Live now
Live now
Masquer
call me by your name
Culture

3 raisons de (re)voir Call Me By Your Name, l’histoire d’amour brûlante qui va bouleverser votre été

Elio n’oubliera jamais Oliver. Et on n’oubliera jamais Call Me By Your Name, l’un de nos plus grands coups de coeur cinéma de ces dernières années. L’histoire de deux hommes qui s’aiment furieusement le temps d’un été, sous le soleil brûlant de l’Italie du nord.

La torpeur de l’été, ses longues journées chaudes, une envie grandissante d’éprouver des émotions et des sensations… Parce que le cinéma nous transporte parfois autant que dans la vraie vie, voici trois bonnes raisons de voir ou revoir Call Me By Your Name, le film d’été parfait.

À lire aussi : 5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Call Me By Your Name, de quoi ça parle ?

Italie. Été 1983.

Un jeune homme passe ses journées dans la demeure familiale, sorte de villa du XVIIème siècle perdue dans les pins parasols.

Elio Perlman a 17 ans et aime lire, flirter avec son amie Marzia, écouter et jouer de la musique classique. Elio a les boucles romantiques et chez lui, on parle anglais, italien et français.

Fils d’un professeur de culture gréco-romaine, et d’une éminente traductrice, il a reçu une très bonne éducation et dispose d’une grande culture générale.

Autant d’atouts qui font de lui un garçon charmant, et surtout très mûr pour son âge.

Un jour, Oliver, un Américain aux qualités physiques indéniables, vient travailler auprès du père d’Elio pour préparer son doctorat.

Entre les deux corps réchauffés par le soleil sec de l’Italie, le désir monte…

Call Me by Your Name // Source : URL

1. Pour l’amour en Italie

Il faut peu de temps aux deux hommes pour se montrer des signes d’intérêt mutuel. Leurs échanges ne tiennent parfois qu’à un frôlement de main, ou à un regard. Mais ils le savent : l’amour est en train de naître.

Elio cherche à passer toujours plus de temps avec Oliver.

L’été s’écoule, et les deux hommes se rapprochent, finissant par expérimenter l’amour physique tous les deux.

Call Me By Your Name est un récit initiatique né de la plume de James Ivory (Chambre avec vue) et Luca Guadagnino (A Bigger Splash).

call me by your name elio trop beau

Une sorte de Première Éducation sentimentale, à la Flaubert, tellement brûlante que les draps s’en souviennent (sorry).

Oliver et Elio vont s’aimer partout et tout le temps, sans se poser beaucoup de questions. Ils se cachent sans se cacher.

Peu semble compter la potentielle découverte de leur idylle par les parents d’Elio, qui pourraient pourtant porter un regard négatif sur cette histoire, à cause de la différence d’âge entre les deux hommes.

Rien n’importe finalement, que leurs étreintes brûlantes.

call me by your name
call me by your name

Avec la découverte du corps d’Oliver, Elio s’intéresse toujours plus au sien. Il essaye d’assouvir ses envies ardentes comme il peut.

Le jeune garçon se masturbe même à l’aide d’un brugnon, dont il prend d’abord soin de caresser la naissance de la tige. Une action suggestive, qui marque le désir du jeune homme de bien faire avec son partenaire.

Érotique, Call Me By Your Name  l’est du début à la fin. Un érotisme communicatif, qui donne envie de caresses et de chaleur.

Tout, dans le traitement de la romance, force l’identification. Enfin moi, je me suis identifiée à Elio à 200 pour cent. Ok, j’ai 25 ans, mais je suis encore très jeune devant l’amour et ses enjeux.

Cœur d’artichaut devant l’éternel, je pourrais m’amouracher d’une meule de foin.

Alors il ne m’a fallu que quelques minutes pour m’inviter dans la romance d’Elio et d’Oliver. Sur l’écran de mon imaginaire, nous étions trois à nous enlacer.

Grâce à Call Me By Your Name , j’ai passé le plus beau des étés en Italie.

2. Pour son casting juste

Timothée Chalamet (déjà nommé pour le Golden Globe et en lice pour l’Oscar du meilleur acteur), tout le monde l’appelle désormais par son nom.

L’interprète d’Elio, jeune homme de 22 ans inconnu au bataillon il y a encore quelques mois a vu sa côte de popularité exploser d’un coup. Il est cette semaine à l’affiche de deux films qui concourront aux Oscars : Lady Bird et bien sûr Call Me By Your Name .

Très juste dans un rôle comme dans l’autre, l’acteur brille par son interprétation réservée, presque inquiète.

À la toute fin de Call Me By Your Name  (ça ne te spoile rien, ne t’inquiète pas), Timothée regarde de ses yeux mélancoliques la caméra. Ses boucles lâches encadrent son regard mouillé. Un moment de cinéma sincère, qui met un point final à l’histoire du film.

call me by your name
call me by your name

Armie Hammer, qui campe quant à lui Oliver, est parfait. Spontané et charismatique, il m’a séduite rapidement.

Connu pour ses rôles dans Nocturnal Animals et The Birth of a Nation, il est ici plutôt loin de ce qu’il fait d’habitude. En se livrant corps et âme (mais surtout corps) à la caméra parfois impudique de Luca Guadagnino, son visage et ses gestes prennent une plus belle ampleur. 

Même les personnages secondaires sont superbes. Les parents sont ceux dont tout le monde rêve : instruits et tolérants. Marzia est l’amie parfaite. Elle reste toujours, même quand elle se sent moins aimée.

Bref, le casting est un sans faute.

3. Pour son esthétique, qui sert son propos

Outre la performance des acteurs et l’intrigue, ce qui marque c’est la réalisation de Luca Guadagnino.

Le cinéaste, soucieux de rendre son travail le plus solaire possible, a préféré le 35 mm au numérique. Ce qui réchauffe chacune de ses images.

Tous les visages baignent perpétuellement dans la lumière franche de l’été. Seuls les canapés et les meubles anciens apportent un peu d’ombre à ce décor brûlant, qui invite à l’amour et à la sieste.

Guadagnino soigne chacun des éléments qui composent son cadre. Jusqu’aux tenues des personnages. Elio porte des T-shirts à l’effigie des Talking Heads, des shorts colorés, des débardeurs à rayures.

call me by your name
call me by your name

Parfois il trimballe son walk-man d’un canapé fatigué à un matelas défraîchi. Tout semble avoir une histoire, dans cette maison où naît l’amour. Une histoire peut-être semblable à celle d’Oliver et Elio.

Dans chacune des assises recouvertes d’Indiennes, se cache un peu de leurs souvenirs. Le souvenir humide de cet été chaud, inoubliable…

Alors, on vous a donné envie de vous replonger dans Call Me By Your Name ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

16
Avatar de Alpha
25 juillet 2023 à 10h07
Alpha
@Gryffondor
De mémoire (je l'ai lu il y a des années), dans le livre Oliver est censé avoir 24 ans. Je n'ai pas bien compris le choix du casting du coup
1
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Culture

friends  // Source : tmdb
Culture

Max : tout savoir de la plateforme qui risque d’attirer les abonnés de tous les concurrents

frenchie-shore
Culture

Cette ville du sud ne souhaite plus accueillir le tournage de cette télé-réalité sulfureuse

Source : Instagram/Miya­zaki
Culture

Bonne nouvelle ! Hayao Miyazaki prépare un nouveau film

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-28T163924.694
Cinéma

3 films de réalisatrices d’origine palestinienne pour mieux comprendre le vécu des Palestiniens

1
Sulo / Anne Cahen / Ayrton
Culture

Voici les 3 humoristes dont vous entendrez parler partout

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T153214.236
Culture

Ces 4 séries coréennes sont considérées comme les meilleures, et elles sont sur Netflix

5
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T160603.135
Culture

En juin, ces 3 nouveautés films et séries Netflix vont vous obséder

1
bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

On a trouvé l’application e-book dont vous n’allez plus vouloir vous passer

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

74
Source : Allocine
Culture

Le film le plus diffusé à la télévision française n’est pas celui que vous croyez

La pop culture s'écrit au féminin