Live now
Live now
Masquer
Pink
Daronne

Pink se sent « submergée » par la maternité et « pleure souvent dans son placard »

25 fév 2022
Être mère, ce n’est pas un long fleuve tranquille. Ça a beau être génial, c’est parfois aussi un peu hard, et la chanteuse Pink ne se prive pas de le dire !

Pink n’a pas la langue dans sa poche. La chanteuse de 42 ans lutte contre la grossophobie, l’âgisme mais aussi le mom-shaming ! Elle est mère de deux enfants — Willow, 10 ans et Jameson, 5 ans — qu’elle a eu avec le champion de motocross Carey Hart.

Dans une interview qu’elle a donnée au magazine People le 23 février 2022, elle se livrait sur les difficultés rencontrées dans son rôle de mère.

Capture d’écran 2022-02-25 à 10.43.52
© Compte Instagram/Pink

En étant mère, bye bye l’intimité

Quand on a des enfants, l’intimité devient bien souvent un lointain souvenir. Mieux vaut en plus ne pas être pudique. Pink l’énonce avec humour à People. L’absence d’intimité a lieu dans la salle de bain :

« Je vais entrer dans la douche et parler à voix haute à moi-même et là, je me retourne et Willow est restée là à me regarder tout le temps. »

Mais aussi et surtout aux toilettes :

« J’essaie d’expliquer à mes enfants que le fait d’aller aux toilettes n’est pas une invitation à une réunion de famille. »

Les moments où l’on peut être seule n’existent plus vraiment lorsqu’on s’occupe d’enfants. Sans pause et sans relâche, dit-on !

Pink en chie et le dit

La chanteuse explique, avec plus de sérieux, se sentir « submergée tout le temps ». Elle précise même :

« Je pleure beaucoup dans mon placard. »

Outch ! On compatit… Elle explique aussi que sa fille est bien différente d’elle et qu’elle peine souvent à la comprendre :

« Je suis une extravertie. Je réfléchis à voix haute et ma fille est une introvertie et je ne sais pas ce qu’elle pense la moitié du temps. »

Pink en a également ras le bol des injonctions sur l’éducation, ce qu’elle appelle la « police de la parentalité » sur Instagram. Les pressions et critiques sont en effet nombreuses sur la Toile. Madame tout le monde en fait les frais mais aussi et plus encore les stars, qui sont plus exposées.

Le fait d’être parent est un vrai taf, prenant et parfois difficile, mais ce type de prises de parole tout à fait sincère rentre dans un mouvement plus large de libération de l’écoute sur les possibles difficultés de la maternité et c’est une très bonne chose.

Même si en plus, nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne. On se doute que la chanteuse doit bénéficier de pas mal d’aide au quotidien !

Une libération de la parole salvatrice

Plusieurs autrices féministes se sont lancé comme défi de mettre un gros coup de pied dans la fourmilière de la maternité lisse et facile et de détruire la vision idéalisée de la mère parfaite qui nous est encore trop souvent proposée. Cette idéalisation crée un décalage perturbant et parfois décevant (il faut le dire !) entre les attentes que l’on peut cultiver et la réalité, une fois que l’on devient mère.

Aux États-Unis, la mannequin Chrissy Teigen ne se prive pas d’exprimer les difficultés qu’elle rencontre dans son rôle de mère et de remettre les pendules à l’heure de ceux qui la critiquent sur son type de parentalité.

En France, la journaliste Renée Greusard, que nous avons interviewée, vient de sortir un livre, Choisir d’être mère, dans lequel elle détaille toutes les galères que l’on rencontre et milite pour un « consentement éclairé à la maternité ».

Illana Weizman, dans son passionnant livre Ceci est notre post-partum, levait les tabous sur cette période complexe et permettait aux femmes de déculpabiliser et de se sentir moins seules.

Plus l’on en sait avant de s’engager dans cette voie, plus le choix que l’on fait sera éclairé et mieux l’on pourra appréhender les possibles difficultés.

Merci à Pink pour cette prise de parole utile ! Ça donnerait presque envie de réécouter ses chansons…

À lire aussi : « J’ai besoin de partir de notre appartement », Line Papin, compagne de Marc Lavoine, se livre sur son avortement et sa fausse couche

Image en une : © Pink, All I Know So Far, capture d’écran YouTube

Plus d'articles au sujet du Post-partum

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Daronne
kelly-sikkema-k0o-cw5Y_9s-unsplash

Contre la maltraitance infantile, cet algorithme traque les violences physiques

Camille Abbey

18 mai 2022

Série télé
Sponsorisé

Comment reconstituer le Paris des années 80 ? La cheffe des décors d’Oussekine nous explique

Humanoid Native
Chère Daronne
amitie-femme-homme-couple

Help, mon pote me ghoste depuis qu’il est en couple

Chère Daronne

18 mai 2022

8
Daronne
refus-ligatures-trompes

Un médecin a la pire des réactions face à une patiente venue pour une ligature des trompes

Manon Portanier

17 mai 2022

14
Livres
[Site web] Visuel vertical Édito (1)

Line Papin à propos des fausses couches : « On passe en un instant du corps maternel glorifié au corps malade »

Pauline Leduc

16 mai 2022

Daronne
pexels-mart-production-7491271

La terrible pénurie de lait que connaît les États-Unis est-elle possible en France ?

Camille Abbey

16 mai 2022

Actualité mode
Des grossophobes s'enflamment sur la robe moulante d'Amel Bent

Amel Bent, jugée pour sa robe moulante après son accouchement, répond aux grossophobes

Anthony Vincent

16 mai 2022

4
Livres
[Site web] Visuel vertical Édito

Alerte coup de cœur : cette BD hilarante montre le quotidien d’une famille homoparentale (et nombreuse !)

Camille Abbey

14 mai 2022

2
Grossesse
grossesse-huiles-essentielles-contrindications

Je suis enceinte, dois-je vraiment bannir l’utilisation des huiles essentielles ?

Poussez Madmoizelle
femme avec un bébé dans les bras

« La péridurale était un soulagement immense » : Emilie raconte son accouchement

Aïda Djoupa

13 mai 2022

8
Daronne
zelle-duda-uld7AdE36z4-unsplash

Mort subite du nourrisson : une nouvelle découverte serait déterminante pour la prévention

Camille Abbey

13 mai 2022

Pour les meufs qui gèrent