Live now
Live now
Masquer
netflix-films-courts
Culture

Les séries Netflix ont-elles un impact positif sur la santé sexuelle des jeunes ?

Les séries peuvent avoir un grand pouvoir d’influence sur la santé sexuelle des plus jeunes et la rendre plus positive. Pourtant, le sujet n’est pas suffisamment abordé, selon deux chercheurs ayant étudié plusieurs séries Netflix.

Comment la santé sexuelle est-elle abordée dans les séries ? Voilà l’une des questions à laquelle ont voulu répondre deux chercheurs français, Solenne Tauty et Philippe Martin dans le cadre d’une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale et de l’Institut national d’études démographiques (Ined).

Pour cela, les deux spécialistes se sont plongés… dans le catalogue des séries Netflix !

Mais au fait, la santé sexuelle, c’est quoi ? 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, la santé sexuelle ne désigne pas seulement l’absence de maladie ou de dysfonctionnement sexuel. En réalité, la définition donnée par l’Organisation mondiale de la Santé prend autant en compte des facteurs physiques qu’émotionnels, mentaux et sociaux en lien avec la sexualité.

La santé sexuelle est ainsi déterminée par la qualité des relations entre les individus et avec soi-même. Elle désigne des expériences sexuelles marquées par le respect, sans oppression (notamment des oppressions liées aux normes de genre) et sans violence, qui soit pratiquée en toute sécurité.

Couple de femmes allongées dans un lit et souriant
© Ketut Subiyanto et Yan Krukov (Pexels)

L’influence des séries

Grâce au partage d’expérience et à l’identification à des personnages, les séries peuvent avoir une influence importante sur la santé sexuelle des spectateurs, comme l’expliquent Solenne Tauty et Philippe Martin :

« Bien que le but premier soit avant tout de divertir, ces séries peuvent intégrer ce qu’on pourrait appeler des « messages de promotion de la santé sexuelle », au sens où des informations, conseils ou représentations positives pourraient amener les téléspectatrices et téléspectateurs à réfléchir sur leurs représentations, normes et comportements. »

Un thème encore peu abordé dans les séries

Mais alors, comment la santé sexuelle est-elle représentée et promue dans les séries ? L’est-elle suffisamment ?

À en croire cette enquête, pas assez. En étudiant le contenu de 65 épisodes de séries Netflix (plateforme préférée des jeunes de 15 à 24 ans), les chercheurs ont observé que sur 62 messages de promotion de la santé sexuelle, 50 étaient concentrés dans à peine deux séries. En plus, la santé sexuelle est le thème de ces deux séries (l’étude n’indique pas le nom des programmes). Les messages les plus récurrents concernaient le harcèlement et la violence sexuelle (19 %), la protection contre les infections sexuellement transmissibles (18 %) et la contraception (15 %). 

Solenne Tauty et Philippe Martin ont observé que dans certains épisodes, il arrivait que « certaines informations soient incomplètes ou trompeuses. » :

« Il est possible que ces messages (…) renforcent les stigmatisations et discriminations, en dédramatisant et en rendant risibles des problèmes de santé sexuelle. Certains jeunes pourraient aussi ne pas se sentir concernés ou représentés et donc ne pas être sensibles à ce type de contenu. »

Autrement, dit, si les séries peuvent avoir un effet positif, l’effet inverse est également possible !

Sex education // Source : Netflix
© Netflix

À lire aussi : La GenZ, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

Crédit de l’image à la Une : © Netflix


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

1
Avatar de Bloem
5 janvier 2023 à 01h01
Bloem
Cet article est très intéressant. Mais je trouve les conclusions un peu déconcertantes. Les quelques séries que j'ai vu à destination des ados (Young Royals, Heartstopper, Mercredi, Law school, même Winx (on a tous des défauts)) m'ont paru plutôt bien niveau éducation sexuelle.
Certes le but de ces séries n'est pas de faire de l'éducation sexuelle en soit mais j'y ai vu beaucoup de comportements positifs (et les comportements négatifs étant montrés comme tels) et plusieurs messages positifs plus ou moins discrets.
Ça aurait bien que l'étude cite les séries en question.
Et faut pas non plus oublier qu'une série, c'est une série justement. Il vont pas arrêter l'action juste pour que les personnages sortent la liste exhaustives des IST juste parce-que c'est évoqué à ce moment. Ni faire un topo sur la notion de consentement ou les rapports homme/femme.
2
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

2
Source : TF1 - Le 20h - Capture d'écran
Séries

Une série de fiction sur Brigitte Macron serait en préparation

 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Source : Wikimédia Commons / Anupamacr
Culture

La rumeur veut que cette actrice indienne joue Raiponce, et les racistes la harcèlent déjà

3
Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

À Coachella, Lana Del Rey fait un duo avec une invitée surprise et met le public en émoi

Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3

La pop culture s'écrit au féminin