Live now
Live now
Masquer
poils-incarnés
Conseils Beauté

Les poils incarnés : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Les poils incarnés, c’est satisfaisant de les percer de temps en temps. Mais en vrai, ça peut laisser des marques sur les jambes, les aisselles ou le maillot, voire… s’infecter. Alors comment s’en débarrasser et faire en sorte qu’ils ne reviennent jamais ? On vous dit tout !

Article initialement publié le 14 septembre 2015

Un poil incarné, qu’est-ce que c’est ?

Le poil incarné, c’est un peu l’Anakin Skywalker du système pileux : tout va bien jusqu’à ce qu’il bascule du côté obscur de la Force. Un poil incarné, à la naissance, est donc un poil comme les autres, qui grandit avec ses frères et sœurs sous le regard attendri de sa mère, la glande sébacée.

Le moment de vérité a lieu quand le poil doit sortir au grand jour : soit il réussit à percer le derme et tout va bien, il peut continuer sa vie de poil lambda, soit il n’y arrive pas et continue de pousser sous la peau.

Cela peut entraîner la formation de boutons rouges (souvent douloureux) et même d’abcès dans les cas les plus critiques. Bref, mieux vaut éviter de croiser son chemin.

Un poil incarné, à quoi est-ce dû ?

Les causes de la formation des poils incarnés sont diverses et variées, et clairement, personne n’est à l’abri !

Les poils incarnés sont dûs à votre type de poil

Eh oui, on n’est pas toutes à égalité devant Mère Nature ! Quand certaines personnes disposent de poils qui percent facilement le derme, d’autres auront du mal à trouver leur chemin vers la surface. C’est le cas pour les poils en tire-bouchon par exemple. Mais pourquoi ? Parce que ces derniers sont en fait plus à même de pousser de travers et donc de ne jamais voir le jour. C’est la même chose pour les poils fins qui, contrairement à leur cousin les poil épais, risquent d’avoir du mal à transpercer le derme. Un phénomène qui s’accentue pendant les périodes estivales où la peau a tendance à s’épaissir lorsqu’elle est exposée aux rayons du soleil…

Les poils incarnés : la faute du rasage ou de l’épilation ?

L’utilisation d’un rasoir deux ou trois lames pour faire place nette est souvent décriée, non sans raison : le poil, coupé à contresens, est dévié de sa trajectoire. Il a donc plus de chance de pousser dans une mauvaise direction et de « s’incarner ». Pour éviter ce phénomène, c’est important de raser dans le sens de la pousse et de limiter le nombre de passages de la lame.

Quant à l’épilation , à la cire, à l’épilateur ou à la pince à épiler, elle peut aussi entraîner son quota de poils incarnés car le poil ayant été arraché, il va repousser légèrement plus fin qu’il ne l’a été jusque-là. Les risques qu’il n’arrive pas à percer le derme deviennent donc plus élevés.

Le résultat d’une routine de soin non adaptée

Ne pas vous occuper de votre peau peut aussi vous réserver quelques surprises ! Qu’il soit étouffé sous les peaux mortes ou encore complètement desséché, un épiderme mal entretenu a de grandes chances de stopper net les rêves de grandeur de vos bébés poils qui ne demandent qu’une seule chose : pouvoir se montrer à la surface.

poils-incarnes-bd
Capture d’écran Twitter @theakwardyeti

Comment éviter les poils incarnés ?

Comme la vie n’est pas qu’une chienne, elle vous laisse quand même la possibilité de prévenir l’apparition des poils incarnés.

Avec la bonne routine de soin 

Vous le savez sûrement déjà, une bonne routine de soin est la première étape pour avoir une peau bien nettoyée, hydratée et pas trop épaisse. Prenez donc l’habitude de vous occuper de votre peau de façon quotidienne en appliquant un soin hydratant des pieds jusqu’au cou, en insistant bien sur les zones rugueuses et/ou poilues.

N’hésitez pas à utiliser une crème à base de vitamine A ou d’acides de fruits pour affiner le grain de peau et donc permettre aux poils de sortir plus facilement.

Une fois par semaine, profitez d’une douche ou d’un bain pour exfolier votre épiderme avec un exfoliant chimique ou un gommage doux en grains (de préférence une formule qui n’abîme pas trop la barrière hydrolipidique).

Une autre technique très efficace est le brossage de la peau à sec autrement appelé le brossage lymphatique. Effectivement, dit comme ça, ça fait un peu peur, mais le résultat est vraiment satisfaisant, aussi bien sur les poils incarnés que sur la texture de la peau. Cette technique consiste tout simplement à se passer une brosse à poils durs sur l’intégralité du corps afin de se débarrasser de toutes les cellules mortes qui ont pu s’accumuler à la surface de l’épiderme.

Sinon, si vous n’êtes pas très portée sur le gommage mécanique, vous pouvez passer un coton imbibé de lotion à base d’acide salicylique ou d’acide glycolique sur les zones où vous avez l’habitude de vous épiler ou de vous raser. Attention tout de même : ce type de produit a tendance à dessécher la peau, alors n’en abusez pas (une fois tous les deux jours suffit) et surtout n’oubliez pas de bien hydrater votre peau pour compenser.

How To Dry Body Brush For Beautiful Smooth Skin

Le poil incarné, comment s’en débarrasser ?

Si malgré toutes ces précautions, certains poils adolescents ont décidé de vous faire la misère, ne vous acharnez pas dessus à grands coups d’ongles. Vous risqueriez d’aggraver l’inflammation et de vous retrouver avec des cicatrices.

Comment traiter un poil incarné chez soi ?

Si votre cas ne mérite pas d’aller consulter un dermatologue (en cas de doute, c’est toujours mieux de prendre rendez-vous), voici une méthode toute simple pour venir à bout d’un poil incarné :

  • Exfoliez la zone concernée avec un gommage à grains, un exfoliant enzymatique ou un loofah.
  • Posez ensuite une compresse d’eau tiède sur le poil incarné pour calmer l’inflammation et dilater les pores de la peau.
  • Au bout de cinq minutes, coupez la compresse en deux et exercez une légère pression tout autour du poil incarné afin de le faire apparaître à la surface de la peau. Attention éviter d’utiliser les ongles !
  • Retirez le poil avec une pince à épiler préalablement désinfectée à l’alcool à 90°.
  • Désinfectez la lésion avec un antiseptique et appliquez une crème anti-bactérienne pour éviter l’infection.

Si vous préférez éviter de trop triturer votre peau mais voulez quand même faire sortir le poil, sachez que vous pouvez le traiter comme un bouton d’acné : appliquez un soin à base d’acide salicylique matin et soir pour réduire l’inflammation et remettre le poil rebelle dans le droit chemin.

Vous verrez, au bout de quelques jours, il sortira tout seul de sa tanière.

Les poils incarnés : les produits pour les éliminer

Les poils incarnés : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Boite de 12 gants imbibés de sérum anti-poils incarnés, Fur, 23€

Les poils incarnés : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Gommage corps au sucre roux, Sephora Collection, 18,99€

Les poils incarnés : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Gommage à la noix de coco et au café, Frank Body, 9,90€

Les poils incarnés : comment les éviter et s’en débarrasser ?

Soin anti poils incarnés, Acorelle, 11€

Et vous, que faites-vous contre les poils incarnés ?

Crédits de l’image de une : Unsplash – @Julia Rekamie

À lire aussi : Pourquoi les poils poussent-ils parfois par deux ?

Les Commentaires
34

Avatar de Melaoci
17 novembre 2017 à 07h24
Melaoci
Les crèmes, gommages etc., ça aide sans doute dans quelques cas, mais ce n'est pas une solution... Pendant des années, mon esthéticienne m'a dit qu'il fallait juste que j'hydrate bien ma peau. Du coup, en plus d'être hyper complexée, j'étais persuadée que c'était de ma faute parce que je n'arrivais pas à me tenir à l'hydratation quotidienne.

Du coup, j'ai passé les étés de mes 13 à mes 22 ans en pantalon, jusqu'à ce que j'aille voir une dermato qui a eu l'air de prendre le problème au sérieux et m'a dit qu'honnêtement, il n'y avait que l'épilation au laser qui pouvait régler la situation. Ma mère a pu m'aider, heureusement, parce que ça coûte un rein (voire les deux). Je me doute que ce n'est pas le cas pour toutes, mais si quelqu'un peut vous aider ou que vous pouvez économiser, faites-le, ce n'est pas un caprice (en vrai, ce n'est pas normal d'avoir des abcès partout sur les jambes après chaque épilation...).

Sinon, dans mon cas ça allait quand je ne m'épilais pas, mais il faut avoir le courage d'assumer en société quand on est brune !
0
Voir les 34 commentaires

Plus de contenus Conseils Beauté

Conseils Beauté
mascara-hack-tiktok

On applique peut-être mal notre mascara depuis tout ce temps et personne ne nous a prévenues

Barbara Olivieri

18 oct 2021

7
Conseils Beauté
extension-de-cils

Comment prendre soin de vos extensions de cils pour les faire durer loooooongtemps

Barbara Olivieri

12 oct 2021

Conseils Beauté
roll-on-revlon

Revlon aurait-il inventé l’outil absolu pour absorber le sébum et ringardiser le papier matifiant ?

Barbara Olivieri

12 oct 2021

6
Tendances maquillage
rouge-a-levres-2

Rien à voir avec Halloween : le rouge à lèvres noir revient, plus portable que jamais

Barbara Olivieri

11 oct 2021

Conseils Beauté
nettoyant-visage

Lait, gel, huile, mousse… Quel nettoyant visage choisir ? 

Annelise

08 oct 2021

20
Conseils Beauté
aspirateur-points-noirs

L’aspirateur à points noirs cartonne sur TikTok, mais va-t-il buzzer sur votre peau ?

Barbara Olivieri

04 oct 2021

Conseils Beauté
sourcils

Épilation, soins… Comment s’occuper de ses sourcils ?

Barbara Olivieri

02 oct 2021

Bien-être et soin
tea-tree

Pourquoi l’huile essentielle d’arbre à thé reste indétrônable en beauté

Barbara Olivieri

30 sep 2021

9
Conseils Beauté
skincare-vert

Comment enlever les points noirs et éviter les pores dilatés

Annelise

30 sep 2021

47
Conseils Beauté
beauty-fridge-vert

Le frigo pour conserver ses cosmétiques, c’est du bullshit ou pas ?

Barbara Olivieri

29 sep 2021

3

La beauté s'écrit au féminin