Live now
Live now
Masquer
loi-anti-ivg-texas
Actualités mondiales

La loi anti-IVG adoptée par le Texas entre en vigueur et c’est dramatique

Les IVG après six semaines de grossesse sont désormais interdites au Texas. Les militants et militantes n’ont pas réussi à bloquer judiciairement le texte avant son entrée en vigueur.

Mise à jour du 1er septembre 2021

La procédure judiciaire lancée par les militants et militantes pro-IVG pour tenter de bloquer la loi visant à interdire les avortements après six semaines de grossesse au Texas n’a pas abouti avant la date butoir. 

À partir de ce mercredi 1er septembre, toutes les personnes qui aident une femme à avorter après six semaines de grossesse au Texas peuvent donc être poursuivies en justice par n’importe quel citoyen.

Un risque judiciaire insupportable pour les cliniques, plannings familiaux et médecins qui pratiquent des IVG. En attendant que les recours judiciaires des pro-IVG aboutissent enfin, la plupart des structures et soignants vont se conformer à la loi.

Les Texanes enceintes de plus de six semaines qui en ont les moyens pourront toujours aller avorter dans un autre État. Pour les autres, par contre, la situation est vraiment dramatique…

Mise à jour du 15 juillet 2021

Mardi 13 juillet, des militants pro-choix et cliniques pratiquant des avortements ont lancé une procédure judiciaire pour tenter de bloquer la dernière loi anti-IVG adoptée par le Texas qui est la plus restrictive des États-Unis.

Ce texte qui doit entrer en vigueur en septembre permet à n’importe quel citoyen de poursuivre en justice les personnes ayant aidé une femme à avorter après six semaines de grossesse. Si la loi n’est pas retirée, le serveur qui entend une femme demander à sa meilleure amie de l’accompagner chez le médecin pour avorter pourra poursuivre cette dernière en justice.

Article initialement publié le 20 mai 2021

Vous aussi, vous avez parfois l’impression d’être dans un mauvais prequel de The Handmaid’s Tale ?

Le gouverneur du Texas a promulgué un nouveau texte de loi ce mercredi 19 mai 2021, qui interdit d’avoir recours à l’IVG après six semaines de grossesse. Or, n’importe quelle personne ayant un cycle menstruel facétieux le sait, ce délai est trop court pour permettre à toutes celles qui le souhaitent de :

  1. Savoir qu’elles sont enceintes
  2. Trouver une solution pour avorter.

L’argument sur lequel se base la loi est que l’interruption volontaire de grossesse ne devrait pas être permise après qu’un battement de cœur de l’embryon puisse être détecté. Ni l’inceste ni le viol ne sont des motifs pour permettre aux Texanes d’avorter après ce délai de six semaines. Seule exception : une « urgence médicale ».

Pire encore, la loi prévoit que n’importe qui pourra poursuivre en justice les personnes ayant pratiqué une IVG après six semaines de grossesse ou ayant aidé une personne à y accéder.  Même pas besoin d’avoir un lien familial avec la personne ayant eu recours à une IVG pour attaquer en justice son médecin.

Le Texas n’est pas le seul État américain à avoir passé des lois pour restreindre l’IVG ces dernières années, mais c’est celui qui est allé le plus loin.

Les militants et militantes qui défendent le droit à l’IVG ont bien l’intention d’attaquer le nouveau texte de loi sur la base de son caractère anticonstitutionnel. Elisabeth Smith, responsable du conseil, des politiques publiques et du plaidoyer au sein du Centre pour les droits reproductifs, a notamment déclaré au journal Texas Tribune :

« Nous n’allons pas laisser passer cette interdiction de l’IVG après six semaines de grossesse sans nous battre. »

Un combat judiciaire de longue haleine pour protéger le droit à l’IVG

Ce combat judiciaire pourrait remonter jusqu’à la Cour Suprême des États-Unis, qui devra alors se prononcer à nouveau sur le sujet de l’IVG, au risque de remettre en cause l’arrêt Roe vs Wade qui protège le droit à l’avortement. C’est du moins bien l’intention des anti-IVG qui ont passé toutes ces nouvelles lois contraires à l’arrêt Roe vs Wade, en tablant sur le fait que la Cour Suprême était désormais à majorité conservatrice.

En attendant cette ultime bataille, les cliniques, plannings familiaux et autres structures venant en aide aux personnes souhaitant avorter risquent de devoir faire face à une cascade de procès de la part de citoyens anti-IVG, si elles continuent à pratiquer des avortements après six semaines de grossesse.

Et bien sûr, qui trinque au final ? Le droit des femmes à disposer de leur corps.

À lire aussi : J’ai 29 ans, je suis mariée, j’ai un boulot stable, et j’ai décidé d’avorter


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

17
Avatar de Jesilma
7 septembre 2021 à 12h09
Jesilma
Mais quelle horreur... je n'ose pas imaginer toutes les vies qui vont être gâchées à cause de ça, c'est vraiment terrifiant... Force au texanes... ça s'annonce bien sombre pour elles...
@Glov' Ah ah c'est gonflé et audacieux comme démarche. C'est triste mais les USA sont tellement absolutiste en terme de liberté religieuse que la manière de combattre les intégristes est d’adopter leurs méthodes...
C'est comme ça qu'a été fondé le pastafarisme d'ailleurs, pour dénoncer l'enseignement du créationnisme dans les cours du science, ils ont milité pour l'enseignement du spaghetti volant, au nom de leur religion.
9
Voir les 17 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

La société s'écrit au féminin