Live now
Live now
Masquer
Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : on vous explique pourquoi cette mini-série Netflix fascine autant les abonnés

Condensé de sueurs froides et de glauque, Mon petit renne est la série la plus regardée sur Netflix en ce moment. Pourquoi cette mini-série en sept épisodes assez courts rend fous les abonnés ? Plongée dans un cauchemar, sans doute encore pire que Misery.

Si vous pensez être tombé sur une nouvelle série de Noël animée pour les petits, vous faites complètement fausse route. Depuis le 11 avril, les abonnés Netflix sont nombreux à passer des nuits blanches devant ce nouveau programme glaçant à souhait. Avec seulement 7 épisodes de 30 à 45 minutes, cette nouvelle mini-série continue de culminer en tête des séries les plus regardées en ce moment. Pourtant, ce n’est pas la première fois que Netflix sert à ses abonnés une fournée de frissons, de suspens ou même carrément d’horreur. Alors, pourquoi Mon petit renne est-elle au centre de toutes les attentions ?

Le résumé de mon petit renne : un cauchemar éveillé

Mais au fait, Mon petit renne, de quoi ça parle ? Donny (Richard Gadd) est serveur dans un pub dans un quartier populaire de Londres. Un jour, une femme entre en pleurs dans le bar. Empathique, il offre un verre à cette dame de vingt ans son aînée qui prétend être une célèbre avocate. Un geste qui lui coutera très cher. À partir de cet épisode, Martha, (incarnée par l’excellente Jessica Gunning) se lancera dans un harcèlement acharné envers Donny. Une escalade de violence qui ira jusqu’à l’irréparable…

Une (horrible) histoire vraie

C’est sans doute l’un des ingrédients qui rendent la série si addictive et édifiante. Mon petit renne est inspirée d’un one man show de 2019, écrit et interprété par l’humoriste, écrivain et acteur écossais Richard Gadd. Il y joue son propre rôle à travers un personnage baptisé Donny. Son spectacle était déjà inspiré de son histoire.

Le spectacle et la série tirent leur sinistre nom (Baby Reindeer en anglais) d’un petit surnom dont Martha, sa stalkeuse l’a affublé. Le Daily Mail rapporte que ce harcèlement a duré pendant trois ans, au cours desquelles Richard Gadd a été inondé de 40 000 e-mails (soit 35 mails par jour), 740 tweets, 350 messages vocaux, ajoutés à des centaines de lettres. Martha le suit dans la rue et sur son lieu de travail, s’introduit chez lui, sympathise avec son entourage sous un faux nom. Elle pique de violentes crises de jalousie face à la petite amie de Richard Gadd et va jusqu’à l’agresser sexuellement.

Mon petit renne  // Source : Netflix
Mon petit renne

Au-delà du cringe, le récit d’une société minée par les violences sexistes et sexuelles, l’homophobie et la transphobie

On pourrait penser que Mon petit renne n’est que le portrait d’une psyché malade, d’une pauvre femme mythomane et violente. Une histoire sensationnaliste qui multiplie les séquences de harcèlement et d’agressions gênantes. Pourtant, au fil des épisodes, on comprend que son intérêt est ailleurs, et c’est sans doute ce qui a le plus surpris les abonnés.

Mon petit renne // Source : Netflix
Source : Netflix

Pourquoi Donny a-t-il attendu trois longues années de souffrance avant de parler de son cauchemar à la police ? Pourquoi n’évoque-t-il qu’une partie du harcèlement que lui fait subir Martha, alors même qu’il dispose de centaines de milliers de preuves ? Pourquoi se contente-t-il d’évoquer quelques mails et ne souffle pas un mot à propos de l’agression sexuelle ?

Si la violence de Martha est voyante, grossière, elle sert de révélateur des violences plus tacites qui se nichent chez des personnes considérées comme normales. À travers des flashback, on apprend que la stalkeuse n’est pas la première agresseuse à avoir croisé la route de Donny. On découvre aussi les limites de ces derniers, notamment dans la façon dont il traite sa petite amie trans. Violences sexuelles dans le monde du divertissement, homosexualité refoulée, transphobie banaliséeMon petit renne a beau être aussi angoissant et palpitant qu’un Misery, sa portée politique est autrement plus dérangeante.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

6
Avatar de Horion
24 avril 2024 à 01h04
Horion
Et aussi pour la fin
Contenu caché du spoiler.
8
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Allocine
Culture

Le film le plus diffusé à la télévision française n’est pas celui que vous croyez

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : Monkey Business Images
Culture

3 films des 90s à regarder avec les enfants ce week-end sur Disney +

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-23T172241.497
Culture

Voici les 4 meilleures séries coréennes à binge-watcher sur Netflix ce week-end

5
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T101818.864
Culture

Ce livre que tout le monde a lu a droit à son adaptation en film avec Blake Lively

2
SANTA chante les vertiges de l’amour dans son premier album Recommence-moi // Source : SANTA
Musique

SANTA sort son 1er album, Recommence-moi : « Les chansons peuvent accompagner les révolutions »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

7
[Image de une] Horizontale
Musique

Voici le top 10 des meilleurs albums de tous les temps, avec son top 1 indiscutable

La pop culture s'écrit au féminin