Live now
Live now
Masquer
pexels-tima-miroshnichenko-enfants-salle-de-classe
Société

Une « semaine de l’égalité » dans les écoles, et autres annonces tiédasses en ce 25 novembre

25 nov 2021
À l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le gouvernement présente des mesures pour protéger les victimes et sensibiliser dès le plus jeune âge. Une série d’annonces plus ou moins convaincantes.

Trop peu, trop tard. C’est un peu le sentiment qui domine, à la lecture des mesures annoncées par le gouvernement en ce 25 novembre 2021.

40%, c’est le taux de femmes victimes de violences conjugales voulant fuir le domicile qui ne se voient proposer aucune solution d’hébergement, constatait récemment un rapport de la Fondation des femmes. Les 1000 nouvelles places annoncées aujourd’hui seront-elles suffisantes pour les protéger ?

Ce sont aussi 5000 bracelets anti-rapprochement et 5000 téléphones grave danger qui vont être déployées en France pour permettre l’intervention des forces de l’ordre si un conjoint ou ex-conjoint violent approche une femme victime de violences.

Face aux 160.000 cas de violences conjugales relevés par le ministère de l’Intérieur — un nombre en augmentation — on se dit que c’est un début, mais qu’on est quand même bien loin du compte.

Une semaine de l’égalité… avec des moyens concrets ?

Une semaine de « l’égalité entre les filles et les garçons », c’est aussi l’engagement annoncé par Jean Castex en cette journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Elle sera effective l’an prochain, et prévue autour du 8 mars pour permettre « aux enseignants et aux élèves de se mobiliser autour de projets forts sur l’égalité entre les filles et les garçons, et d’en appréhender les différentes facettes ».

Une mesure qui semble aller dans le bon sens. Dans les rangs de la manifestation parisienne contre les violences faites aux femmes le 20 novembre, nombreuses ont été les manifestantes à préconiser au micro de Madmoizelle l’éducation, la sensibilisation, la pédagogie pour contribuer à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles :

Reste à savoir ce que contiendra le programme de cette semaine, et surtout si elle aura les moyens de sa mise en œuvre dans les établissements

Sur Twitter, Nous Toutes n’a pas manqué de faire part de sa prudence face à l’annonce :

« Pour que ça fonctionne : elle doit être obligatoire, elle doit être financée et organisée, elle doit s’accompagner de la mise en œuvre effective des référent•es égalité et des heures d’éducation à la sexualité. »

Une prudence légitime,puisque, comme le rappelle l’organisation féministe, le passé nous a montré que derrière certaines annonces, les actes n’ont pas suivi :

« En 2018 déjà le gouvernement avait annoncé la mise en place de référent•es égalité dans les lycées. 3 ans après, les annonces n’aboutissent pas. L’enquête #NousToutes de juin 2021 a révélé que 2 lycées sur 3 n’appliquaient pas la loi. Le personnel n’a ni moyens ni ressources. »

Convaincantes, ces mesures ? On vous laisse en juger…

À lire aussi : Les élèves trans seront-ils suffisamment protégés par les nouvelles mesures de l’Éducation nationale ?

Crédit photo : Tima Miroshnichenko via Pexels

Les Commentaires
1

Avatar de Querencia
25 novembre 2021 à 16h30
Querencia
Je déplace mon message du coup :
Et là, NousToutes viennent donc d'annoncer que finalement, le collectif va faire une marche le ce soir en réponse aux annonces du gouvernement
Alors que quand le TDOR leur a demandé de déplacer leur manif du 20 au 25, iels ont dit que c'était pas possible
(oui, ça a pas spécialement à voir, mais j'attends déjà plus grand chose de ce gouvernement. Des assoc féministes, si)
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Société
20210819_julienbayou_greenbow wikimedia commons

Après sa démission, Julien Bayou se défend en dénonçant une instrumentalisation des violences sexistes et sexuelles

Maëlle Le Corre

26 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Développement personnel
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical

Un rendez-vous à 14h, et bloquée dès le matin ? Pas de panique, c’est le waiting mode

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

13
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

Sciences
changement-date-automne

Pourquoi l’automne commence le 23 septembre cette année ?

Manon Portanier

22 sep 2022

11
Société
PPDA

Affaire PPDA : et si la justice pouvait contourner le délai de prescription ?

Maëlle Le Corre

22 sep 2022

8
Société
Capture d’écran 2022-09-22 à 10.11.30

Pourquoi la mort d’Elizabeth II nous impacte, alors qu’on ne la connaît pas ? Un spécialiste répond

Maya Boukella

22 sep 2022

Actu mondiale
adnan

Aux États-Unis, Adnan Syed est libéré après 23 ans de prison grâce au podcast Serial

Maya Boukella

21 sep 2022

1
Actu mondiale
Israel Sunseth / Unsplash

Les villes d’Europe s’éclairent à la lumière bleue, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Aïda Djoupa

21 sep 2022

4

La société s'écrit au féminin