Live now
Live now
Masquer
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-08T115952.710
Société

Obliger les pères absents à rendre visite à leur enfant ? Pourquoi cette mesure pose problème

Le président de la République veut obliger les pères de famille absents à rendre visite à leur enfant. Une mesure qui témoigne une fois de plus de la stigmatisation des mères solo et qui va à l’encontre des propositions de la Ciivise.

Emmanuel Macron aurait la solution pour garantir le bien-être des enfants dans les familles monoparentales. Le chef de l’État veut mettre en place une mesure exigeant des pères de famille absents qu’ils rendent visite à leur(s) enfant(s) jusqu’à l’âge adulte. Cette décision émerge dans un contexte où 85% des familles monoparentales sont composées de mères seules. Ces familles seraient environ 1,7 million en France, selon les chiffres avancés par le chef de l’État.

« Il faut un père et une mère »

Brandissant la question de l’égalité entre les femmes et les hommes, Emmanuel Macron a affirmé dans un entretien diffusé par Elle ce mardi 7 mai que les parents devaient exercer « leurs responsabilités » à « deux ». Selon lui, ce devoir de visite doit faire comprendre aux pères que « c’est un devoir d’être parent, et que c’est un devoir qui ne s’arrête pas au moment du divorce ou de la séparation ».

Pour Emmanuel Macron, un enfant qui grandit sans père est forcément « un enfant qui se sent abandonné » et « dont le développement affectif et éducatif n’est pas le même ».

Concrètement, le président de la République a cité l’obligation pour les pères de s’investir dans le parcours scolaire de leur enfant, en se rendant par exemple « aux réunions parents-profs ». La maman doit aussi pouvoir exiger du père « des visites régulières » a-t-il soutenu.

« Un lien défaillant est plus dangereux que l’absence » : les réactions éclairantes de collectifs de protection de l’enfance

Seulement voilà : le président n’a pas soufflé mot à propos de la question de pères violents, prédateurs, dont le comportement et la présence pourrait être nocive pour un enfant. À la question de la journaliste du magazine Elle, qui a demandé « Vous êtes sûr qu’il vaut mieux un père présent malgré lui qu’un père absent ? », le président a répondu : « Moi, je suis sûr qu’il faut un père et une mère ».

À lire aussi : Inceste : des expertes de l’ONU exhortent la France à protéger les enfants et à soutenir leurs mères

Une lacune à laquelle des collectifs féministes et de protection de l’enfance ont rapidement apporté un éclairage salutaire. Sur les réseaux sociaux, le Collectif enfantiste, qui lutte contre les violences faites aux enfants a réagi à cette proposition, alertant :

« Un parent qui abandonne ses enfants est un parent défaillant voire violent. Un devoir de thérapie serait plus efficace. On ne force pas 1 Homme à aimer ses enfants. Un lien défaillant est plus dangereux que l’absence. Le lien parental contre l’intérêt supérieur de l’enfant, c’est non. »

De son côté, la militante féministe Léane Alestra, qui questionne les représentations de genre sur son média Mécréantes a remis cette proposition d’Emmanuel Macron dans le contexte d’une « stigmatisation des familles monoparentales qui a explosé depuis juin dernier. » Rappelons qu’en parlant de familles monoparentales, on parle surtout de mères seules, donc.

Estimant que les propositions du chef de l’État sont « de plus en plus réactionnaires », Mécréante a mis en lumière la proximité de ce discours avec le slogan de la manif pour tous, qui scande « un Papa, une Maman ». Pour rappel, ce mouvement conservateur milite en faveur de l’interdiction du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe. Enfin, la mesure d’Emmanuel Macron va directement à l’encontre de la Ciivise, qui, dans sa synthèse de novembre 2023, proposait :

Prévoir, dans la loi, la suspension de plein droit de l’exercice de l’autorité parentale
et des droits de visite et d’hébergement
du parent poursuivi pour viol ou agression
sexuelle incestueuse contre son enfant

Synthèse de novembre 2023, Civiise
Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

20
Avatar de Elfianni
10 mai 2024 à 00h05
Elfianni
Macron se fout bien des enfants dont il "ne veut que le bien". Ces paroles aux relents conservateurs n'ont qu'un but qu'il ne cache plus vraiment : capter les votes de l'extrême droite.
Travail, famille, patrie... en Allemagne l'AFD, en France Macron-Pétain... bienvenue dans les années 1930.
7
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Société

Source : © EC
Société

Après avoir défendu un père accusé d’inceste, Bruno Questel contraint de quitter la CIIVISE

Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

hacker-deepfake-clavier-ordinateur
Société

Tuerie de masse déjouée à Bordeaux : c’est quoi un Incel ?

2
TikTok-smartphone-jeunes-sante-mentale
Société

Un inconnu vous vire de l’argent sur Paypal ? Attention, c’est une arnaque

2
P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Société

P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle

dees-recues-cancer-sein
Société

Cancer du sein : les soins bientôt intégralement remboursés ?

1
femme-billet-mains // Source : Pexels
Société

La « budgétisation bruyante », une méthode simple pour gérer (sainement) ses finances ?

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

couple-rire // Source : URL
Couple

Couple : pourquoi ce cap est-il si difficile à passer ?

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

14

La société s'écrit au féminin