6 nouvelles séries de qualité qui devraient te plaire

Mymy a bingé plein de nouvelles séries et elle vient te conseiller ses préférées, épaulées par les rédactrices de madmoiZelle !

6 nouvelles séries de qualité qui devraient te plaire

C’est probablement LA question qui revient le plus dans mes DM depuis le début du confinement : « T’as pas une série à me conseiller ?? » (en plus de « file ta recette de gyoza »).

Comme tout le monde n’a pas envie de (re)voir LOST et qu’on finit par se lasser des rewatch de Brooklyn Nine-Nine, j’ai écumé les plateformes de streaming pour toi !

Voici les nouvelles séries de ce printemps 2020 qui m’ont convaincue, et merci à mes collègues Kalindi & Philou de m’avoir aidée à enrichir cette liste ♥

Hollywood, la nouvelle série Netflix à voir

Ryan Murphy, à qui on doit des productions aussi variées que GleePose et American Horror Story, a signé un gros deal avec Netflix et Hollywood est la 1ère série issue de ce contrat.

Cette création ambitieuse imagine un Hollywood des années 40 qui s’ouvrirait à la diversité, que ce soit au niveau des couleurs de peaux, des classes sociales ou des orientations sexuelles…

J’ai dévoré les 7 épisodes d’Hollywood en un week-end, portée par la légèreté, l’émotion et l’optimisme de cette série. Un vrai plaisir !

Pour aller plus loin, lis donc la critique complète d’Hollywood signée Kalindi. La série est dispo sur Netflix !

Upload, entre Black Mirror et The Good Place

Upload est une nouveauté Prime Video qui est… une sitcom ! En format court ! Quelle joie à l’heure où je désespère de trouver des programmes légers pour mes pauses déjeuners.

Quelque part entre la comédie métaphysique The Good Place et le cynisme futuriste d’un Black MirrorUpload fait le grand écart et a su me séduire en quelques épisodes.

L’intrigue se déroule en 2033, année où des entreprises permettent de « s’uploader » dans un monde virtuel juste avant de mourir, afin de « vivre » éternellement.

Le héros, Nathan, est une erreur statistique : il finit dans l’au-delà factice Lakeview à seulement 27 ans, victime d’un accident de voiture autonome… fort louche.

Nathan, qui bossait sur un projet de start-up avant de décéder, a-t-il été tué ?

Plus urgent : arrivera-t-il à supporter une éternité à passer des appels visio à son insupportable petite amie ? Et Nora, sa « conseillère client » bien vivante, pourra-t-elle l’aider à trouver un sens à sa « non-vie » ?

Entre murder mystery et comédie romantique, Upload fait souffler un vent de fraîcheur sur le paysage des séries, et propose un futur mi-tentant, mi-terrifiant. Une réussite à voir sur Prime Video !

En utilisant le lien ci-dessus, tu soutiens madmoiZelle ♥

Devs, l’ambitieuse série de science-fiction

Devs est une mini-série en 8 épisodes qui n’a pas fait beaucoup de bruit, pourtant elle est ultra-quali. On reste dans la science-fiction, mais le ton n’a rien à voir avec Upload, je te préviens !

Aux manettes, Alex Garland, créateur du formidable film de robots Ex Machina ; dans un des rôles-titres, Nick Offerman, bien loin du Ron Swanson hilarant qu’il incarnait dans Parks and Recreation.

Envole-toi pour San Francisco, dans la Silicon Valley, dominée par une entreprise fictive de pointe : Amaya.

La série est difficile à pitcher, alors je te donnerai envie ainsi : dans le pilote, Sergueï, employé d’Amaya, est intégré par le big boss (un génie de l’informatique quantique) dans la mystérieuse équipe Devs.

Devs, pour « développeurs », mais pas des codeurs lamba : le projet sur lequel ils bossent est top-secret, et Sergueï n’attend que de découvrir sa nouvelle mission.

Planté devant le code de l’équipe Devs, Sergueï parcourt les lignes, jusqu’à comprendre de quoi il s’agit… ce qui lui provoque une violente crise d’angoisse.

Sa petite amie ne le reverra plus jamais.

Qu’est-ce que Sergueï a découvert ? Quel est le boulot des Devs ? Que cherche à faire le fondateur d’Amaya exactement ?

Il te faudra regarder Devs, dispo en France sur Canal+ Séries, pour le savoir !

The Plot Against America, la terrifiante montée du fascisme

Bye bye la science-fiction, on remonte dans le temps avec The Plot Against America, qui propose une uchronie : une Histoire parallèle, différente de la nôtre.

1940. Les États-Unis hésitent à s’impliquer dans une Seconde Guerre Mondiale qui dévaste l’Europe, et met en danger des millions de personnes ciblées par le régime nazi, en premier lieu la population juive.

Contrairement à ce qui s’est passé dans la vraie vie, l’aviateur Charles Lindbergh accède à la présidence, malgré ses idées antisémites, en promettant une chose : l’Amérique n’enverra pas ses fils mourir dans cette nouvelle guerre.

La série suit une famille de Juifs du New Jersey qui regardent d’un œil inquiet l’évolution de leur pays, malgré le fait que certains membres de leur communauté soutiennent Lindbergh.

The Plot Against America adapte un roman de Philip Roth pour illustrer l’angoissante montée du fascisme, des premiers « dérapages » dans des discours à la violence dans les rues.

Si tu veux retrouver le seum de Years and Years, mais avec de beaux costumes et dans un décor ultra-réussi, c’est à dévorer en intégralité (6 épisodes seulement) sur OCS !

Run, la nouvelle série de Phoebe Waller-Bridge

What’s up, ici Philou !

Je me suis enfilée dernièrement une importante quantité de séries dont très peu ont su malheureusement éveiller mon enthousiasme.

Mais celles qui l’ont fait ne l’ont pas fait à moitié !

C’est notamment le cas de Run, la série pour laquelle j’avais craqué avant même d’en regarder le premier épisode.

Écrite par Phoebe Waller-Bridge, de Fleabag (que J’ADORE), et Vicky Jones et portée par Merritt Wever et Domhnall Gleeson (que J’ADORE également), Run est l’histoire de deux anciens amants qui, 15 ans auparavant, ont fait un pacte.

Celui de s’engager à disparaître ensemble si jamais l’un d’entre eux, ayant besoin de s’échapper de sa vie, avait envoyé ce simple et unique texto disant : « RUN » (« COURS »).

Disponible sur OCS, la série bouscule les codes de la comédie romantique traditionnelle en en offrant une version aussi séduisante et drôle qu’électrique et déjantée.

Tu y retrouveras l’humour renversant de la scénariste britannique, un casting brillant incarnant des personnages attachants, mais aussi des plots twists savamment écrits qui sauront te tenir en haleine tout le long.

Run, c’est la véritable échappée belle qu’il te faut pendant ce confinement !

Mes premières fois, la teen-série ultra-fraîche sur Netflix

Yo, ici Kalindi.

Quiconque connait un peu mes goûts, sait que tout ce qui est estampillé « teen » arrive tout en bas de la pyramide des contenus que j’aime.

Pourtant, et pour ne pas passer pour une vieille conne, il m’arrive régulièrement de céder au binge-watching de séries dont je ne suis pas, en terme d’âge, la cible.

Ainsi, j’ai maté les 10 épisodes de Mes premières fois (Never Have I Ever) le lendemain de sa sortie, et j’ai pris un pied monstre.

D’abord parce que je me suis reconnue dans le personnage de Devi (censée être Mindy Kaling jeune), qui est tiraillée entre deux mondes.

Ensuite parce que j’ai trouvé intéressant le focus qui est fait sur la culture indienne, sur sa rigueur, son sexisme mais aussi sa richesse.

Étant moi-même d’origine indienne, j’ai reconnu pas mal des clés d’éducation de mon père dans celles que tentent de transmettre la mère de Devi à sa fille.

Devi, justement, c’est une lycéenne qui semble toujours de bonne humeur.

Pourtant, sa jovialité permanente cache un drame bien présent dans son cœur et dans sa tête : le décès de son papa.

Un événement si traumatisant, que pendant plusieurs semaines la jeune fille a perdu l’usage de ses jambes et a dû circuler en fauteuil roulant.

Jusqu’à ce que, éblouie par le physique du garçon qu’elle admire, elle parvienne à se lever de son fauteuil…

C’est le début d’une nouvelle vie faite de popularité, de dragues, mais aussi d’embrouilles familiales et de tabous.

Si tu as le moral en berne, je te conseille grandement Mes premières fois, qui ne marquera pas ta mémoire à vie mais t’auras fait passer moment tout à fait délicieux et didactique.

C’est dispo sur Netflix !

Et voilà pour ces 6 nouvelles séries qui pourraient te plaire ! Sur laquelle vas-tu te jeter ?

À lire aussi : 3 mystérieuses séries Netflix qui méritent d’être plus connues

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!