Live now
Live now
Masquer
demi-lovato-i-love-me
Musique

Une référence cachée à Camp Rock dans le dernier clip de Demi Lovato ?

Dans son récent clip I Love Me, Demi Lovato a trouvé un moyen trop cool de rendre hommage à Camp Rock et aux Jonas Brothers qui ont marqué le début de sa carrière… Viens vite voir ça !

— Mise à jour du 10 mars 2020 par Lucie

Depuis la sortie du clip I Love Me de Demi Lovato, je passe ma VIE à écouter cette chanson. L’air me donne la pêche, le clip aussi, et je l’aime encore plus depuis que j’ai découvert la meilleure chose.

Des références cachées à Camp Rock et aux Jonas Brothers

C’est sur Revelist que je suis tombée sur l’info : le clip de I Love Me dissimule des références assez évidentes à Camp Rock, la comédie musicale Disney Channel qui avait propulsé l’actrice.

Lorsqu’elle marche dans la rue, on voit Demi passer à côté d’un groupe d’adolescents composé d’un guitariste, un batteur et une chanteuse à frange qui ressemble étrangement à Mitchie, le personnage principal du teen movie.

Ça se passe à 1’56 si tu veux aller voir ça !

demi-lovato-ref-camp-rock

La référence ne fait aucun doute, même la chemise à carreaux et les cheveux bouclés de Nick sont là !

En parlant de Nick, il semblerait que le clip fasse une seconde référence à lui et ses frères à 2’10.

https://twitter.com/buterabryan_/status/1235799457050095616?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1235799457050095616&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.teenvogue.com%2Fstory%2Fdemi-lovato-referenced-jonas-brothers-camp-rock-i-love-me-music-video

On reconnaît bel et bien le style de dandy moderne des trois frères dans les personnages qui croisent la route de Demi Lovato.

Je ne sais pas toi mais j’ADORE cette histoire.

Est-ce que tu avais vu ces références dans le clip avant d’avoir lu l’article ?

— Publié le 6 mars 2020

Aujourd’hui, Mymy a écrit une tribune brillante pour la journée du 8 mars à propos du mythe de la « cool girl de 2020 » pour passer un message d’amour aux « féministes imparfaites ».

Demi Lovato a elle aussi sorti un hymne au self-love aujourd’hui, 6 mars 2020.

I Love Me de Demi Lovato, une chanson sur le self-love

Dans I Love Me

, Demi Lovato se met à nu et explique qu’elle a du mal à se sentir à la hauteur.

Flippin’ through all these magazines (Feuilletant tous ces magazines)

Tellin’ me who I’m supposed to be (Qui me disent qui je suis censée être)

 Way too good at camouflage (Bien trop bonne en camouflage)

Can’t see what I am, I just see what I’m not (Je ne vois pas qui je suis, juste qui je ne suis pas)

I’m guilty ’bout everything that I eat (Every single day) (Je suis coupable de tout ce que je mange (chaque jour))

Feelin’ myself is a felony (J’ai l’impression d’être une traitre)

Elle explique qu’elle a toujours l’impression qu’elle n’est jamais assez, prêtant beaucoup trop d’importance à toutes les critiques qui lui sont faites.

Haters that live on the internet (On the internet) (Les rageux qui vivent sur Internet (Sur Internet))

Live in my head, should be paying rent (Vivent aussi dans ma tête, ils devraient payer un loyer)

I’m way too good at listening (Listening) (Je suis bien trop bonne pour écouter (Écouter))

All these comments fucking up my energy (Energy) (Tous ces commentaires qui me niquent mon énergie (Énergie))

I love me de Demi Lovato, une chanson pour aller mieux

Ce n’est un secret pour personne, ces dernières années ont été compliquées pour Demi et ont laissé de sacrées marques dans la vie de la chanteuse.

Elle fait d’ailleurs allusion à son overdose dans le clip d’I Love Me, lorsqu’elle passe à côté d’une ambulance et pose une main bienveillante sur une femme dans un brancard.

I Love Me est une invitation à aller mieux.

Je ne sais pas toi mais à mes yeux, le fait qu’une superstar comme Demi chante ses faiblesses et prône le self-love et la prise de conscience en soi : ça fait du bien.

I Love Me de Demi Lovato, une chanson empouvoirante

Demi montre dans ses paroles qu’elle non plus n’est pas à l’abri des injonctions faites aux femmes en 2020, qu’elle aussi a du mal à s’accepter et à s’aimer.

I wonder when I love me is enough (Je me demande quand le fait de m’aimer est suffisant)

Être une star ne protège pas de ces doutes et ces pressions qui peuvent être écrasantes pour les femmes.

Une chose que certaines personnes devraient d’ailleurs garder en tête avant de se défouler sur les réseaux sociaux…

Mais malgré tous ses doutes, Demi se veut empouvoirante.

« Fière de mes tâches de roulettes, fière de ma fossette au menton et fière de moi de m’aimer et de m’accepter telle que je suis. »

Le message de Demi Lovato avec I Love Me

À propos de ce nouveau morceau, Demi Lovato a confié à The Ellen Slow que cette chanson découlait d’une phrase qu’elle avait en tête :

« Tu es entière comme tu es, sans avoir besoin de personne, sans avoir besoin d’aucune substance, sans avoir besoin de cette nourriture, sans rien du tout. Genre, tu es au top, meuf ! »

L’idée de Demi avec I Love Me est de dire aux gens qu’ils sont assez tels qu’ils sont et qu’ils ont le droit de s’aimer. 

I’m my own worst critic, talk a whole lot of shit (Je suis celle qui me critique le plus, je dis tout un tas de saloperies)

But I’m a ten out of ten, even when I forget (Mais je suis un 10/10, même quand je l’oublie)

D’ailleurs, n’oublie pas que toi aussi tu es un 10/10…

Perso, je fonce rajouter I Love Me à ma playlist self-love et je savoure le doux sentiment qu’elle me procure.

Et toi, tu en as pensé quoi d’I Love Me ?

À lire aussi : Demi Lovato parle de ses addictions suite à son overdose


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

1
Avatar de Ananasauchocolat
10 mars 2020 à 13h03
Ananasauchocolat
Le texte est vraiment beau.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Musique

Pour la fashion week, même IKEA s'invite à la fête, avec Annie Leibovitz // Source : Annie Leibovitz pour IKEA+
Actualité mode

Pour la Paris Fashion Week, même IKEA s’invite à la fête, avec Annie Leibovitz

Bilal Hassani pour Zalando // Source : Zalando
Mode

Bilal Hassani : « Le vêtement peut nous rassurer et nous armer de confiance »

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Charlotte Adigéry et Bolis Pupul // Source : © Camille Vivier
Musique

Charlotte Adigéry et Bolis Pupul, le duo qui adore « danser, faire danser et sensibiliser »

1
Taylor Swift // Source : capture d'écran youtube
Culture

Taylor Swift : on sait (enfin) quand son film The Eras Tour débarque sur Disney+

Beyoncé annonce son nouvel album country, l'acte II de RENAISSANCE, Yee-haw // Source : Capture d'écran Instagram
Musique

Beyoncé annonce son nouvel album country, l’acte II de RENAISSANCE, Yee-haw !

2
Les Vulves Assassines // Source : Selbymay
Musique

3 bonnes raisons de découvrir les Vulves Assassines

Pierre Garnier / Star Academy // Source : capture d'écran youtube
Télé

Star Academy : Pierre remporte la onzième saison du télécrochet culte

Tracy Chapman chante "Fast Car" aux Grammys, faisant pleurer tout le monde (et peut-être vous aussi) // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Musique

Tracy Chapman chante « Fast Car » aux Grammys, faisant pleurer tout le monde (et peut-être vous aussi ?)

Beyoncé échappe encore à l'Album de l'année aux Grammys et Jay-Z en a marre // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Musique

Beyoncé n’a jamais eu le Grammy de l’album de l’année et Jay-Z en a marre : « Ça n’a aucun sens »

1

La pop culture s'écrit au féminin