Le youpala : vraie bonne idée puériculture ou danger public pour les bébés ?


Arnaque ou miracle ? Notre nouvelle rubrique dissèque le monde merveilleux (lol) de la puériculture et son marketing. Et aujourd'hui, c'est le youpala qui en prend pour son grade !

Le youpala : vraie bonne idée puériculture ou danger public pour les bébés ?Capture de la série Modern Family/ABC

Le youpakoi ? Mais siiii, vous savez, le youpala, un genre de siège à roulettes, dans lequel un bébé est suspendu et qui lui permet d’aller sur la pointe des pieds se cogner joyeusement dans tous les meubles en hurlant de rire telle une autotamponneuse possédée.

On appelle aussi ça un trotteur, et là, tout de suite, c’est plus clair, même si ça convoque — allez savoir pourquoi — un petit parfum d’équitation.

Si vous avez grandi dans les années 1990, il y a des chances pour que vous ou vos frères et sœurs ayez kiffé la vie dans un youpala (et vos parents aussi, puisque vous leur fichiez la paix pendant un moment).

Maintenant que vous êtes passée du côté obscur de la force daronnie, ou que vous vous apprêtez à le faire, vous vous demandez peut-être si vous devez investir dans cet accessoire de puériculture ? On fait le point pour vous !

Arnaque ou miracle ? Bienvenue dans notre nouvelle rubrique qui dissèque le monde merveilleux de la puériculture. Est-ce que cet accessoire destiné aux bébés est vraiment utile ? Est-ce que cette nouvelle tendance parentalité vaut le coup ? Est-ce que c’est vraiment risqué d’élever mon enfant comme ça ? Sur Daronne, on vous dit tout, avec humour et rigueur, sans langue de bois.

Retrouvez ici tous les autres articles de la rubrique « Arnaque ou miracle ? », inspirée par une excellente discussion née sur le forum de Rockie.

Pourquoi les bébés adorent-ils les youpalas ?

C’est un fait, la plupart des bébés ADORENT les youpalas à partir du moment où ils arrivent à se mettre debout seul en se tenant à un truc. Pourquoi ? Eh bien d’abord, parce que le trotteur doit leur filer des sensations de glisse incroyables — si vous avez déjà fait du roller, vous voyez de quoi je parle.

Surtout, les bébés kiffent les youpalas parce que ça leur donne de l’au-to-no-mie. Et après avoir passé six ou huit mois à faire la moule sur son rocher, aka son parent, le bébé a soudainement des envies de partir explorer l’appartement ou la maison. Et quoi de mieux qu’un petit chariot à roulettes pour passer de pièce en pièce et suivre son parent jusqu’aux toilettes ? L’autonomie, OK, mais à condition d’avoir toujours un adulte à portée de cris

Enfin, n’oubliez pas que le youpala permet de se cogner dans des meubles ou des murs et donc de faire du bruit. Et les bébés adorent le bruit qu’ils peuvent déclencher eux-mêmes. Les fabricants l’ont d’ailleurs bien compris en créant des jouets du démon aux multiples boutons colorés, capables de faire plus de bruit qu’un âne en rut (déso pour les citadines qui n’ont pas la référence).

Pourquoi les youpalas peuvent être dangereux

Bon, bah si les bébés kiffent les youpalas et que ça m’offre quelques minutes de tranquillité, je prends, non ? Eh bien, ce n’est pas si simple, car les trotteurs peuvent être dangereux au point d’être même bannis de certains pays, comme le Canada. Depuis 2004, les « marchettes » (c’est le génial nom québécois pour les youpalas) ont en effet été interdites à la vente par le gouvernement canadien qui leur reprochait d’être à l’origine de nombreux accidents domestiques.

Dans la plupart des cas, il s’agissait de traumas crâniens suite à des chutes dans les escaliers, mais le youpala peut aussi entraîner une moindre vigilance des parents qui pensent que l’enfant est en sécurité dedans alors que celui-ci peut se déplacer à toute vitesse et aller attraper tout et n’importe quoi grâce à la surélévation permise par le trotteur : les cachets de Doliprane sur la table de nuit, les legos sur l’étagère ou le CBD qui traîne sur la table du salon.

Depuis le début des années 2000, l’Association européenne pour la sécurité des enfants (European Child Safety Alliance) milite pour un meilleur encadrement de la vente de youpalas dans l’UE et rappelle les risques qu’ils peuvent causer.

Pourquoi les youpalas ne sont pas dingues pour apprendre à marcher

En plus d’être dangereux, les youpalas ne vont pas aider l’enfant à apprendre à marcher rapidement, au contraire… Dans un trotteur, le bébé ne trouve en effet pas son équilibre tout seul et il est dans une position spécifique — sur la pointe des pieds — donc il sollicite des muscles différents de ceux nécessaires pour apprendre à marcher.

C’est ce qu’explique Aude Buil, psychomotricienne et docteur en psychologie du développement, invitée dans La maison des maternelles :

« L’enfant n’acquiert pas le schéma de marche, il est retenu par une culotte, il n’a donc pas son corps en appui sur ses pieds. Il a tendance à frapper le sol avec la pointe du pied, donc avancer et reculer, mais sans vraiment découvrir le schéma de marche. Il ne perçoit pas la distance de façon optimale, car il a cet arceau autour de lui. Il est aussi mal tenu au niveau de sa colonne vertébrale. »

Alors, le youpala, on achète ou pas ?

Tous ces arguments plaident plutôt pour reléguer les youpalas dans les années 1990 dont ils n’auraient jamais dû sortir. Bien sûr, mettre votre enfant dans un youpala quelques minutes par jour sous surveillance n’aura pas de conséquences sur son développement ou sa santé. Mais si vous cherchez une solution pour laisser votre enfant en sécurité pendant que vous allez aux toilettes SEULE (quel luxe !), mieux vaut le poser dans son lit ou dans un parc.

Et si vous avez envie d’accompagner votre enfant dans son apprentissage de la marche et de l’autonomie (« tout un appartement à explorer, youpi ! »), mieux vaut miser sur des chariots de marche à pousser. Même si, là aussi, garder votre enfant à l’œil pour éviter les accidents est impératif.

Enfin, sachez qu’une chaise, un panier à linge ou une caisse en plastique vides peuvent aussi très bien faire l’affaire, en plus de ne rien vous coûter héhé. Rendez-vous dans le prochain épisode pour un nouvel épisode d’Arnaque ou miracle ?, avec toujours plus d’astuces pour faire des économies.

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Laoragwen

Je suis assez étonnée qu'il ne soit pas fait mention de l'écart que le youpala provoque au niveau de l'entre jambe.
Ma tante est assistante maternelle (nounou) et l'une des premières choses qu'on leur apprend en formation c'est que le youpala est déconseillé et en première cause : l'écart que ça peut provoquer au niveau de l'entre jambe et qui peut poser problème dans le future dans la croissance normale de l'enfant...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!