Live now
Live now
Masquer
DoNotTouchMyClothes proclament des Afghanes sur Twitter contre les talibans
Actualités mondiales

#DoNotTouchMyClothes : les Afghanes résistent au niqab imposé par les talibans

Alors que le gouvernement afghan a perdu le contrôle du pouvoir, laissant le pays aux mains des talibans, des femmes font de la résistance — notamment pour continuer à pouvoir s’habiller librement.

Depuis que Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, est tombée aux mains des talibans (une formation politique armée, nationaliste et islamiste qui se fait également appeler Émirat islamique d’Afghanistan) autour du 15 août 2021, beaucoup de droits sont menacés, dont ceux des femmes, notamment les droits à disposer de leur corps et de le vêtir comme elles l’entendent.

Tenue « correcte » exigée pour les femmes selon les critères des talibans

Depuis cette prise de pouvoir, les femmes semblent contraintes à porter la chadari (vêtement semblable à la burqa), ont interdiction de sortir dans l’espace public à moins d’être accompagnées par un marham (un homme de la famille servant de chaperon), et leur possibilité de poursuivre leurs études se trouve fortement menacée (si une université n’a pas les moyens de pouvoir créer des classes non-mixtes, alors les femmes n’ont pas le droit d’y étudier, par exemple). 

D’après les rares photos prises récemment en provenance de Kaboul, dans les espaces mixtes, les femmes sont désormais enjointes de porter de longues abayas noires qui recouvrent presque intégralement leur corps, ainsi qu’un niqab doté d’un sitar (un voile qui recouvre les yeux, mais juste assez fin pour qu’on puisse entrevoir l’extérieur à travers), selon l’interprétation de la charia faite par les talibans. 

#DoNotTouchMyClothes, la campagne de femmes afghanes pour s’habiller librement

Dans ces conditions, ce qui peut sembler trivial — tel que pouvoir s’habiller comme on l’entend — devient un acte de résistance périlleux que certaines femmes revendiquent.

Sur le réseau social Twitter, des Afghanes emploient les mots clés #AfghanistanCulture et #DoNotTouchMyClothes pour partager des photos de robes traditionnelles colorées qu’elles ne peuvent plus porter.

Comme le rapporte la BBC, ce mouvement a été lancé par la docteure Bahar Jalali, ancienne professeure d’histoire à l’Université américaine d’Afghanistan qui a initié le mouvement en postant un cliché d’elle en robe traditionnelle afghane le 12 septembre 2021, ci-dessus. 

« L’une de mes plus grandes préoccupations, c’est que l’identité et la souveraineté de l’Afghanistan sont attaquées. Je voulais informer le monde que les tenues que vous avez vues dans les médias [en référence à celles portées par les femmes lors de rassemblements pro-talibans] ce n’est pas notre culture, ce n’est pas notre identité. »

— Dr Bahar Jalali à la BBC
« Merci au Dr @RoxanaBahar1 (Dr Bahar Jalali) pour l’inspiration.
Notre tenue culturelle n’est pas ce costume de Détraqueur que les talibans font porter aux femmes. »
« #DoNotTouchMyClothes Quelle campagne forte pour montrer à quel point les femmes afghanes sont colorées. Nous sommes toutes fortes, belles et AUDACIEUSES !! »
« Voici ma robe culturelle afghane depuis des milliers d’années. Qui diable sont les talibans pour changer notre robe traditionnelle. Nous ne voulons pas non plus nous cacher dans une burqa noire draconienne. Il n’existe qu’un chadari simple dans la culture afghane pour les femmes afghanes. »
« Nous nous habillons ainsi, nous les femmes afghanes. Certaines d’entre nous portent des vêtements traditionnels, d’autres occidentalisés, certaines portent le hijab et certaines s’habillent modestement, mais le niqab est imposé par les talibans, le niqab n’est pas notre code vestimentaire. »
« Ma mère, mes soeurs, dans des robes afghanes. »

En effet, les tenues traditionnelles afghanes ressemblent plutôt à des vêtements certes couvrants, mais colorés, richement brodés, ornés de petits miroirs pour un effet chatoyant, et ils ne masquent évidemment pas les visages de celles qui les portent.

Bien plus que des robes, c’est donc une partie de leur culture, de leur identité, et du patrimoine du pays que les Afghanes tentent de sauvegarder.

À lire aussi : Quelles associations soutenir pour aider le peuple afghan ?

Crédit photo de Une : captures d’écran Twitter


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

8
Avatar de hellopapimequepasa
16 septembre 2021 à 14h09
hellopapimequepasa
c'est terrible..
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

manifestation-IVG-etats-unis
Actualités mondiales

Texas : un groupe de travail sur la mortalité maternelle omet de collecter 10 ans de données sur l’avortement

Source : YouTube
Actualités mondiales

Kate Middleton annonce être atteinte d’un cancer, elle démarre une chimiothérapie

2

La société s'écrit au féminin