Live now
Live now
Masquer
mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Les entreprises de plus de 250 salariés ont jusqu’à juillet 2026 pour se mettre au diapason. Mais la mesure doit être transposée dans le droit national par les États membres d’ici à 2 ans. 

Sans quotas, « cela prendrait 140 ans avant qu’on arrive à la parité », avait déclaré Christine Lagarde en 2021, alors présidente de la Banque centrale européenne. Imposer une part minimum de femmes pour atteindre la parité, cela peut faire grincer des dents, mais la méthode fait ses preuves. Comme on n’a plus le temps d’attendre, l’Union européenne a fini par adopter cette mesure. Selon l’AFP, le Parlement européen a entériné de nouvelles règles mardi 22 novembre. Parmi elles, l’obligation pour les grandes entreprises cotées en bourse (plus de 250 salariés) d’appliquer un quota minimum de femmes au sein de leurs conseils d’administration. 

À lire aussi : 66% des femmes sont favorables au congé menstruel… mais en pratique, c’est loin d’être si évident

Une mesure timide qui n’impose pas la parité

« Nous avons maintenant une loi européenne pour briser le plafond de verre dans les conseils d’administration des entreprises cotées », s’est réjouie, dans un communiqué, la Commission européenne. S’il a fallu une décennie au Parlement pour se mettre d’accord, l’application de cette nouvelle règle devrait se faire plus rapidement. 

Les États membres ont deux ans pour transposer la directive dans leur droit national, et les entreprises ont jusqu’à juillet 2026 pour se mettre au diapason. Si cette mesure va dans le sens du progrès pour les femmes, on peut toutefois regretter qu’elle ne soit pas plus audacieuse, car elle n’impose pas la parité totale. En effet, les entreprises devront mettre en place « des procédures de recrutement transparentes » de manière à ce qu’« au moins 40% des postes d’administrateurs non exécutifs (qui n’exerce pas de fonction de direction au sein de la société) ou 33% de tous les postes d’administrateurs soient occupés par le sexe sous-représenté », soit les femmes la plupart du temps. 

À lire aussi : Dans Les Idées Larges, Arte questionne le sens du mot travail

Des sanctions à la carte 

Si les quotas ne sont pas appliqués dans les temps, les entreprises concernées « devront préciser comment elles comptent y parvenir » de manière visible sur leur site internet. Enfin, si les procédures de nomination ne sont pas « ouvertes et transparentes », chaque État membre devra mettre en place « des sanctions dissuasives et proportionnées », comme par exemple des amendes. Reste à voir à quel point les États joueront le jeu. Pour ce qui est de la France, cela ne devrait pas trop poser de problème. Sur ce point, une fois n’est pas coutume, l’hexagone fait plutôt figure d’exemple. Depuis le 27 janvier 2011, la loi Copé-Zimmermann impose déjà un quota de 40% de femmes minimum dans les conseils d’administration des grandes entreprises. Elles représentent aujourd’hui 45,3% des effectifs. 

À lire aussi : Une étude révèle les chiffres glaçants de la hausse des accidents du travail chez les femmes

Visuel de Une : Unsplash / Mario Gogh


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Travail

Source : RapidEye / Getty Images Signature
Travail

Lundi de Pentecôte 2024 : allez-vous devoir travailler pendant que tout le monde se la coule douce ? 

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : alphaspirit.it
Travail

Télétravail : vous pouvez déduire des frais de vos impôts (et les sommes ne sont pas négligeables)

19
Alexandra Puchnaty
Travail

« Les gens parlent, alertent sur certaines pratiques » : Alexandra, 28 ans, nous raconte son expérience dans le milieu de la pub

Source : Pexels / Ketut Subiyanto
Parentalité

Congés supplémentaires, horaires flexibles… comment les entreprises valorisent-elles la parentalité en 2024 ?

Source : filadendron de Getty Images Signature
Daronne

Semaine de 4 jours pour les parents séparés, une mesure qui ne tient pas la route

8
Source : Getty Images Signature
Vis ta vie

Top 4 des types de clients croisés au café du coin, en télétravail

femme en noir face à un homme portant une cagoule BDSM
Sexo

Je suis dominatrice professionnelle, un métier… plein de paradoxes

7
Capture d’écran 2024-01-26 à 14.27.16
Livres

Racha Belmehdi : « Le capitalisme nous a conduits à accepter qu’il fallait souffrir au travail »

La Serrurière de Paris : « Les clientes sont rassurées d'avoir affaire à une femme » // Source : Capture d'écran YouTube
Lifestyle

La Serrurière de Paris : « Les clientes sont rassurées d’avoir affaire à une femme »

Sarah Zitouni, PowHer Ta Carrière
Travail

8 conseils de PowHER Ta Carrière pour réussir sa vie pro en 2024

La vie s'écrit au féminin