Live now
Live now
Masquer
Comment sera calculée l'écobalyse, l'étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ? // Source : irynakhabliuk
Actualité mode

Comment sera calculée l’écobalyse, l’étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ?

Les vêtements et accessoires qui affichent un tout petit prix financier coûtent souvent cher à la planète. C’est pourquoi la France veut miser sur l’écobalyse, sorte d’éco-score de la mode. Mais quand sera-t-il mis en place ? Et comment sera-t-il calculé ?

Quand un vêtement ou accessoire mode coûte vraiment peu cher, c’est souvent la planète qui en paie le prix caché. C’est ce que compte illustrer l’écobalyse, que veut lancer le gouvernement français avec les marques, d’abord sur la base du volontariat.

Qu’est-ce que l’écobalyse, l’éco-score des vêtements ?

L’agence de la transition écologique qu’est l’ADEME a ainsi longuement planché sur la question avec des marques volontaires afin de mettre en place cet outil de calcul du coût environnemental des vêtements et accessoires de mode. Il prend en coûte la consommation d’eau, la biodégradabilité des textiles, l’utilisation de pesticides et autres produits chimiques, les rejets éventuels de microplastique, mais aussi le volume de production et la fréquence de renouvellement des collections.

L’écobalyse résume l’impact social et environnental des vêtements par un système de points

Concrètement, plus la note (exprimée sous forme de chiffre de zéro à l’infini) de l’écobalyse sera élevée, plus le vêtement ou l’accessoire de mode sera à considérer comme polluant et/ou socialement irresponsable. Ainsi, un produit qui aura un tout petit prix financier aura peut-être une écobalyse très élevée, par exemple. Une façon de faire comprendre si un article coûte cher à la planète ou non.

Sauf que la méthode de calcul s’annonce compliquée, vu le manque de traçabilité des marques sur leur propre chaîne de production. Si bien que cette écobalyse qui devait devenir obligatoire en 2023 ne débutera que sur la base du volontariat en 2025. L’outil de calcul est d’ores et déjà disponible auprès du grand public dans une version beta, afin de comprendre comment il fonctionne, et l’impact de chaque variable sur le nombre de points total.

Capture d’écran 2024-04-15 à 15.19.57
Capture d’écran de ecobalyse.beta.gouv.fr

Durabilité non-physique, matières premières, transformation (filature, tissage, tricotage, ennoblissement, confection), distribution, utilisation, fin de vie : tels sont les critères qui peuvent plus ou moins alourdir la note de l’écobalyse de nos vêtements. Ce service public numérique devrait à terme permettre de calculer le coût environnemental de la plupart des produits.

Derrière les petits prix, le vrai coût social et environnemental de la mode peut faire des ravages

En 2021, 2,8 milliards de vêtements, accessoires et linges de maison ont été mis sur le marché, d’après le ministère de la Transition écologique. En 2022, cela a encore augmenté : 3,3 milliards. De quoi s’inquiéter de cette surproduction toujours croissante malgré un éveil des consciences que compte entériner la loi française contre les ravages de la fast fashion.

Il serait donc plus que temps de comprendre aussi que plus on vend des vêtements, et plus on détruit de l’emploi, comme l’illustre la crise de la mode milieu de gamme en France. Et que ce n’est pas le recyclage qui permet de lutter au mieux contre le gaspillage dans l’industrie textile, mais bien la sobriété.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Ce nouveau sac Polène est-il hideux ou somptueux ? // Source : Polène
Actualité mode

Ce nouveau sac-filet en perles de cuir upcyclé Polène est-il hideux ou somptueux ?

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure

La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

À Cannes, Cate Blanchett portait-elle une robe drapeau de la Palestine // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

À Cannes, Cate Blanchett en robe drapeau de la Palestine ?

1
Emilia Perez, film de Jacques Audiard avec Selena Gomez, en compétition officielle du festival de Cannes 2024 // Source : © Shanna Besson / PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTIONS / PATHÉ FILMS / FRANCE 2 CINÉMA / SAINT LAURENT PRODUCTIONS
Actualité mode

Cannes 2024 : Comment la mode finance de plus en plus le cinéma

La vie s'écrit au féminin