Live now
Live now
Masquer
rooney-mara-audrey-hepburn-biopic
Cinéma

Un biopic sur Audrey Hepburn avec Rooney Mara ? Oui, on signe !

Éternelle figure du cinéma, icône de la mode, Audrey Hepburn sera bientôt détaillée dans un biopic signé par le sicilien Luca Guadagnino. Et pour l’incarner, c’est Rooney Mara qui s’y colle. Existe t-il meilleure nouvelle ?

Si vous n’aimez pas les films en noir et blanc et n’avez que faire du cinéma des années 1950-1960, vous connaissez tout de même Audrey Hepburn pour ses chignons parfaits, son eye-liner et ses perles.

Icône du cinéma ET de la mode, qui continue à être une source d’inspiration pour les jeunes actrices et les modeuses, Audrey Hepburn est une figure éternelle, qui s’est éteinte en 1993 en Suisse.

Parce qu’il était largement temps de rendre hommage à cette grande actrice qui a bien sûr tourné dans Diamants sur canapé mais aussi dans Drôle de frimousse, Vacances romaines, Le Vent de la plaine, Au risque de se perdre, Guerre et Paix et tant d’autres, Audrey Hepburn sera le sujet principal du prochain film de Luca Guadagnino.

Quant à l’exceptionnelle Rooney Mara, c’est elle qui prêtera ses traits à l’héroïne du septième art.

Que demander de plus ?

Rooney Mara, une actrice idéale pour le rôle d’Audrey Hepburn

Outre la finesse de ses traits qui n’est pas sans rappeler ceux de celle qu’elle doit incarner, Rooney Mara est une actrice d’exception, qui en dépit de sa discrétion fait une belle carrière à Hollywood.

Her-208

Nommée deux fois aux Oscars pour celui de la meilleure actrice, d’abord pour Millenium, ensuite pour l’infiniment sensible Carol, elle fait des choix toujours très pointus — on se souvient avec émotion de A Ghost Story, probablement le meilleur film de fantômes qu’on ait jamais vu (oui, meilleur que La maison du diable) — sans pour autant avoir droit à une notoriété internationale comparable à celle de son compagnon Joaquin Phoenix.

Camper l’emblématique Audrey Hepburn pourrait l’aider à changer la donne et, pourquoi pas, à enfin remporter les grands prix autour desquels elle gravite depuis 2011.

Luca Guadagnino, réalisateur du biopic sur Audrey Hepburn

Et qui mieux que Luca Guadagnino pour l’aider à le faire ? Le réalisateur, très prolixe en films depuis 1999, a vu sa popularité n’exploser que tardivement, avec A Bigger Splah et Call Me By Your Name.

Particulièrement attiré par les comédies dramatiques douces-amères, il est aussi expert des grands écarts, comme il l’a prouvé en 2018 en réalisant un remake osé et ô combien délectable de Suspiria, d’abord façonné par Dario Argento en 1977.

Sous l’égide du réalisateur italien, Rooney Mara devrait faire une Audrey Hepburn plus vraie que nature. Une lourde responsabilité, d’autant qu’il s’agira étonnamment du premier biopic sur la star du cinéma des années 1960, bien qu’un téléfilm nommé Audrey Hepburn, une vie, soit sorti en 2000, qui retraçait les événements marquants de la carrière de l’actrice.

Ce biopic sera co-produit par Rooney Mara elle-même, qui signera ici sa troisième œuvre en tant que productrice, et sera mis en ligne sur Apple TV+.

À lire aussi : Ridley Scott avait l’occase parfaite de réparer son erreur sexiste sur Napoléon et il a fait : l’inverse


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires
10

Avatar de Lady Salmakkia
30 janvier 2022 à 23h02
Lady Salmakkia
Cela fait surtout sens que Rooney Mara soit choisie plutôt que Lily Collins, dans la mesure où elle est égérie parfum pour Givenchy, alors que Lily Collins fait partie de la team Chanel.
Audrey Hepburn était l'amie et muse d'Hubert de Givenchy, qui a fondé sa maison de couture à l'âge de 25 ans en 1952. Bien que la marque n'ait depuis plusieurs décennies plus aucun lien avec son créateur d'origine, elle pourra ouvrir ses archives pour donner accès à des croquis, patrons, autorisations de reproductions, voire des vêtements qu'Audrey Hepburn a portés à la ville et dans de nombreux films pour lesquels elle a demandé à ce que son ami Hubert de Givenchy soit le costumier (c'est d'ailleurs comme cela qu'ils se sont rencontrés pour les costumes de "Sabrina".
On peut même penser que puisqu'il est évident que l'amitié avec Hubert de Givenchy sera développée dans le film, la maison qui délivrera des autorisations concernant l'utilisation de son image a certainement eu son mot à dire sur l'actrice qui va incarner la muse du couturier. Ce sera un sacré coup de boost publicitaire pour la maison, et par extension commercial pour le parfum "l'Interdit" dont Rooney Mara est l'égérie depuis 2018.
3
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Cinéma

the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
Jobs et Études

Chimie, astrophysique et ingénierie : ces femmes scientifiques qui ont changé le monde

Humanoid Native
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1
michael jackson beat it
Pop culture

« Michael » : tout ce que l’on sait du biopic sur Michael Jackson

Maya Boukella

20 jan 2023

2
nos soleils PR 2
Cinéma

Avec Nos Soleils, Carla Simón filme une famille paysanne et signe le meilleur film de la semaine

Maya Boukella

18 jan 2023

divé+ 8
Pop culture

Divé+, l’association qui oeuvre pour plus de diversité devant et derrière la caméra

La Rédaction

16 jan 2023

amy winehouse biopic
Pop culture

Back to Black : on connaît enfin le visage de l’actrice qui jouera Amy Winehouse dans le biopic

Maya Boukella

16 jan 2023

4

La pop culture s'écrit au féminin