Live now
Live now
Masquer
pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Disponible sur Netflix depuis le 6 janvier, The Pale Blue Eye est un thriller qui nous plonge dans une atmosphère gothique tout droit sortie de l’œuvre de l’écrivain Edgar Allan Poe. Que vaut ce film au casting musclé et au scénario plein de rebondissements ?

Si vous avez ouvert Netflix ces dernières semaines, vous n’avez pas pu passer à côté de The Pale Blue Eye. Depuis sa sortie sur la plateforme le 6 janvier, ce thriller policier à l’ambiance gothique occupe la première place des films les plus vus de la plateforme, et continue de se maintenir parmi les 5 premiers.

Pour autant, est-ce que ça vaut le coup d’œil ? On vous dit tout !

The Pale Blue Eye, de quoi ça parle ?

Un commissaire à la retraite recrute un brillant cadet de West Point appelé Edgar Allan Poe pour qu’il l’aide à résoudre une série de meurtres atroces à l’Académie militaire américaine…

Au casting de ce film réalisé par Scott Cooper, on retrouve le très grand Christian Bale, qui compte quelques chefs-d’œuvre dans sa filmographie comme Batman et American Psycho. Il joue le rôle d’un commissaire désabusé.

Belle surprise : le film rassemble aussi deux autres acteurs qui vous sont probablement plus que familiers puisqu’il s’agit de Harry Melling (oui oui, Dudley est devenu grand – et il a extrêmement maigri) ainsi que Timothy Spall, que vous avez probablement connu sous l’identité de Peter Pettigrow alias Queudver. Deux comédiens tout droit venus d’Harry Potter !

Une galerie d’acteurs assez prestigieuse et originale pour nous donner envie de tout de suite regarder The Pale Bue Eye.

Mais jetons tout de même un œil à la bande-annonce du film…

THE PALE BLUE EYE Bande Annonce VF (2023) Christian Bale

Gothique à souhait

Avis aux amateurs d’atmosphères gothiques situées à l’époque victorienne, de récits de meurtres mystérieux, de sciences occultes qu’on découvre dans un gros grimoire poussiéreux, de tableaux hivernaux composés de corbeaux, de cimetières et de forêts enneigés : The Pale Blue Eye est fait pour vous.

Netflix a mis les bouchées doubles pour donner au film une atmosphère directement inspirée de l’œuvre morbide d’Edgar Allan Poe. Souvent, les personnages de ce conte macabre apparaissent à travers la brume pendant la nuit ou sont éclairés à la lueur d’une bougie. On a l’impression de sentir comme eux ce froid terrible, aussi glaçant que le sont les meurtres barbares qui constituent la clé du mystère. Mais, dans certains moments très brefs, il se dégage aussi une ambiance chaleureuse, à l’instar de certains personnages qui, malgré leur étrangeté, suscitent notre sympathie et notre empathie. Dans ce monde de glace, on a envie, comme eux, de trouver de la lumière…

pale blue eye 2
© netflix

Un thriller à tiroirs au scénario surprenant, porté par de grands acteurs

C’est dans ce décor immersif, beau et poétique que se déroule sous nos yeux un mystère finement ficelé. The Pale Blue Eye est un thriller à tiroirs soigneusement écrit. Il faut être attentif au moindre détail, que ce dernier se trouve dans les paroles, les agissements (parfois étranges) des personnages, ou dans des messages à déchiffrer

pale blue eye 3
© Netflix

En dehors de son scénario riche en rebondissements, le film marque par la puissance de ses interprètes. Comme à son habitude, Chrisitian Bale livre une prestation au sommet de son art et parvient, comme il le faisait déjà dans Le Prestige par exemple, à nous donner bien des difficultés à le cerner. À ses côtés, Harry Melling est hypnotisant dans la peau cadavérique d’un Edgar Allan Poe aux grands yeux observateurs et habité par sa poésie. La relation qui se tisse entre les deux personnages est assez passionnante, et le film réussit à la fois à les rendre fascinants mais toujours très mystérieux. Ont-ils des choses à cacher ?

Même si le film a de nombreuses qualités, il demeure une production Netflix. Autrement dit, ne vous attendez pas à être surpris par la mise en scène, qui se résume à 2h10 de champs contrechamps absolument mornes et redondants. Fatalement, cela empêche d’exploiter tout la puissance de ses interprètes et la beauté de ses décors, de porter un vrai point de vue sur cette histoire, et c’est fort dommage. Voilà un film qu’on aurait aimé voir sur grand écran et libéré de toutes les contraintes de réalisation imposées aux productions Netflix !

pale blue eye 1
© netflix

À lire aussi : Avec Nos Soleils, Carla Simón filme une famille paysanne et signe le meilleur film de la semaine

Crédit de l’image à la Une : © Netflix

Les Commentaires
1

Avatar de Aalya
22 janvier 2023 à 17h39
Aalya
je l'ai regardé a sa sortie, je ne connaissais pas, j'en attendais rien a part m'occuper lors d'une insomnie, il m'a captivé jusqu'au bout.
2
Réagir sur le forum

Plus de contenus Pop culture

manifestation soutien iran Mahsa Amini – melbourne – Matt Hrkac
Pop culture

Baraye, l’hymne de la révolte iranienne remporte le prix de l’engagement aux Grammy Awards

Maya Boukella

07 fév 2023

stranger-things-saison-4-volume-2
Pop culture

On connaît le top des films et séries les plus streamées aux USA, et il a de quoi étonner

Maya Boukella

07 fév 2023

mucem-lutte-vertical
Évènements

La lutte bretonne : quand la virilité sort ses gros muscles

jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
Beyoncé confirme la sortie de son nouvel album, Renaissance, pour juillet
Musique

Beyoncé marque l’Histoire en devenant l’artiste la plus récompensée des Grammy Awards

Maya Boukella

06 fév 2023

1
netflix
Pop culture

Partage de comptes Netflix : tout savoir des nouvelles règles de la plateforme

Maya Boukella

06 fév 2023

7
titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9
[Site web] Visuel horizontal Édito (21)
Livres

Andréa Bescond : « c’est toujours aux victimes de faire tout le travail »

Pauline Leduc

05 fév 2023

aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1

La pop culture s'écrit au féminin