Live now
Live now
Masquer
Source : Aurore Bergé ) Capture d'écran Télématin
Daronne

« Parents défaillants », mais de qui se moque Aurore Bergé ?

Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, s’illustre encore une fois avec des propos et des mesures complètement à côté de la plaque et bien éloignées de la réalité.

La fatigue. Dans un entretien publié ce 10 décembre dans La Tribune Dimanche, la ministre des Solidarités et des Familles, qui n’a de solidaire que le nom, a annoncé, entre autres, la mise en place de « travaux d’intérêt général pour les parents défaillants ». Cette décision fait suite notamment aux dégradations qui avaient été perpétrées suite au meurtre à bout portant de Nahel, 17 ans, par les forces de l’ordre en juin dernier.

À lire aussi : « Deux claques et au lit » : mais on est où là ?

Partant du constat que 30 % des émeutiers auraient été des mineurs et 60 % d’entre eux auraient grandi dans des familles monoparentales, Aurore Bergé propose des amendes et des TIG (travaux d’intérêt général) pour ces parents qu’elle estime « défaillants ». Si la ministre précise qu’elle met surtout la responsabilité d’un défaut éducatif sur les parents absents, et notamment les pères, on sait très bien qui est visé par ces nouvelles mesures : les mères solo, et les familles défavorisées. Tiens, c’est vrai, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas tapé sur les pauvres et les femmes, dans ce gouvernement qui tend de plus en plus à être fascisant. C’est quoi, la prochaine étape, le goulag ?

Aurore Bergé, ou comment taper sur ceux déjà à terre

Cibler les familles monoparentales, c’est cracher au visage de 1,9 million de familles, qui sont, à 84 % des cas, tenues par des mères. Et bien évidemment, ce sont ces mères solo qui sont le plus touchées par la pauvreté.

Bah oui, quand une mère a déjà 2 ou 3 boulots, qu’elle a des horaires crevants, qu’elle passe son temps dans les transports et que son môme part en vrille, ce n’est pas de TIG qu’elle a besoin, Aurore (je me permets hein), c’est d’un soutien du gouvernement. Comment ? Avec des mesures concrètes : donner des moyens aux services sociaux, imposer le paiement des pensions alimentaires, mobiliser des moyens sur la protection de l’enfance, donner du budget à l’assistance éducative… En gros, accompagner et soutenir, plutôt que de punir avec acharnement.

Ce n’est pas en filant des TIG à des parents au bout du rouleau qui n’ont déjà pas le temps de s’occuper de leurs enfants qu’on va redresser le pays, Aurore. Ce n’est pas comme ça que ça marche dans un pays conventionnel et institutionnalisé.

À lire aussi : On s’en doutait : en France, les mères célibataires sont plus pauvres que les pères solo

La proposition d’Aurore Bergé est, au mieux, totalement classiste, et au pire, complètement raciste et populiste. Sans compter que la ministre annonce également s’entourer d’experts et d’expertes pour lancer la création d’une commission scientifique dédiée à la parentalité. Et qui retrouve-t-on dans cette commission ? Serge Hefez, pédopsychiatre, qui soutient notamment la scandaleuse théorie de l’aliénation parentale.

Vraiment, Aurore ? On continue comme ça ? Quand on apprend aussi que cette mesure est applaudie par le Rassemblement national, on ne peut que constater, avec amertume, quelle partie de la population est encore visée ici. Alors qu’en vrai, on en fait quoi des enfants à l’éducation défaillante de Pecresse, de Zemmour, de Morano, et de Dupond Moretti ? Deux poids, deux mesures.

Taper sur les pauvres et les minorités est toujours plus facile pour un gouvernement totalement déconnecté des réalités et des difficultés des parents de cette société. Cette petite vision biaisée de politicienne qui débute « en cachette » une campagne électorale ne fait qu’abimer encore plus l’état de notre pays, dans le seul but de diviser et de faire des économies de bout de chandelles.

Pathétique.

Cher gouvernement, distribuez plutôt l’argent aux institutions et associations qui en manquent cruellement, et qui en ont besoin pour aider celles et ceux qui sont submergés et qui ne peuvent plus s’en sortir, plutôt que de les punir d’exister. Merci, bisous.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

32
Avatar de TheMadTink
12 janvier 2024 à 23h01
TheMadTink
Mais ce n'est pas la majorité.
Pourquoi ça ne serait pas là majorité ?
Toi aussi tu vis dans une bulle, statistiquement ton expérience n'a pas plus de valeur que celle de @Kettricken.
Les seuls faits qu'on peut avancer ce sont ceux des rapports sur les violences intra familial, qui sont soutenus par de chiffres, pour le reste c'est de la sociologie de comptoir.
6
Voir les 32 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source : France 3 Régions
Daronne

La maire de Poitiers Léonore Moncond’huy va prendre un congé maternité, et c’est un casse-tête juridique

7
Source : Comstock / Photo images
Chère Daronne

Help, ma fille raconte des horreurs sur moi à ses copines !

14
Source : lumineimages
Daronne

Nostalgie : la suite de ce dessin-animé culte débarque sur les écrans

Source : Samantha Morton - BAFTA
Daronne

Bafta 2024 : l’actrice Samantha Morton dédie son prix aux enfants placés

1
DAEDF_DELPHINE&LÉO_UNE_V
D'amour et d'eau fraiche

Delphine et Léo, un mariage à 9 532 € : « Je me sentais seule à gérer le projet »

4
Source : Getty Images
Food

La recette facile (et rapide) des langues de chat

3
Source : Kemal Yildirim
Grossesse

Voici ce qu’il faut dans votre sac pour la salle de naissance, d’après une sage-femme

3
Eva Ngalle // Source : Nastasya Wegner
Société

Comment la communication forcée entre parents ouvre la voie aux violences post-séparation

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en février 2024
Livres

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en février 2024

essentiels-valise-maternite
Grossesse

Voici ce que contient la valise de maternité idéale d’après une sage-femme

13

Pour les meufs qui gèrent