Live now
Live now
Masquer
antitranspirant
Bien-être

Et si appliquer son déo antitranspirant le soir était la méthode la plus efficace ?

Vous le saviez, vous, qu’il existe un moment idéal pour appliquer de l’antitranspirant ? Parce que nous non… 

Transpirer, c’est totalement normal et sain. C’est un processus que le corps met en place pour réguler sa température afin de la maintenir à environ 37°C. Ça lui permet aussi d’éliminer quelques toxines à travers la peau qui est un émonctoire (organe d’élimination, d’excrétion des déchets organiques). Bref, c’est essentiel !

Ne pas confondre simple déodorant et antitranspirant

Malgré tout, certaines personnes font le choix de limiter la sudation en utilisant de l’antitranspirant, dans le but de se sentir plus à l’aise (et c’est leur choix). À la différence d’un simple déodorant qui se contente de limiter ou camoufler les mauvaises odeurs, l’antitranspirant comme son nom l’indique agit de façon localisée pour empêcher les glandes sudoripares de produire de la sueur pendant un temps donné. On peut par exemple utiliser du déo au quotidien pour prévenir les mauvaises odeurs, et mettre de l’antitranspirant ponctuellement les jours de stress important comme avant un entretien d’embauche ou un mariage.

Le meilleur moment pour appliquer de l’antitranspirant sur ses aisselles

Et si vous portez de l’antitranspirant, alors connaître le meilleur moment pour en appliquer peut vous être utile. Car selon la dermatologue américaine Maral Skelsey, interviewée par le magazine Well and Good : si la formule compte, c’est surtout le moment où vous allez appliquer votre antitranspirant qui va définir son efficacité. 

« Il n’est pas nécessaire d’utiliser de l’antitranspirant tous les jours, et il est surtout préférable d’en mettre avant d’aller se coucher ».

Pourquoi cette notion est-elle importante ? Eh bien tout simplement parce qu’il faut laisser le temps aux principes actifs (généralement des sels d’aluminium) d’agir au niveau des glandes sudoripares comme l’explique l’experte : 

« Les antisudorifiques contiennent des sels d’aluminium que le corps absorbe pour former un bouchon au niveau des glandes sudoripares. Il faut un peu de temps pour que ce petit bouchon se forme et il est donc intéressant de laisser agir le produit toute une nuit pour profiter pleinement de ses effets le lendemain matin »

pexels-polina-tankilevitch-4519519
Photo de Polina Tankilevitch provenant de Pexels

Les sels d’aluminium sont-ils aussi dangereux qu’on le prétend ? 

Après des années de polémique concernant les sels d’aluminium, la lumière a été faite sur la dangerosité, ou non, de cet ingrédient complexe mais très souvent présent dans les cosmétiques. Figurez-vous qu’il a fait l’objet d’une étude du CSSC, le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs, il y a quelques années. Ce dernier est composé de 17 membres experts en toxicologie et chimie. Et leur verdict a été rendu début mars 2020 sur cette question épineuse via un dossier scientifique de 60 pages que vous pouvez retrouver ici.

Pour la faire courte, ils ont confirmé que l’aluminium ne présente aucun risque pour la santé quelle que soit la voie d’exposition (orale, cutanée, respiratoire). Il ne pose donc pas de problème dans les antitranspirants, car il n’est pas absorbé par la peau, même fraîchement rasée (contrairement à une idée reçue qui a la vie dure).

Le lien entre les sels d’aluminium et le cancer du sein 

Voilà une question épineuse qui nous taraude depuis plusieurs années. D’après le FEBEA, le lien entre l’exposition aux sels d’aluminium (dans les antitranspirants par exemple) et le cancer du sein n’est pas prouvé. Il est même réfuté : 

« De plus toutes les dernières évaluations et bibliographies réalisées jusqu’en 2017 par d’autres comités scientifiques ont été passées en revue et confirment que l’aluminium des produits cosmétiques ne joue aucun rôle dans le cancer du sein. »

Pourtant, les risques ont été étudiés avec une marge de sécurité importante puisque les quantités d’aluminium utilisées et évaluées pour les tests sont 2000 fois supérieures à celles trouvées dans les cosmétiques que l’on utilise au quotidien. Le but ? Ne prendre aucun risque ! 

Nous voilà rassurées. 

À lire aussi : Bella Hadid plonge la tête dans un bol de glaçons pour réveiller son visage… Va-t-on s’y mettre ?

Crédit de l’image de une : @Billie.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Bien-être

Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Humanoid Native
Source : Linda Prebreza
Actualités beauté

PFAS : découvrez dans quels cosmétiques vous pouvez trouver des polluants éternels 

131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

[Essentiels BE] Image de une • Verticale
Bien-être

Les 5 nouveautés bien-être à tester (absolument) au mois d’avril !

Source : @cottonbro studio
Bien-être

Changement d’heure : ces effets sur notre organisme dont on se passerait bien

1
isabella-angelica-AvOAqDOvu4Q-unsplash
Grossesse

Enceinte, je prends quoi comme complément alimentaire ?

J'ai testé ces nouvelles chaussures de running VEJA, et elles s'avèrent aussi éthiques que performantes // Source : VEJA
Mode

J’ai testé les nouvelles baskets de running VEJA, et elles s’avèrent aussi éthiques que performantes

Source : @armin-rimoldi
Actualités beauté

Mais pourquoi les Français se protègent-ils toujours aussi mal du soleil ?

1
banane // Source : Unsplash
Vie quotidienne

Ne faites plus cette erreur pour conserver vos bananes

pexels-liza-summer-6382633
Santé mentale

« Ma psy m’a appris à comprendre et accepter mes émotions sans lutter contre elles » : Louise a testé cette nouvelle façon de suivre une thérapie

La vie s'écrit au féminin