Live now
Live now
Masquer
Source : Getty Images Signature
Parentalité

L’implication des pères est essentielle pour la santé physique et mentale des bébés, et c’est la science qui le dit

Une étude japonaise menée sur 28 050 enfants ayant bénéficié de l’implication et la garde de leur père dès leurs 6 mois montre des résultats surprenants.

Quand on vous dit qu’il est vital pour tout le monde que les pères fassent leur part du job dans la parentalité, ce n’est pas pour rien. Dans une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Pediatric Research, des chercheurs japonais ont examiné la relation entre la participation du père dès les 6 mois de l’enfant et les résultats des étapes de développement de ce dernier à l’âge de 3 ans.

À lire aussi : Vous savez à quoi ressemble un père qui « fait sa part » ? Allez, on vous montre

Quand les pères s’impliquent aussi, ça fait du bien à tout le monde

Le résultat des chercheurs, après avoir mené l’étude sur 28 050 enfants, est sans appel :

La forte implication des pères dans la garde des enfants est associée à un risque plus faible de retard de développement dans les domaines de la motricité globale, de la motricité fine, de la résolution de problèmes et des domaines personnel et social par rapport à une faible implication, en tenant compte des facteurs de confusion potentiels. 

Dans le cadre des couples hétérosexuels, la participation active des pères à la garde des enfants pendant la petite enfance peut favoriser le développement des jeunes enfants, en partie en réduisant le stress parental maternel. Oui, parce que laisser la charge de la garde et de l’éducation des enfants seulement à la mère n’est pas une solution viable, on le sait. La preuve avec le nombre incroyable d’études et de témoignages sur les dépressions du post-partum, les burn-out maternels, mais aussi avec le fait que le suicide soit la deuxième cause de mortalité chez les mères, du moins en France.

À lire aussi : Le suicide est la deuxième cause de mortalité maternelle, et ça devrait nous faire réagir

Il faut redistribuer les rôles parentaux

Grâce à cette étude japonaise, où les pères participants devaient renseigner la fréquence de leur participation à certaines tâches parentales, comme changer les couches du bébé, l’aider à s’endormir ou lui donner à manger, le constat est sans appel. La preuve est encore là qu’il faut impérativement que les pères saisissent leur rôle entièrement et pleinement, pour un meilleur développement des enfants, et une santé mentale des mères protégée.

Et cette implication sera possible, notamment en France, qu’avec une véritable sortie du schéma social qui distribue les rôles parentaux — car, comme c’est malheureusement le cas, c’est actuellement la majorité des mères qui gèrent les tout petits —  ainsi une refonte du congé paternité et du congé parental, du congé qui se partage vraiment, qui est équitable et juste, pour que les femmes ne soient plus les seules cantonnées à la maison à la naissance de l’enfant. 

Dans le cas des couples hétéros, les mères ne doivent plus être les seules à être responsables des enfants, il en va de leur santé mentale et physique. Et grâce à cette étude, on sait désormais aussi qu’il en va de même pour les enfants.

N’oublions pas que cette étude se centre sur les couples hétéros, et non monoparentaux ou homoparentaux.

Plus d'articles au sujet du Post-partum


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

6
Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
8 septembre 2023 à 15h09
Ariel du Pays Imaginaire
@Manon Portanier : suite aux commentaires de mes VDD je me rends compte que effectivement l'article n'est pas assez précis donc il y a un risque de récupération par des homophobes ou autres. L'étude a comparé uniquement des enfants issus de familles hétéro-parentales pour étudier les différences chez les enfants qui ont un père selon l'implication de celui ci, c'est bien cela? Si oui il faudrait le préciser car les familles monoparentales et homoparentales ne sont pas concernées par l'étude!
9
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Parentalité

Source :  SB Arts Media / Getty Images
Daronne

Votre enfant dort mal la nuit ? Vous n’êtes pas seule, rappelle ce sondage

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Pixelshot
Parentalité

Les 5 objets pratiques pour partir en vacances avec un bébé

11
Source : halfpoint / Canva
Daronne

Vacances : saoulée à l’idée de préparer les valises de vos enfants ? Cette tiktokeuse a la solution

5
Source : Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 5 parents qu’on retrouve dans les trajets en train

Source : Pexels
Parentalité

Pourquoi il est important de retenir aussi les pires moments de la maternité

11
Source : pixelshot
Conseils parentalité

Comment et quand apprendre à lire l’heure à un enfant

Source : South_agency de Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 4 parents qu’on croise toujours aux goûters d’anniversaire

1
Source : firemanYU / Getty Images Signature
Santé

Protections solaires pour enfants : les aérosols sont-ils aussi efficaces que les crèmes ? 

Source : Série Working moms
Conseils parentalité

Les 3 pires conseils parentalité reçus à la naissance, d’après nos lectrices

Source :  Gustavo Fring de Pexels
Parentalité

10 choses (presque) impossibles à faire depuis que vous avez des enfants

1

Pour les meufs qui gèrent