Live now
Live now
Masquer
Jessica-Thivenin-instagram
Daronne

« J’espère que ton enfant, il va mourir » : Jessica Thivenin raconte l’enfer de sa maternité sur les réseaux sociaux

Jessica Thivenin, star de la téléréalité « Les Marseillais », s’est livrée dans une vidéo édifiante partagée sur le média Brut.

Être un personnage public ne veut pas dire qu’on peut tout accepter. Pourtant, certains et certaines pensent que sous prétexte qu’on s’adresse à des personnes qui ont fait de leur vie une vitrine, tout peut être dit. C’est faux, et c’est nul.

Ces paroles horribles, Jessica Thivenin a pu en faire les frais.

Jessica Thivenin dans une vidéo Brut

Dans une interview vidéo de 10 minutes accordée au média Brut, l’influenceuse raconte sa vie de mère de deux enfants en bas âge, qui s’expose publiquement sur les réseaux sociaux. C’est ainsi, c’est son métier.

Dans cette vidéo, elle explique, notamment, avoir été alitée sur une longue durée pour ces grossesses à risques, mais aussi qu’elle a dû faire face à un problème de santé important avec son premier enfant, qui l’a obligée à devoir le réanimer, toute seule et par deux fois, à l’aide de massages cardiaques. Une angoisse énorme, qu’elle a accepté de partager également, en plus de sa vie de famille, que ceux qui la suivent pensaient être « parfaite ».

Profitant de son influence — 6,2 millions de personnes la suivent sur InstagramJessica Thivenin tente de libérer la parole sur les difficultés de la grossesse, de la parentalité, de la maladie, mais aussi de l’importance de suivre une formation de premiers secours.

https://www.instagram.com/tv/CfW5txDIE0O/?igshid=MDJmNzVkMjY%3D

Mais comme elle le partage chez Brut, être mère et issue de la téléréalité mettant en scène son quotidien sur les réseaux sociaux, c’est aussi faire face à des vagues de haines énormes. Quand les commentaires reçus ne concernent que sa propre personne, c’est déjà dur à supporter, mais elle avoue avoir eu beaucoup de mal à gérer ceux visant ses enfants, certains souhaitant même la mort de ces derniers.

J’ai reçu beaucoup de messages d’amour (…) mais dans cette communauté, il y a aussi des gens dangereux. On sonnait souvent à ma porte alors qu’ils savaient que je n’avais pas le droit de me lever. (…) On m’a déjà dit : « J’espère que ton enfant, il va mourir. »

Jessica-Thivenin-instagram
@jessicathivenin

Qu’on soit d’accord ou non avec son mode de vie, qu’on suive ou non son compte Instagram, là n’est pas le sujet. Jessica Thivenin veut aussi montrer que les réseaux sociaux ne sont rien d’autre qu’une vitrine qui cache une réalité pas toujours glamour, des souffrances, et dans son cas un couple qui ne s’entend plus, mais qui sourie sur les photos, ou des enfants bien habillés et coiffés, mais qui font des allers-retours à l’hôpital et qui ont frôlé la mort.

Malgré la haine en ligne qu’elle peut recevoir, à l’égard de son métier ou de sa personne, Jessica Thivenin a un discours positif. Elle souhaite qu’en écoutant son interview ou en suivant son compte Instagram, d’autres parents dans sa situation puissent se sentir moins seuls et qu’ils arrivent à se retrouver dans ses paroles et son vécu.

À lire aussi : Quand les influenceuses enceintes font rimer grossesse et business

Crédit photo image de une : Jessica Thivenin sur Instagram


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

6
Avatar de Missty0910
30 juin 2022 à 22h06
Missty0910
@Sophie L je disais pas ça de façon péjorative je me suis mal exprimé, je voulais dire que les gens accepte moins car c'est pas comme être chanteur, acteurs ou autre et qu'il doit y avoir une grande partie de jalousie dans leurs actes. Moi j'adore ces émissions et je serais incapable de faire ce qu'ils font.
Quand aux influenceurs c'est un travaille énorme, je suis beaucoup d'influenceurs cuisine, pâtisserie, déco et autres et quand je vois le temps qu'ils passent à créé des contenus magnifique plus les rédactions sous les publications et le nombre de gens à qui ils doivent répondre je dis respect car moi je ne sais pas faire de très belles photos et je suis très loin de maîtriser les montages et autres techniques. Ce sont des métiers récents d'être candidats de télé réalité ou influenceurs et j'espère que ça se développera car c'est un investissement total de sa personne et de sa vie.
3
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Daronne

« creche-cout-garde-enfant »
Daronne

Le système des crèches est « à bout de souffle » selon la commission d’enquête

Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Source : Pexels
Daronne

Votre ado enregistre vos conseils, même s’il n’en a pas l’air, c’est une étude qui le dit

femme enceinte avec une main sur son ventre
Daronne

« On dit aux personnes grosses qu’elles sont infertiles, alors que c’est complètement faux »

2
Source : Jupiterimages / Photo Images
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Lettre à mon ex : « Être avec toi, c’est être avec un lâche »

5
Source : Syda Productions
Lifestyle

Sophie dépense 1200 € de courses par mois : « Je regarde davantage le prix au kilo pour ne pas me faire arnaquer »

3
famille marche rue // Source : Pexels
Daronne

Chronique d’une daronne : J’ai arrêté de forcer mes enfants à sortir

10
Source :  Ira Taskova
Food

La recette (facile) des galettes de courgettes

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
Source : Emmanuelle Mayer
Couple

Emmanuelle, en célicouple : « Nous n’avons ni le courage ni l’envie de passer à la famille recomposée »

1

Pour les meufs qui gèrent