Live now
Live now
Masquer
Judith Godrèche // Source : capture d'écran
Culture

#MeToo cinéma : pour Vincent Lindon, les violences sexuelles ne doivent « plus être la seule préoccupation des femmes »

Depuis le discours de Judith Godrèche aux César, qui a dénoncé les violences sexuelles dans le milieu du cinéma, un silence gênant persiste parmi les acteurs. Vincent Lindon et Maurice Barthélemy sortent de l’ombre pour exprimer leur soutien à la libération de la parole, affirmant que le statut d’artiste ne garantit pas l’immunité.

« Je parle, je parle, mais je ne vous entends pas. Ou à peine. Où êtes-vous ? » Tels étaient les mots de Judith Godrèche lors de la cérémonie des César vendredi 23 février. Alors que l’actrice a multiplié les moyens de libérer la parole – en portant plainte contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon, en invitant les victimes à témoigner, en tenant ce discours qui a de quoi faire date dans l’histoire du cinéma français et enfin, en prenant la parole au Sénat, le silence demeure assourdissant autour d’elle, en particulier chez les acteurs.

La justice et la police mises en cause par Vincent Lindon

Une semaine après la cérémonie, des voix masculines commencent à se faire entendre à propos d’un sujet qui les concerne pourtant directement : le règne impuni des violences sexistes et sexuelles dans la « famille incestueuse du cinéma », pour reprendre la formule de Judith Godrèche au Sénat le 29 février. Dans un entretien pour Ouest France publié le 28 février, l’acteur a soutenu : « Je serai toujours du côté des victimes », ajoutant que «le statut d’artiste ne sera jamais un totem d’immunité ».

Vincent Lindon // Source : Shanna Besson
Vincent Lindon

Appelant à un réveil collectif des acteurs, il a déclaré à propos des violences sexistes et sexuelles :

« Ce fléau ne doit plus être la seule préoccupation des femmes, nous les hommes devons nous inviter dans la lutte résolument, sans défaillir sur un si long chemin. Nous devons les aider à construire leur souveraineté et atteindre une égalité parfaite et ne plus jamais la remettre en cause. » 

L’acteur de 64 ans a situé son propos dans le contexte social et politique français, affirmant qu’aucun changement ne serait possible sans un investissement clair de l’État et de ses institutions. Vincent Lindon a ainsi dénoncé « une justice qui se prononce trop lentement pour condamner ou disculper » et « une police qui ne prend pas assez au sérieux les plaintes ».

Comme le rappelle le magazine ELLE, Vincent Lindon ne s’était pas exprimé lors du dépôt de plainte par Judith Godrèche contre Jacques Doillon et Benoît Jacquot. L’acteur a tourné avec Doillon en 2017 dans Rodin, puis a joué dans cinq films de Jacquot, sortis entre 1997 et 2019.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

6
Avatar de MorganeGirly
1 mars 2024 à 19h03
MorganeGirly
Ahahah j’avais compris qu’il disait aux hommes de ne pas laisser les femmes gérer ça seules mais en vous lisant je réalise que c’est vrai que c’est ambigu
2
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin