Avec la Green Machine, la marque Monki fait un effort pour sauver la planète


Monki fait un nouveau pas vers une mode plus éco-responsable en mettant au point la Green Machine, une technologie qui évite l'excès de déchets textiles et permet de produire des vêtements de façon plus écologique.

Avec la Green Machine, la marque Monki fait un effort pour sauver la planète

Monki continue de prendre des engagements pour une mode plus responsable !

La marque lance Green Machine, première machine capable de séparer entièrement et de recycler à grande échelle les mélanges de fibres de coton et de polyester.

La Green Machine de Monki est essentielle pour une mode plus écologique

Monki a mis au point cette technologie après un constat : actuellement, la plupart des vêtements sont composés de fibres mélangées de coton et de polyester. Et sur le marché, il n’existait pas de méthode permettant de les séparer afin de recycler le polyester…

Au final, énormément de vêtements sont jetés alors que l’on pourrait récupérer le polyester qu’ils contiennent. Mais c’est désormais possible !

La Green Machine est le fruit de la collaboration entre la fondation H&M et l’Institut de recherche de Hong Kong sur les textiles et les vêtements (HKRITA).

Monki est la toute première marque à utiliser cette technologie et à en faire bénéficier ses clients.

D’après un communiqué de la marque, la Green Machine est un procédé qui sépare les fibres selon un principe de fonctionnement hydrothermal circulaire à base d’eau, de chaleur et de substances chimiques biodégradables. 

Si tout cela ne vous parle pas beaucoup, pas de panique, nous vous expliquons tout de suite en quoi cela consiste.

Comment fonctionne la Green Machine de Monki

Le communiqué transmis par la marque révèle les étapes de cette technologie pour que l’on y voit plus clair, que voici :

  • D’abord, on place un textile mélangé polyester et coton dans la Green Machine.
  • La machine sépare ensuite les fibres en utilisant de la chaleur, de l’eau et moins de 5 % de substances chimiques biodégradables.
  • Les fibres sont alors séparées puis séchées dans un grand four.
  • Et voilà, les fibres de polyester sont prêtes à être réemployées pour produire de nouveaux vêtements, et le coton est extrait sous forme de poudre réutilisable de différentes façons.

Monki élargit sa production de vêtements éco-responsables

Pour l’instant, les pièces Monki qui sont le fruit de cette technologie font l’objet d’un volume de production limité, mais la marque assure avoir pour ambition d’élargir ce procédé dès l’automne 2021. 

Jenny Fagerlin, directrice développement durable chez Monki, explique :

« En tant que marque de mode, nous avons un rôle à jouer en matière d’économie circulaire. Chez Monki, nous entamons  cette décennie centrée sur le climat les yeux grands ouverts, avec l’intention de contribuer aux solutions.

Si nous pouvons prolonger le plus longtemps possible le cycle de vie de nos  produits et réduire l’exploitation des ressources vierges, c’est un grand pas dans la bonne direction. »

La première collection capsule issue de ces nouveaux matériaux sera disponible en ligne dès la fin novembre 2020, exclusivement en ligne.

Tous les vêtements qui y sont issus seront brodés de l’inscription « Respect  your mother (nature) ».

Monki figure parmi les marques de grande diffusion qui ont pris le plus de mesures écologiques ces dernières années, ce qui montre que la marque est prête à s’adapter à son époque et à offrir aux clients des produits qui correspondent à leurs valeurs écologiques.

Comme quoi, on peut proposer des pièces à la pointe de la mode tout en respectant au mieux la planète, et il serait temps que davantage de marques prennent cette même direction.

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!