Les peaux noires sont-elles moins susceptibles de développer un cancer de la peau pour autant ? 

De nombreuses personnes pensent que les peaux noires (ou foncées) ont moins de risques de developper des cancers de la peau que les personnes blanches. Mais est-ce vraiment le cas ? La réponse est bien moins tranchée qu’elle n’y paraît.

Selon le docteur Christian Derancourt, interviewé par Pourquoi Docteur :

« Les cancers cutanés sur peau blanche représentent environ 40% de l’ensemble des cancers alors que sur peau noire ils équivalent à environ 2%. » 

En revanche, même s’ils sont moins nombreux, les cancers sur peaux noires à foncées sont soignés plus tardivement et peuvent donc être dangereux, comme l’explique la docteure Suzanne Oumou Niang de l’Institut du cancer du CHU Le Dantec, à Dakar (Sénégal) :

« Le mélanome sur peau noire est rare du fait de la photoprotection induite par la mélanine. En revanche, la sémiologie particulière des mélanomes sur peau noire retarde le diagnostic et aggrave le pronostic qui est d’emblée péjoratif.»

Pourquoi détecter le cancer est si difficile sur les peaux noires ?

En dehors du manque de représentation dans les manuels de médecine, les peaux noires à foncées (mais aussi les peaux asiatiques) sont plus susceptibles de developper des mélanomes acro-lentigineux.

Ces derniers se forment dans des endroits qui ne sont généralement pas exposés au soleil comme entre les doigts, sur la plante des pieds, dans la paume des mains, sous les ongles, etc. Alors forcément, ils sont plus difficiles à trouver. La solution selon le Docteur Lester ? L’auto-inspection :

« Il faut que les personnes à la peau foncée essaient de vérifier leur peau à la maison pour détecter les grains de beauté qui peuvent sembler différents. »

Alors oui, s’auto-inspecter sous tous les angles, ça peut aider, mais ça ne remplace pas un bon rendez-vous chez un dermatologue spécialisé. Aujourd’hui, de nombreux praticiens commencent à se consacrer aux peaux noires. Mais d’après le docteur Lester, ce n’est pas encore assez :

« Nous avons besoin d’une formation continue et d’une recherche continue afin que nous puissions vraiment analyser ce qui se passe et comprendre quels sont les risques, pour qui et pourquoi. »

Vous l’aurez compris, il y a encore du boulot…

À lire aussi : On la pensait finie pour de bon et pourtant, la barrette revient… encore

Les Commentaires
2

Avatar de wondermymy31
31 juillet 2021 à 10h41
wondermymy31
J'ai la peau foncée et j'ai commencé à flipper en m'auto inspectant
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Bien-être et soin

Hygiène
Retour sur expérience nettoyant solide au charbon
Sponsorisé

Le savon solide au charbon, ça vous intrigue ? 50 lectrices ont testé celui de Garnier, et voici leurs avis

Beauté
tiktok-epilation-visage-SMALL

Non, s’épiler le visage intégralement comme sur TikTok n’est pas une bonne idée

Barbara Olivieri

04 août 2021

16
Bien-être et soin
rétinol

Rétinol : et si on parlait de ce super-héros de la cosméto ?

Barbara Olivieri

04 août 2021

2
Conseils coiffure
femme-brosse-smol

Votre brosse à cheveux est-elle un affreux nid à bactéries qui rend vos racines grasses ?

Barbara Olivieri

04 août 2021

24
Tendances Beauté
rihanna-lance-le-parfum-fenty-beauty

Ça y est, Rihanna a lâché la date de sortie du premier parfum Fenty !

Barbara Olivieri

03 août 2021

Bien-être et soin
cosmetiques-photosensibilisants

Quels actifs cosmétiques vaut-il mieux éviter pendant les vacances d’été ?

Barbara Olivieri

03 août 2021

Sélection shopping
coups-de-coeur-beauté-de-la-redac

10 coups de coeur beauté du moment testés et approuvés par la rédac

Barbara Olivieri

02 août 2021

Coiffure
boucler–smol

Cette technique permet de se boucler les cheveux en 10 minutes chrono et on n’était pas au courant ?

Barbara Olivieri

02 août 2021

1
Conseils Beauté
cuir-chevelu

Comment et surtout pourquoi prendre soin de son cuir chevelu ?

Lucie Niekrasz

02 août 2021

7
Conseils Beauté
piercing-qui-se-rebouche

Que faire quand un piercing se rebouche ?

Barbara Olivieri

31 juil 2021

La société s'écrit au féminin