Live now
Live now
Masquer
hanmaid-s-tale-saison-4
Série télé

4 lois dans le monde qui semblent sorties de La Servante écarlate

La saison 4 de La Servante écarlate (The Handmaid’s Tale) est dorénavant disponible en DVD. Force est de constater que certaines lois dans le monde ne sont pas si éloignées que ça de l’univers de la série…

La saison 4 de la dystopie féministe La Servante écarlate sort tout juste en DVD. L’occasion de se rappeler que les droits des femmes ne sont jamais réellement acquis. D’ailleurs, voici quatre lois à travers le monde qui montrent que dans certains endroits, les droits féminins régressent et que l’univers de La Servante écarlate n’est pas si exagéré.

Même si vous ne l’avez pas encore dévoré, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène multi-récompensé inspiré du roman de Margaret Atwood sortie 1985… D’ailleurs si la série fait autant d’échos à notre réalité, c’est aussi parce que l’autrice s’est inspirée de faits réels pour écrire. Ses recherches à travers l’histoire l’ont mené à découvrir certaines atrocités.

Pour les novices, voici un petit pitch de la série qui vous donnera certainement envie de découvrir la série.

saison-4-handmaid-s-tale

La saison 4 de La Servante écarlate en DVD

De quoi parle La Servante écarlate ?

La Servante écarlate se déroule dans un avenir proche aux États-Unis. Le taux de fertilité de la population a fortement baissé à cause de la pollution et des maladies sexuellement transmissibles. Vous vous dites certainement que ce n’est pas tout à fait fictif, et vous avez raison. La force de cette série réside surtout dans le fait qu’il est très facile d’en faire le parallèle avec notre réalité.

Mais là où les choses se corsent, c’est que le gouvernement américain a été renversé par un groupe politico-religieux nommé les Fils de Jacob lors d’un coup d’État contre le Sénat, le Congrès et la Maison Blanche. 

Ce groupe ultra conservateur, strictement dirigé par des hommes, a pour objectif de nettoyer la population de ses péchés et de repeupler les États-Unis d’Amérique. Et comme souvent, à chaque révolution les droits des femmes reculent.

Les habitantes de la République de Gilead, c’est son nom, sont hiérarchisées selon leurs rôles dans la société. Les mieux loties étant les femmes des membres du gouvernement. Mais les héroïnes de la série sont les servantes écarlates, autrement dits des esclaves sexuelles fertiles, servant uniquement à porter les enfants de la caste dirigeante…

Oui, cela fait froid dans le dos et leur supplice ne s’arrête pas là ! Mais au cas où vous décidiez de vous lancer dans un délicieux binge watching en vous offrant les DVD, rien de plus ne vous sera dévoilé. Justement les rapprochements entre cette fiction et certaines lois promulguées récemment à travers le monde n’en sont pas moins effrayantes…

Les afghanes ne peuvent plus sortir seules vêtues comme elles le souhaitent ni aller à l’école

Depuis le 15 août 2021 et la prise de Kaboul par les talibans, le nouveau régime mis en place est plutôt hostile surtout pour les femmes. Parmi toutes les lois mises en vigueur, trois sont particulièrement anti-féministes à savoir : les femmes doivent porter une tenue semblable à la burqa nommée la chadari lorsqu’elles se montrent en public et ne peuvent même plus sortir seules mais sous la surveillance d’un chaperon.

Les aficionados de la série savent qu’au sein de la République de Gilead, les femmes s’habillent en fonction de leurs statuts dans la société. Ce qui permet a quiconque d’adapter son langage automatiquement avant même d’avoir été présenté.

D’ailleurs les servantes écarlates sont nommées ainsi à cause de la couleur de leur tenue. Elles couvrent également leurs cheveux avec une coiffe qui pourrait ressembler à celles qu’utilisent les Amish, mais en plus volumineuses. Ces dernières ne peuvent jamais sortir seules, elles sont toujours accompagnées par une autre servante a minima.

Plus récemment, le 22 mars 2022, alors que les collégiennes et lycéennes avaient repris le chemin des établissements scolaires, les talibans leurs ont demandé de retourner chez elles le même jour. Le droit à l’éducation est littéralement bafoué.

En lisant cette nouvelle, comment ne pas faire le lien avec la série. Quel que soit votre statut dans la République de Gilead, si vous êtes une femme, vous n’avez même pas le droit de lire. Si vous êtes surprise avec un livre en votre possession, vous serait puni d’un châtiment corporel.

Les élèves de moins de 10 ans ne peuvent plus parler d’homosexualité en classe en Floride

Si vous êtes une fidèle lectrice du magazine, vous n’avez pas pu passer à côté de la loi « don’t say gay » :

« L’enseignement en classe par le personnel scolaire ou par des tiers sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ne doit pas survenir à la maternelle et jusqu’au CE2 ni d’aucune manière qui ne soit pas appropriée à l’âge ou développée de façon appropriée aux élèves conformément aux normes de l’État. »

Il s’agit d’une invisibilisation pure et simple de la communauté LGBTQI + dans cet état des États-Unis qui peut malheureusement en influencer d’autres. Car tenez le vous pour dit, le manque d’informations mène à la désinformation et cela vaut pour tous les sujets.

La communauté LGBTQI + souffre déjà bien assez de discrimination à travers le monde, sans qu’une loi leur interdise d’être mentionnée par de jeunes élèves. Qui soit dit en passant auraient peut-être eux-mêmes pu s’identifier à d’autres identités que celles données à la naissance.

Je vous l’accorde le parallèle avec la série est audacieux… Cependant, imaginez jusqu’où cette invisibilisation pourrait aller dans des États totalitaires…

Dans la série La Servante écarlate, la République de Gilead n’y va pas par quatre chemins. Dès sa prise du pouvoir, le gouvernement décide de « purifier la société » en éliminant toutes les personnes soupçonnées d’aller à l’encontre de leurs règles par pendaison. Parmi elles les personnes faisant partie de la communauté LGBTQI + ou soupçonnées d’en faire partie est supprimé. Le seul échappatoire est d’être une femme fertile…

handmaid-s-tale-saison-4

La décriminalisation des violences conjugales en Russie

Alors oui cette promulgation faite par Poutine lui-même date de 2017, mais elle mérite d’être remise en mémoire… Pour être plus précise : si vous êtes une femme en Russie et que votre mari lève la main sur vous ou vos enfants, il ne risque rien ou au pire une amende si cela laisse des traces visibles ou que cela arrive plusieurs fois par an… Le plus fou dans tout ça reste peut-être que la députée à l’origine de cette loi est une femme : Yelena Mizulina.

Dans la société décrite dans La Servante écarlate, tous les pouvoirs sont détenus par les hommes et cela inclut également la vie privée. L’un des plus hauts responsables de la République de Gilead est marié à celle qui a imaginé les fondements de cette société : Serena Waterford.

Complètement aveuglée par son désir de maternité, le personnage de Serena pense à ses intérêts en premier au détriment de celui des femmes et se retrouve piégée par le monstre qu’elle a créé. Entre la fiction et la réalité il n’y a parfois qu’un pas…

Dans l’État de l’Oklahoma une interdiction quasi totale d’avorter a été votée

Malheureusement encore un exemple provenant des États-Unis. L’État du sud de l’Oklahoma, vient de voter le 5 avril 2022, une loi visant directement les médecins pratiquant l’avortement (jusque-là la loi punissait les femmes y aillant recourt). Pratiquer un avortement est désormais passible de 10 ans de prison et une amende de 100 000 dollars… Le seul moyen d’y avoir droit est que la grossesse soit à risque et que la vie de la mère soit en danger.

Le rapprochement avec La Servante écarlate est plutôt aisé dans cet exemple, puisque il est question de l’interdiction du droit à l’avortement, qui est passible de châtiment physique voire de mort dans la République de Gilead. D’ailleurs toute cette société fictive est basée sur la reproduction, dont les servantes écarlates sont les garantes. Leur seule rôle est de porter des enfants, jusqu’à ce qu’elles devient infertiles.

La saison 4 de La Servante écarlate en DVD

Il est toujours bon de rappeler que l’extrémisme peut rapidement pointer le bout de son nez sans que l’on y prête attention. Cela s’est déjà trop vérifié au cours de l’histoire, avec les conséquences que l’on connaît. À chaque fois les premières personnes à en pâtir sont les minorités ou les personnes vulnérables. Les droits ne sont jamais acquis !

La série La Servante écarlate est une dystopie fictive, mais elle est le parfait exemple d’une société totalitaire politico-religieuse. Pour vous faire votre propre avis vous pouvez dès à présent commander la saison 4 de la série disponible DVD, pour avoir un aperçu du quotidien des servantes écalates.

À lire aussi : Challenge du jour : ne pas avoir le souffle coupé par le trailer de « The Handmaid’s Tale » saison 4


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires
2

Avatar de Sophie Castelain-Youssouf
11 avril 2022 à 08h47
Sophie Castelain-Youssouf
Si l'univers de la Servante Ecarlate "n'est pas si exagéré", c'est surement dut aussi au fait que l'autrice a utilisé des lois existantes ou ayant déjà existé dans le passé : "Je me suis fixé une règle : le roman ne devait contenir que des élément qui ont réellement existé à un moment donné de l’Histoire. J’ai donc entrepris énormément de recherches. J’ai voulu mettre en place cette règle pour que personne ne puisse dire que j’avais l’esprit tordu et que j’avais inventé toutes ces horreurs. Je n’ai rien inventé." :

La première saison étant une adaptation de son roman, il en est sans doute de même pour celle-ci, pour les autres saisons, je ne sais pas si le même raisonnement a été gardé par contre.
@Sacapof yep en effet, je viens de le préciser, merci pour ton complément d'informations
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Série télé

critique-le-flambeau-canneseries
Série télé

Oh non, Le Flambeau est l’incarnation même de l’expression « tirer sur la corde »

Kalindi Ramphul

21 jan 2023

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
outlander-saison-8
Série télé

Fan d’Outlander ? On a une bonne et une mauvaise nouvelle

Manon Portanier

20 jan 2023

1
buffy contre les vampires sarah michelle gellar
Pop culture

Buffy : Sarah Michelle Gellar avait « mauvaise réputation » parce qu’elle défendait les acteurs

Maya Boukella

19 jan 2023

2
Anne Hathaway, Meryl Streep et Emily Blunt dans Le Diable s'habille en Prada
Pop culture

Only Murders in the Building : Meryl Streep rejoint le cast de la saison 3 !

Maya Boukella

18 jan 2023

the-lesson-critique
Série télé

Vous ne sortirez pas indemne de la série politique israélienne The Lesson, on vous le promet !

Kalindi Ramphul

14 jan 2023

capture d'écran de Maya and the three
Série télé

Voici les 4 meilleures séries d’animation à voir en streaming (d’après un avis biaisé et partial)

Aïda Djoupa

14 jan 2023

4
lost-saison-1
Série télé

Alerte coup de vieux : que devient le casting de Lost ?

Manon Portanier

10 jan 2023

5
séries disney
Pop culture

Les 8 meilleures séries à voir sur Disney+

Maya Boukella

08 jan 2023

noah schnapp coming out
Pop culture

Noah Schnapp (Stranger Things) fait son coming-out gay

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

1
parks and recreation noel
Pop culture

Quand Noël s’invite dans nos séries feel good, de Friends à Brooklyn Nine Nine

Maëlle Le Corre

25 déc 2022

La pop culture s'écrit au féminin