Live now
Live now
Masquer
Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, les tenues des athlètes des États-Unis insurgent // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, des tenues Nike des athlètes des États-Unis insurgent

L’équipementier sportif Nike a révélé des tenues dessinées des athlètes de l’équipe des États-Unis pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Et la différence entre celles pour les hommes versus celles pour les femmes donnent envie de crier au sexisme.

Avez-vous déjà essayé de courir avec un body ultra-échancré ? Si rien que l’idée vous semble inconfortable, dites-vous que cela fait pourtant partie des tenues proposées aux athlètes femmes pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

« Si cette tenue rendait plus performant·e, les hommes la porteraient »

Révélés en grandes pompes à Paris le 11 avril, certains looks Nike pour les JO de Paris 2024 ont provoqué beaucoup de commentaires qui en dénoncent le sexisme. Parmi les personnes outrées, compte Lauren Fleshman, championne américaine du 5 000 mètres en 2006 et 2010, qui a ainsi écrit sur Instagram :

« Les athlètes professionnelles devraient être capables de concourir sans dédier d’espace cérébral à une vigilance constante dédiée à leur pubis, ni de charge mentale à se demander si elles risquent de révéler une partie vulnérable de leur corps.

Les équipements féminins doivent être au service de la performance, mentale et physique. Si cette tenue était réellement bénéfique à la performance physique, les hommes la porteraient aussi. Il ne s’agit pas d’une tenue sportive d’élite pour l’athlétisme. Il s’agit d’un costume né de forces patriarcales qui ne sont plus les bienvenues ni nécessaires pour attirer l’attention sur le sport féminin.

Je suis queer et je suis attiré par les corps féminins, mais je ne m’attends pas et n’aime pas voir des athlètes féminines ou des athlètes masculins se sentir en insécurité sur leur lieu de travail. Cela ne fait pas partie de la description de poste. J’ai vécu cette vie et je sais que l’excellence naît du lâcher prise, de la liberté et de l’incarnation de l’action et de l’instinct. Arrêtez de rendre la tâche plus difficile pour la moitié de la population, Nike et la fédération d’athlétisme des États-Unis. »

À lire aussi : Decathlon se fait un relooking juste avant les JO de Paris 2024 et personne n’était prêt

Sous une publication Instagram du média Citius Mag, on peut lire des commentaires insurgés ironisant sur le sexisme des tenues :

« Dites que ces tenues ont été dessinées par des hommes sans me dire qu’elles ont été dessinées par des hommes. »

« Mes lèvres se battent pour savoir laquelle aura le droit d’être à l’intérieur de cette tenue [vu combien elle est échancrée à l’entre-jambe]. »

« Quand tu n’as plus de tissu parce que tu as tout utilisé pour les hommes. »

« Le 1er avril était il y a plus de dix jours. »

« Nike a consulté des athlètes pour s’assurer du confort des tenues »

Suite à l’avalanche de critiques, l’USA Track & Field (USATF), qui est la fédération nationale d’athlétisme des États-Unis, a réagi. Auprès de l’AFP, elle a ainsi déclaré :

« Les tenues américaines révélées jeudi ne sont que deux choix parmi les multiples options proposées aux athlètes, 50 pièces uniques, pour les Jeux olympiques. […] USATF peut dire que Nike a consulté l’avis d’athlètes lors du processus de création des tenues pour être certain qu’elles soient confortables et adaptées aux épreuves. »


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

2
Avatar de Mary-Sue
15 avril 2024 à 17h04
Mary-Sue
Et sinon, ils peuvent pas engager des gens qui connaissent leur sujet ? Qui savent ce dont des athlètes ont besoin pour leur performance ? Trop compliqué pour eux ?
6
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Ce nouveau sac Polène est-il hideux ou somptueux ? // Source : Polène
Actualité mode

Ce nouveau sac-filet en perles de cuir upcyclé Polène est-il hideux ou somptueux ?

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure

La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

À Cannes, Cate Blanchett portait-elle une robe drapeau de la Palestine // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

À Cannes, Cate Blanchett en robe drapeau de la Palestine ?

1
Emilia Perez, film de Jacques Audiard avec Selena Gomez, en compétition officielle du festival de Cannes 2024 // Source : © Shanna Besson / PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTIONS / PATHÉ FILMS / FRANCE 2 CINÉMA / SAINT LAURENT PRODUCTIONS
Actualité mode

Cannes 2024 : Comment la mode finance de plus en plus le cinéma

La vie s'écrit au féminin