Live now
Live now
Masquer
Source : Canva
Société

Sur Bumble, les hommes pourront bientôt faire le premier pas, une fausse bonne idée ?

À compter du 15 mai, l’application de rencontre Bumble, qui s’est fait connaître par son approche unique « où les femmes font le premier pas », introduira de nouvelles fonctionnalités en France. Évolution essentielle ou contresens total ?

C’est un changement de cap pour l’application de rencontre qui s’était démarquée dès son lancement en 2014 par sa formule unique réservant aux femmes l’option d’engager, ou non, la conversation avec leurs matchs masculins. Présentée comme une safe place, Bumble avait su séduire bon nombre d’utilisatrices, ravies d’exercer davantage de contrôle sur leur messagerie, telle une barrière supplémentaire aux images obscènes non sollicitées et autres agressions sexistes qui font légion dans l’univers de la drague numérique.

Pourtant, après dix ans de bons et loyaux services, l’application se heurterait aujourd’hui à la « dating fatigue » de près de 3 personnes sur 4, selon une étude qu’elle a réalisée en avril 2024 auprès de sa communauté (sur un échantillon de 6138 femmes âgées de 23 à 35 ans). Ces dernières éprouveraient ainsi une lassitude vis-à-vis des rencontres digitales.

C’est donc en partant de ce constat, et après avoir essuyé une perte financière de 1,9 million de dollars l’an dernier (ainsi qu’une chute dans ses profits chiffrée à 86 % depuis son entrée en bourse en 2021 selon CNN), que Bumble a décidé d’introduire de nouvelles fonctionnalités. Quitte à perdre de vue ce qui faisait sa force ?

Permettre aux hommes de faire le premier pas, oui, mais pas n’importe comment

Parmi les changements de taille, qui seront introduits en France à partir du 15 mai, l’option Opening Move, qui permettra aux hommes d’engager la conversation, mais dans un cadre bien précis. Tout d’abord, il reviendra aux utilisatrices d’activer, ou non, cette fonctionnalité pour décider si elles sont ouvertes à cette approche. « Cela crée une nouvelle façon d’engager la conversation tout en gardant le pouvoir » a fait valoir Bumble dans un communiqué de presse le 30 avril dernier.

Ensuite, cette prise de contact aura lieu par le biais d’une question prédéfinie par les utilisatrices, à laquelle tout interlocuteur désireux d’échanger pourra spontanément répondre pour engager la conversation. Pour les matchs non binaires et de même sexe, les deux personnes pourront définir une question d’Opening Move ou répondre à celles de leurs matchs.

Cette évolution fait suite à un changement de direction ; la nouvelle DG, Lidiane Jones, a succédé à la fondatrice Whitney Wolfe Herd en début d’année.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Canva
Société

Pourquoi la putophobie en dit long sur la manière dont on considère la sexualité féminine

Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : © EC
Société

Après avoir défendu un père accusé d’inceste, Bruno Questel contraint de quitter la CIIVISE

2
Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

hacker-deepfake-clavier-ordinateur
Société

Tuerie de masse déjouée à Bordeaux : c’est quoi un Incel ?

10
TikTok-smartphone-jeunes-sante-mentale
Société

Un inconnu vous vire de l’argent sur Paypal ? Attention, c’est une arnaque

2
P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Société

P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle

dees-recues-cancer-sein
Société

Cancer du sein : les soins bientôt intégralement remboursés ?

1
femme-billet-mains // Source : Pexels
Société

La « budgétisation bruyante », une méthode simple pour gérer (sainement) ses finances ?

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

La société s'écrit au féminin