5 films Disney qui m’ont émue aux larmes à (re)voir sur Disney+


Dès sa sortie en France, Océane était vissée devant Disney+ ! Elle te parle de 5 dessins-animés Disney Pixar qui l'ont émue aux larmes.

5 films Disney qui m’ont émue aux larmes à (re)voir sur Disney+

Avant de dire quoi que ce soit, je dois le confesser, j’ai la larme TRÈS facile devant la plupart des films.

Pleurer devant des dessins-animés Disney

Pas seulement quand ils sont tristes, non, la joie me fait pleurer presque plus fort, à gros sursauts inopinés et quand tout le monde a le sourire.

La honte, le bonheur, l’amour, la fraternité, l’injustice… Toutes ces émotions, quand elles sont projetées à l’écran, me font déverser des torrents de larmes.

Parmi mes tire-larmes préférés, remplis de toutes les émotions que j’ai citées plus haut, il y a évidemment tous les films Disney et Pixar que j’aime revoir à l’infini et qui sont une véritable catharsis pour moi.

Dès le lancement de la plateforme Disney+, j’avais évidemment pris mon abonnement, pour moi et pour toute ma famille !

En utilisant ce lien, tu soutiens madmoiZelle ! (En savoir plus)

Je vais donc te faire une sélection des dessins-animés Disney et Pixar qui m’ont le plus émue !

À voir sur Disney+ : Le Monde de Dory

Le Monde de Nemo fait partie de mes classiques, et même si, de façon générale, je n’aime pas les numéros 2, celui-ci vaut vraiment le détour.

Dory est pour moi le personnage le plus attachant, le plus courageux, et celui dont je tire le plus de leçons de vie parmi tous les personnages et les dessins-animés Disney.

Et ce film, qui lui est entièrement dédié, est un bijou touchant au plus haut point.

Dedans, Nemo, Marin et Dory partent à la recherche du passé de cette dernière, et leur quête nous fait remonter dans le passé, au moment où Dory n’était qu’un tout petit mignon bébé poisson chirurgien.

Petit à petit, la mémoire lui revient, et on découvre que la vie qu’elle a oubliée est loin d’avoir été un parcours de santé…

Le personnage de Dory est sublimé dans ce film, et on y voit avec encore plus de netteté toute sa pureté, sa gentillesse, sa bravoure, sa loyauté et son intelligence… même si en apparence, elle n’est pas la plus futée.

Le Monde de Dory c’est aussi une belle histoire d’amitié, de celles qui réchauffent très fort le cœur. Alors, si tu avais des doutes, fonce vite le regarder, mais attention : cascades de larmes garanties.

À voir sur Disney+ : le court-métrage Passages Nuageux

Impossible de faire cette sélection sans te parler d’un court-métrage Disney Pixar. Parce que ça a été l’une de mes premières joies en parcourant la plateforme Disney+ :

ENFIN je vais pouvoir regarder tous les courts-métrages en boucle !

Beaucoup sont des perles à mes yeux, mais celui qui me fait toujours verser une larme, c’est bien Passages Nuageux.

Dans un monde mignon et douillet où ce sont les nuages duveteux qui créent les bébés pour toutes les espèces de la Terre et les cigognes qui les apportent aux familles, nous suivons Gus.

Gus est un nuage gris et isolé des autres, qui est le spécialiste de la création de bébés dits « dangereux » : bébés crocodiles, bouquetins, bébés anguilles ou encore hérissons…

Sa cigogne attitrée, Peck, en voit de toutes les couleurs pour porter ces paquets peu dociles à leur destination.

Ces deux-là sont des personnages vraiment touchants qui voient la beauté là où personne ne la voit, et montrent l’importance d’aller au-delà des apparences.

Ils sont dévoués, loyaux, adorables, et me font pleurer à chaque visionnage, sans faute !

À voir sur Disney+ : La Planète au Trésor

Classique pour certains, oublié et inconnu pour d’autres, impossible pour moi de parler de larmes et d’émotions sans citer le chef d’œuvre La Planète au Trésor !

Ce dessin-animé est l’histoire d’une chasse au trésor à travers l’univers, à base de bateaux volants et d’animaux extraterrestres.

Mais c’est surtout l’histoire de la quête d’identité de Jim Hawkins, l’ado le plus beau de tous les Disney, à la recherche de sa place dans le monde et d’une figure paternelle.

Jim est élevé par sa mère et multiplie les délits et les arrestations par la police. Il est brillant, mais blessé et perdu, et il fait rapidement la rencontre de John Silver, un cyborg cuisinier énigmatique.

Je trouve les dessins de ce film incroyables, et le personnage de Jim sacrément touchant.

Je pourrais faire un Power Point de 45 minutes pour t’expliquer pourquoi je le trouve intéressant du point de vue de la construction de la masculinité en faisant un parallèle avec les injonctions de notre société, mais franchement, tout le monde s’en fout.

Et finalement, je crois que les personnages qui me tirent le plus de larmes, ce sont Morph, le protoplasme polymorphe le plus mignon de la galaxie, et BEN le robot !

Si mignon.

À voir sur Disney+ : Vice-Versa

Quand j’ai vu Vice-Versa au cinéma, je n’ai pas pu contenir mes larmes, et j’étais si heureuse car j’en attendais tellement de ce dessin-animé !

Pour le coup, cette production Disney Pixar est bourrée d’émotions, car elles en sont carrément le sujet central.

C’est l’histoire de Riley, une petite fille qui emménage dans une nouvelle ville accompagnée de toutes ces émotions (personnifiées) qui s’unissent pour prendre soin d’elle et faciliter cette transition.

Joie, Peur, Tristesse (ma préférée), Dégoût et Colère collaborent, mais un jour, Peur et Tristesse se perdent…

Je trouve ce film d’une intelligence et d’une finesse redoutables, car il fait entrer en jeu à travers la vie de Riley plein de thématiques aussi importantes qu’amusantes : l’importance de l’expérience, des souvenirs, le concept de l’ami imaginaire…

Et surtout, il montre à quel point chaque émotion est d’une importance capitale pour le développement d’un être humain, et qu’aucune ne doit être prise à la légère ou laissée pour compte.

Vice-Versa est vraiment émouvant, et il est d’ailleurs mon programme de ce soir sur Disney+ !

À voir sur Disney+ : Lilo et Stitch

Un grand classique, vu et revu me direz-vous, mais qui peut OSER me dire qu’il n’a JAMAIS pleuré devant Lilo et Stitch ?!

OSCOUR je chiale.

Lilo est une petite fille qui mesure à peu près 50 centimètres cubes dans mon esprit, elle a un caractère bien trempé, c’est le moins qu’on puisse dire, et elle vit avec sa sœur à Hawaï au beau milieu de l’océan Pacifique.

Stitch est un petit extraterrestre fugitif qui se crash sur la Terre.

Franchement, je ne sais pas par où commencer, TOUT dans ce film est incroyablement émouvant.

La notion de famille est au cœur du dessin-animé, puisqu’autant Lilo que Stitch sont animés par le désir, plus ou moins enfoui, de faire partie d’une « vraie » famille, d’un tout rassurant, aimant, non-jugeant et tolérant vis-à-vis de leur originalité.

D’ailleurs, la devise qui ponctue toute cette œuvre est :

« Ohana signifie famille, famille signifie que personne ne peut être abandonné, ni oublié. »

Lilo et Stitch parle aussi de solitude, de la sensation d’être différent et d’être mis à l’écart, incompris. Car autant Lilo que Stitch, chacun à leur façon, sont d’une singularité déconcertante et victimes de rejet.

Tout est beau dans ce film, des décors aux personnages en passant par la merveilleuse bande originale. Rien que d’en parler, je frissonne !

Abonne-toi à Disney+ !

Je suis tellement contente que la plateforme Disney+ soit enfin disponible en France, je ne pense pas que je me lasserai un jour de contempler ces jolis morceaux de féérie et d’émotions.

En utilisant ce lien, tu soutiens madmoiZelle ! (En savoir plus)

Et toi, quels films Disney Pixar t’ont émue aux larmes ?

À lire aussi : 5 Disney sous-cotés à (re)voir sur Disney+

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Witch'Daughter

@Oceane Ca aborde des termes pas joyeux de base mais en plus la fin est vraiment très belle, j'étais réellement comme ça :tears: Et c'est cool d'avoir un film centré sur la relation entre frères, les soeurs avaient La Reine des Neiges, maintenant les gars ont En avant ! (et le plus jeune est vraiment trop chou !)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!