Live now
Live now
Masquer
oklahoma IVG interdiction loi
Actu mondiale

Encore pire que le Texas : l’Oklahoma s’attaque au droit à l’IVG

C’est une loi qui s’en prend au personnel médical, et non directement aux femmes, qui a été votée dans l’État de l’Oklahoma cette semaine. Une nouvelle atteinte aux libertés, après la loi anti-IVG du Texas, dans un climat de plus en plus mortifère pour les droits des femmes et des LGBTI+ aux États-Unis.

Une interdiction quasi totale du droit à l’avortement. C’est ce que le Sénat de l’État de l’Oklahoma a voté ce mardi 5 avril avec 70 voix pour et 14 contre.

Avec la loi 612, l’IVG ne sera alors autorisée que dans le cas d’une urgence médicale pour sauver la vie d’une femme enceinte. Pratiquer un avortement en dehors de ces circonstances constituera un crime passible de 10 ans de prison et une amende de 100 000 dollars. C’est donc bien les médecins qui sont les premiers visés par cette mesure extrêmement sévère.

Une manifestation féministe s’est tenue devant le Capitole à Oklahoma City pour dénoncer cette nouvelle atteinte aux droits des femmes à disposer de leur corps.

Cela vous rappelle quelque chose, n’est-ce pas ? Il n’y a pas si longtemps, c’est le Texas, État voisin de l’Oklahoma, qui a adopté une loi tout à fait similaire en septembre 2021, interdisant les avortements après six semaines de grossesse.

« Si la loi S.B. 612 devient effective, elle aura un effet dévastateur à la fois auprès des habitantes de l’Oklahoma et des Texanes qui continuent d’être prises en charge en Oklahoma », s’inquiète une coalition d’organisations pro-choix qui constatent déjà que près de la moitié des patientes en Oklahoma viennent du Texas.

Protesters gather at Capitol in opposition of abortion bill in Oklahoma

La garantie des droits sexuels et reproductifs en sursis aux États-Unis ?

D’ailleurs, les conservateurs de l’État de l’Oklahoma n’en sont pas à leur coup d’essai en la matière : en 2016, la gouverneure républicaine Mary Fallin avait finalement mis son veto à une loi interdisant l’IVG. En sera-t-il de même avec le gouverneur actuel, l’anti-IVG notoire Kevin Stitt ?

Un tweet posté en septembre dernier nous met déjà sur la voie… :

« Je promets à tous les habitants d’Oklahoma que je signerai chaque texte législatif pro-vie- qui atterrira sur mon bureau. C’est un honneur d’être le gouverneur le plus pro-vie dans ce pays et je me mobiliserai toujours pour protéger les vies des enfants à naître. »

Ce n’est donc plus qu’une question de temps avant que la loi 612 soit effectivement signée. Et alors que l’on assiste à une montée en puissance des restrictions drastiques de l’accès à l’IVG un peu partout aux États-Unis, comme dans l’Idaho ou dans l’Arizona en mars, il faut aussi craindre le pire : une remise en question pure et simple de Roe vs Wade, l’arrêt de la Cour suprême de 1973 qui garantit le droit à l’avortement.

La Cour suprême est actuellement en train d’examiner la constitutionnalité d’une loi du Mississippi adoptée en 2018, qui interdit l’IVG après quinze semaines de grossesse. Une menace réelle plane donc aux États-Unis.

Il faut agir sans tarder estime le professeur de droit David S. Cohen dans une tribune du New York Times :

« Les législateurs qui soutiennent les droits sexuels et reproductifs et la justice doivent prendre des mesures pour assurer que l’accès à l’avortement ne dépend pas de son code postal ou de son statut financier, et que ceux qui pratiquent l’avortement soient protégés. Sans ces actions concertées de leur part, la réalité post-Roe sera beaucoup plus grave que ça ne pourrait l’être. »

À lire aussi : Il est désormais possible de recevoir la pilule abortive par la Poste aux États-Unis

Crédit photo : Koco 5 News (Capture Youtube)

Les Commentaires
8

Avatar de LovelyLexy
6 avril 2022 à 23h13
LovelyLexy
En plus oubliez pas que les états/secteurs dominés par les Républicains sont souvent pauvres jusqu'à une misère tiersmondesque, peu éduqués... A la limite le Texas, mais, même là, dans les zones urbaines plus riches et éduquées, on constate une grosse poussée démocrate ( d'où le gerrymandering pour maintenir leur mainmise). Une grosse natalité, qui commence quand la mère est très jeune, ça maintient ces situations et ça permet d'avoir pleins d'électeurs sans trop se fatiguer. C'est plus facile de convaincre des personnes peu instruites que tu es un chevalier blanc luttant contre "les élites pédo satanistes qui planquent des enfants sous des pizzeria avant de les envoyer dans des bordels sur Mars" que des gens qui vont te faire remarquer que ton bilan est un peu pourrave là. Et ça va main dans la main avec des Eglises évangéliques qui prêchent que si tu es pauvre c'est que t'es un mauvais chrétien, qu'à cause de ça Dieu ne t'aime pas, et que dès que t'as un cent vaillant tu dois le donner à ton pasteur pour qu'il ait une superchurch et un jet privé.
1
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Une femme qui porte un keffieh palestinien sur son visage et le drapeau de la Palestine à la main // Source : hosny_salah de pixabay
Société

En Palestine, ces femmes font la révolution chacune à leur façon

Jobs et études

Tout plaquer pour créer mon entreprise… OK, mais quel statut choisir ?

Humanoid Native
Source : Photo Waldemar Brandt / Unsplash
Actualités

Pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, l’Union Européenne adopte de nouvelles règles

On ne devient pas trans par pression sociale prouve une étude sur la dysphorie de genre
Santé

On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

10
Source : Pexels / Ryutaro Tsukata
Actu mondiale

Au Japon, les femmes sont tenues responsables de la baisse de natalité

5
Pinterest // Source : Stephen Phillips
Société

Pinterest supprime ses pins « girl » et « teen », trop souvent détournés par les pédocriminels

1
Nadia Kahf devient la première femme juge à porter le hijab // Source : Capture écran
Actualités

Aux États-Unis, Nadia Kahf devient la première juge à porter le hijab

Droits des femmes : c'est quoi le Backlash ? // Source : Unsplash
Société

Amnesty International dénonce une dégradation des droits humains en 2022 dans son rapport

À Perth, les drag aussi sont discriminés et menacés // Source : Capture écran
Actualités

En Australie (aussi), des spectacles pour enfants organisés par des drag queens subissent des pressions

3
Instagram // Source : Solen Feyissa
Actu mondiale

Dans l’Utah, les -18 ans n’auront plus accès aux réseaux sociaux sans accord parental

1
Les athlètes transgenres bientôt exclues des compétitions // Source : Unsplash
Actu mondiale

Athlétisme : les sportives transgenres ne pourront plus participer aux compétitions féminines

La société s'écrit au féminin