Live now
Live now
Masquer
À force de voir des meufs piquer des caleçons aux mecs, la mode s’en mêle enfin
Actualité mode

À force de voir des meufs piquer des caleçons aux mecs, la mode s’en mêle enfin

01 juil 2021
Vous utilisez déjà un caleçon piqué à votre mec, ex, frère, père, ou acheté par vous-même, en guise de pyjama ou pour chiller à la maison ? La mode vous comprend enfin et propose même d’exhiber fièrement votre sous-vêtement masculin qui dépasserait de votre pantalon.

Ça fait belle lurette que des femmes piochent dans le vestiaire masculin des habits du pouvoir ou du pratique, comme le pantalon, le costume, le smoking, le caban, la marinière ou encore la saharienne. C’est peut-être aussi par souci de confort qu’on peut adorer la coupe des jeans dits « boyfriend » — qui n’ont pas besoin d’être littéralement piqués à un petit-ami comme le suggère leur nom.

C’est d’ailleurs une formule particulièrement cishétéronormative que de désigner « boyfriend » ce genre de coupes amples lorsqu’elles sont portées par des femmes, qui sont peut-être juste allées au rayon homme pour bénéficier du confort, des poches, et de la qualité différente des matières premières dont elles sont bien trop souvent privées ! On n’est pas toujours en train de performer l’hétérosexualité, quoi, même si la mode adore partir de ce présupposé.

Toujours est-il qu’un phénomène semblable se dessine également au rayon lingerie. Froufrous, dentelles, agrafes et jarretières peuvent avoir leur charme, mais ne riment pas toujours avec confort et durabilité. C’est pourquoi de plus en plus de femmes optent aussi pour des slips, boxers et des caleçons piqués au rayon homme. Parce qu’ils sont taillés pour leur fonctionnalité avant tout, et non pour satisfaire le female ou le male gaze

À force d’acheter des sous-vêtements pour les mecs de leur entourage, les femmes en portent aussi pour elles-mêmes

Qu’on l’ait récupéré ou piqué à un père, un frère, un ex ou un amant de passage, ou même qu’on apprécie d’en emprunter à un éventuel petit-ami actuel, le sous-vêtement masculin se dispense de fioriture. C’est juste une taille élastiquée, une toile de coton, et basta. D’ailleurs, c’est bien souvent les femmes de l’entourage des mecs cis hétéros qui leur (r)achètent des boxers ou caleçons (on les connaît, ceux capables de continuer de porter pendant des années les mêmes modèles détendus, élimés, voire troués, sans s’en soucier).

D’après une enquête réalisée par TNS-Worldpanel pour le Salon international de la lingerie de 2009, les trois quarts des acheteurs de sous-vêtements pour hommes sont des femmes en France. Cette statistique a sûrement bougé ces dix dernières années, avec notamment l’essor du e-commerce, les avancées du féminisme et les réflexions sur les masculinités, mais ça en dit quand même long.

Et peut-être qu’à force d’acheter des sous-vêtements pour les mecs de leur entourage, ou juste d’en voir, de plus en plus de femmes semblent se mettre à en porter pour elles-mêmes ! En pyjama, pour traîner à la maison, ou même en sous-vêtement du quotidien. Si bien que des marques se mettent à proposer aux femmes des coupes dites masculines, mais adaptées à leur morphologie.

C’est le cas par exemple de Les Girls Les Boys, Alfie Paris, ou encore HommeGirls — autant de griffes qui jouent à brouiller les frontières entre masculin et féminin, avec des pièces adressées à tous les genres. Citons aussi les marques de culottes menstruelles qui proposent des boxers menstruels gender-free dans un souci d’inclusivité.

Les marques se saisissent de la tendance des caleçons masculins pour femmes, à exhiber au-dessus de son pantalon

Olivia Francis, fondatrice de la marque de sous-vêtement pour homme Hamilton + Hare, vient de décliner son savoir-faire pour créer un caleçon destiné aux femmes auprès de la marque de chemises With Nothing Underneath, comme elle le raconte au Vogue britannique :

« C’est un mélange de petits détails comme par exemple arrondir l’ourlet pour qu’il soit plus flatteur au niveau des cuisses, ou encore garder le design de la braguette boutonnée, mais la coudre pour qu’elle reste bien droite. Nous avons déjà eu un avis de cliente qui disait que la ceinture plus large n’écrasait pas ses hanches comme le font les boxers de son mari — et c’était exactement ce que nous voulions !

Nous voulons prendre les bases traditionnellement masculines et les rendre plus adaptées au corps d’une femme. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par W N U (@withnothingunderneath)

La pandémie et ses confinements n’ont fait que confirmer cette tendance pour des sous-vêtements plus amples, dans lesquels ont peut traîner à la maison plus confortablement. Mais aussi les laisser largement apparaître, voire volontairement blouser un peu, au-dessus de la ceinture d’un pantalon, maintenant qu’on peut remettre le nez et le nombril dehors ! C’est ce qu’on appelle le sagging.

Peut-être plus facile à assumer que le string qui dépasse volontairement, cette tendance du sous-vêtement masculin apparent pour femmes a déjà été aperçue sur les podiums de Jacquemus, Y/Project, ou encore Vivienne Westwood. Et s’avère donc assez facile à adopter avec n’importe quel caleçon qui traîne chez soi (en le lavant avant, évidemment).

À lire aussi : Madmoizelle lance « Matières Premières », son nouveau podcast sur la mode éthique, 100% transparent

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Actualité mode
Karl-Lagerfeld-dessine-Fendi

Le Met Gala 2023 aura pour thème… Karl Lagerfeld qui aura droit à son expo mode posthume

Anthony Vincent

30 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Chaussures
Capture d’écran 2022-09-30 à 16.02.00

Santiags, boots carrées ou sneakers rondes : les tendances chaussures de cet automne-hiver

Anthony Vincent

30 sep 2022

Actualité mode
Deux femmes en train de déplier des vêtements pexels-polina-tankilevitch-5585849

Le gouvernement français envisage 5 mesures pour des vêtements plus durables et contre le gaspillage

Anthony Vincent

30 sep 2022

Actualité mode
Cher et Olivier Rousteing ont clôturé le défilé Balmain printemps-été 2023

Cher défile pour Balmain car son style « Strong enough » survivrait même à l’apocalypse

Anthony Vincent

30 sep 2022

Actualité mode
Camaieu liquidé, c’est 2600 postes supprimés

Camaïeu officiellement placé en liquidation judiciaire : 2600 postes sont supprimés

Anthony Vincent

29 sep 2022

3
Tendances Mode
Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023

Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023 pour vous tenir chaud des années

Anthony Vincent

28 sep 2022

Actualité mode
Ce défilé Dior rendait hommage à Catherine de Médicis

Ce défilé Dior rendait hommage à Catherine de Médicis : de quoi réviser ses cours d’histoire avec style

Anthony Vincent

28 sep 2022

2
Actualité mode
Défilé Gucci printemps-été 2023

Gucci fait défiler 68 paires de jumeaux pour questionner l’identité d’une Italie en crise

Anthony Vincent

26 sep 2022

3
Actualité mode
Paris Hilton a clôturé le défilé Versace printemps-été 2023

Paris Hilton, en Barbie se marie, vient de défiler pour Versace : « That’s hot »

Anthony Vincent

26 sep 2022

Conseils mode
dr-martens

5 astuces pour « casser » vos Dr Martens avant qu’elles ne cassent vos pieds

Anthony Vincent

24 sep 2022

17

La mode s'écrit au féminin