Live now
Live now
Masquer
Unbelievable // Source : Netflix
Culture

Les 4 meilleures mini-séries à binge-watcher sur Netflix ce week-end

Si Mon petit renne a réveillé toutes vos envies de binge-watching, on a sélectionné d’autres mini-séries parmi les meilleures du catalogue Netflix.

Les mini-séries, c’est un peu le meilleur des deux mondes. Plus longues qu’un film, elles nous permettent de nous immerger quelques heures dans un univers nouveau et parmi des personnages auxquels on s’attache (ou qu’on déteste). Mais leur format reste court et permet notamment de venir à bout d’un suspens insoutenable. Pour rester dans le thème de Mon petit renne, on n’a gardé que les plus haletantes.

Une famille presque normale

Les Sandell sont une famille tout ce qu’il y a de plus ordinaire : Adam est prêtre, Ulrika est avocate, et leur fille, Stella, a 19 ans. Ils mènent une vie parfaite dans un faubourg résidentiel de Lund. Mais un jour, tout bascule quand Stella est accusée du meurtre de son petit-ami et jetée en prison. Sidérés, ses parents ne savent pas quoi faire. Que s’est-il passé ? Ils veulent aider Stella à tout prix, mais au fond, que savent-ils de leur fille ? Et l’un de l’autre ?

À sa sortie, Une famille presque normale s’est retrouvée dans le top 10 Netflix dans pas moins de 81 pays. On comprend mieux pourquoi, quand on sait à quel point ces 6 épisodes au suspens insoutenable se dévorent d’une traite.

À lire aussi : Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

Dans leur regard : l’une des pires affaires judiciaires aux États-Unis

Notée 4.9 étoiles sur 5 sur Google, Dans leur regard a révolté et bouleversé les abonnés Netflix. Il n’y a aucun doute possible sur la qualité du programme, puisqu’il est signé par Aba DuVernay, cinéaste afro-américaine ayant notamment réalisé l’excellent documentaire Le 13ème, également disponible sur Netflix.

Dans leur regard // Source : Netflix
Dans leur regard

En seulement quatre épisodes, la mini-série revient sur l’une des affaires emblématique du racisme systémique aux États-Unis. À New York, en 1989, une femme blanche est laissée pour morte après avoir été violée à Central Park. Immédiatement, la police accuse 5 jeunes hommes noirs et hispaniques, présents près du lieu de l’agression. Les règles encadrant une enquête sont complètement bafouées et les jeunes hommes sont arrêtés, sans avocat, sans ADN, sans témoignage à l’appui et en l’absence de leurs parents. Ils écopent de 6 à 13 ans de prison… jusqu’à ce que la vérité éclate, des années plus tard.

Attendez-vous à être abasourdie par l’absurdité d’une justice américaine rongée par le racisme. Mais aussi à être touchée par le destin brisé et bien réel de cette femme et ces jeunes hommes.

À lire aussi : Sur Netflix, 5 chefs-d’œuvre qui font pleurer à chaque fois, à mater ce week-end (ou pas)

Unbelieviable : une série bien trop juste sur la parole des victimes de viol

Encore une série aussi révoltante que bouleversante, dotée d’un score faramineux sur les plateformes de notation. Sur Google, Unbelievable recueille 4.9 étoiles sur 5. On y suit l’histoire vraie et terrible de Marie Adler (un pseudonyme dans la série), une jeune femme victime d’un viol dans son appartement. Marie appelle la police. Elle était loin de se douter que ces derniers remettront en doute sa parole à cause du manque de traces laissées par l’agresseur sur le lieu du crime. De fil en aiguille, la police va faire pression sur la victime jusqu’à ce qu’elle retire sa plainte. Dès lors, le retour de bâton se fera violent et tout l’entourage de Marie, de ses amis à sa famille en passant par ses collègues, la rejettera.

Mais la série ne s’arrête pas là, et prend les allures d’une traque sur plusieurs années…

Making a murderer : un docu thriller glaçant

Fans d’Anatomie d’une chute, on vous propose de prolonger le plaisir de disséquer les rouages dysfonctionnels de la justice avec cette mini-série haletante et sans aucun temps mort.

Avec ses centaines de notes positives sur Allociné, Making a murderer est un immanquable du genre du true crime. La série a même remporté quatre Emmys, dont celui de la meilleure série documentaire. Et pour cause : au-delà du fait divers, ce docu-thriller tourné sur 13 ans dissèque une justice américaine gangrénée par les rapports de pouvoir et la corruption.

On se retrouve plongé dans le destin tragique de Steven Avery, un Américain ayant passé 18 ans de sa vie en prison pour agression sexuelle avant d’être innocenté… puis accusé d’avoir tué une jeune femme, deux ans après sa sortie de prison.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T101818.864
Culture

Ce livre que tout le monde a lu a droit à son adaptation en film avec Blake Lively

1
SANTA chante les vertiges de l’amour dans son premier album Recommence-moi // Source : SANTA
Musique

SANTA sort son 1er album, Recommence-moi : « Les chansons peuvent accompagner les révolutions »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

5
[Image de une] Horizontale
Musique

Voici le top 10 des meilleurs albums de tous les temps, avec son top 1 indiscutable

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Ce détail dans la scène de sexe de Bridgerton fait fondre les abonnés, et il était improvisé

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

14
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T103209.737
Culture

Derrière Bridgerton, cette nouvelle série coréenne est le carton inattendu sur Netflix cette semaine

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Sur Netflix, 5 films et séries aussi torrides que Bridgerton, à regarder cette semaine

4
Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

La pop culture s'écrit au féminin